2 min de lecture Cinéma

Mort de Jacques Chirac : ces acteurs qui ont joué le rôle de l'ancien président

DIAPORAMA - Bernard Le Coq, Thierry Lhermitte, Arnaud Ducret... Découvrez ceux qui ont enfilé le costume de l'ancien président Jacques Chirac sur les écrans.

Arnaud Ducret incarne Jacques Chirac dans "Adieu, De Gaulle, Adieu" Crédits : Canal plus /Seine-quiquere/Leemage | Date : 27/09/2019
5 >
Arnaud Ducret incarne Jacques Chirac dans "Adieu, De Gaulle, Adieu" Crédits : Canal plus /Seine-quiquere/Leemage | Date : 27/09/2019
Michaël Ruhl incarne Jacques Chirac dans "Les Prédateurs" Crédits : Canal+ Droits Audiovisuels /PATRICK KOVARIK/AFP | Date : 27/09/2019
Samuel Labarthe est Jacques Chirac dans "Mort d'un président" Crédits : CVS / Bestimage /AFP/ PIERRE GUILLAUD | Date : 27/09/2019
Bernard LeCoq est Jacques Chirac dans "La dernière campagne" et "la conquête" Crédits : Mireille Ampilhac/Emilie de la Hosseraye / Mandarin Cinema / Reuters | Date : 27/09/2019
Thierry Lhermitte est Chirac dans "L'Affaire Gordji : Histoire d'une cohabitation" Crédits : BestImage / SIPA | Date : 27/09/2019
1/1
Maria Aït Ouariane

Comme de nombreuses personnalités publiques, l'ex-président français Jacques Chirac qui est décédé ce jeudi 26 septembre, a de nombreuses fois été incarné au cinéma.

C'est en 2006 dans le documentaire parodique Dans la peau de Jacques Chiracde Karl Zéro et Michel Royer, que l'on a pu voir pour la première fois un acteur interpréter le rôle de Jacques Chirac, à cette époque encore président de la République. Revisitant les meilleurs moments de quarante années de ce dernier, le documentaire se veut être "un hommage à notre plus grand acteur français". Les images y sont d'archives, mais la voix est fictive ; c'est en réalité celle de l'acteur Didier Gustin.  

En 2007, l'acteur Michel Ruhl se grime également en président dans Les Prédateurs, un téléfilm retraçant un des plus gros scandales de corruption politico-financière visant l'entreprise Elf (aujourd'hui Total) et l'Elysée. 

Plus connu pour ses sketchs et ses films comiques (Parents mode d'emploi, Adopte un veuf), Arnaud Ducret a lui aussi incarné Jacques Chirac en 2009, dans le téléfilm Adieu De Gaulle, adieu. En plein Mai 68, on y aperçoit un très jeune Chirac, à l'époque secrétaire d'État aux affaires sociales, qui va tenter de calmer les émeutes et sera un des négociateurs durant les accords de Grenelle.

Arnaud Ducret dans "Adieu De Gaulle, Adieu"
Arnaud Ducret dans "Adieu De Gaulle, Adieu" Crédit : Thierry Ozil / Canal+
À lire aussi
L'incendie de Notre-Dame le 15 avril 2019 Incendie à Notre-Dame
Notre-Dame : l'incendie de la cathédrale adapté en mini-série

En 2010, de l'autre côté de l'océan sort le troisième film de la trilogie de Peter Morgan, The Special Relationship, qui se concentre sur la relation qu'entretenaient Tony Blair et Bill Clinton entre 1992 et 2001. On peut y voir Marc Rioufol dans la peau de Jacques Chirac à l'époque où il a ordonné plusieurs essais nucléaires à Mururoa, en Polynésie française. 

Un an après, en 2011, Samuel Labarthe incarnait Jacques Chirac dans Mort d'un président, qui retrace les derniers moments de la vie de Georges Pompidou. Chirac, pas encore prêt pour lui succéder, est pressé de s'allier au charismatique ministre de l'Économie et des Finances, Valéry Giscard d'Estaing

>
"Mort d'un président" avec Jean-François Balmer le 12 avril sur France 3

Bernard Le Coq a, quant à lui, incarné non pas une mais deux fois le président français. D'abord dans La Conquête en 2011 où l'on suit Nicolas Sarkozy dans son ascension au pouvoir, "l'histoire d'un homme qui gagne le pouvoir et perd sa femme", selon le synopsis. On retrouve ensuite l'acteur pour le même rôle, mais pour un tout autre scénario, dans La dernière campagne en 2013. Cette fois, Jacques Chirac est le personnage principal de l'histoire réelle d'un président condamné pour "prise illégale d’intérêt", qui va s'immiscer dans la campagne présidentielle de 2007.

Connu pour avoir joué dans Le dîner de cons, Le Père Noël est une ordure ou encore Les bronzés, Thierry Lhermitte a également interprété le rôle dans un tout autre registre. C'est en 2012, dans L'Affaire Gordji, Histoire d'une cohabitation qu'il prête ses traits au président Jacques Chirac pendant l'affaire impliquant Wahid Gordji, diplomate iranien en poste à Paris dans les années 1980, qui va être le début de la fin d'une bonne relation entre la France et l'Iran.

>
Bande-annonce - L'affaire Gordji - Politique Fiction

Grégori Derangère incarne aussi l'ancien président français dans La Rupture en 2013, un téléfilm qui retrace notamment les relations conflictuelles entre Valéry Giscard d'Estaing et son Premier ministre Jacques Chirac. C'est le cas également de Michael Cohen dans La Loi en 2014, qui revient sur les débats autour de la loi légalisant l'interruption volontaire de grossesse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Jacques Chirac Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants