1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. "On n'est pas couché" : passe d'armes entre Ian Brossat et Charles Consigny
2 min de lecture

"On n'est pas couché" : passe d'armes entre Ian Brossat et Charles Consigny

Le conseiller de Paris souhaite fixer des règles pour les logements de la capitale loués sur Airbnb. Pour Charles Consigny, il ne faut pas "sacrifier des libertés individuelles".

Ian Brossat sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché" le samedi 29 septembre
Ian Brossat sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché" le samedi 29 septembre
Crédit : Capture d'écran France 2
Laure-Hélène de Vriendt
Laure-Hélène de Vriendt

Ian Brossat est en guerre contre Airbnb. L'adjoint d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris, chargé du logement et de l'habitat durable, était invité dans l'émission On n'est pas couché samedi 29 septembre et présentait son livre Airbnb, la ville ubérisée

La capitale française est la première destination mondiale pour ceux qui louent un logement sur la plateforme et, pour Ian Brossat, c'est un problème. "On a de plus en plus de propriétaires qui achètent des appartements et des immeubles entiers qu'ils transforment en logement touristique, loués toute l'année à des touristes", a-t-il expliqué. 

Une situation qui, selon lui, vide Paris de ses habitants : "Paris est une ville dans laquelle on a de grosses difficultés de logements, avec peu de biens et beaucoup de demandes (...) Dans les quartiers les plus touristiques, il n'y a plus d'habitants mais que des touristes et ça a un impact sur les commerces". Pour Ian Brossat, il est donc urgent d'agir : "Si on souhaite préserver l'identité de ces quartiers, il faut fixer un certain nombre de règles".

C'est ainsi que va le monde

Charles Consigny

Un point de vue que ne partage pas le chroniqueur de l'émission Charles Consigny, également parisien. "Je pense qu'il y a un sens de l'histoire et qu'il faut laisser faire la loi du marché et laisser faire les acteurs privés comme ils l'entendent", a-t-il répondu à Ian Brossat. "C'est ainsi que va le monde. Je ne pense pas qu'il faille sacrifier des libertés individuelles pour des objectifs politiques". 

À lire aussi

Des propos qui ont passablement énervé Ian Brossat, si bien que le ton est rapidement monté entre les deux hommes : "Notre rôle est de défendre les habitants", a-t-il fermement affirmé au chroniqueur. "Si on ne fait rien on n'aura plus d'infirmières, de professeurs ou de policiers qui pourront habiter à Paris. Notre boulot c'est de faire en sorte que ces personnes de classe moyenne, qui travaillent pour le bien des Parisiens, puissent vivre à Paris". 

Une réponse qui n'a pas eu l'air de convaincre Charles Consigny, qui s'est empressé de railler la vidéo de la mairie de Paris sur les épanchements d'urine dans la capitale.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/