2 min de lecture Michael Youn

Michaël Youn : "Je n'ai jamais eu de problèmes avec les féministes"

INVITÉ RTL - Michaël Youn propose ce soir à 21h sur M6, la 2ème édition de son "Morning Night" avec de nombreux invités.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Le journaliste et écrivain Éric Fottorino est l'invité en direct en studio de Bernard Lehut et d'Yves Calvi, à l'occasion de la parution chez Gallimard de son nouveau roman "Marina A." Crédit Image : Capture d'écran RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Ce 19 janvier à 21h06, M6 diffuse la deuxième soirée du Morning Night, un divertissement conçu pour faire rire le public durant 2h15. En mars dernier, la première du Morning Night avait été suivie par 3.5 millions de spectateurs avec un pic à 4 millions.

Faut-il vraiment rappeler que la joyeuse bande du Morning Live, il y a 20 ans, assurait chaque matin le réveil des Français à coup de mégaphone, blagues potaches et défis déjantés ? C'était l'époque avant les réseaux sociaux et le virus. Le tournage de cette deuxième émission était juste avant la crise sanitaire. "On a 20 ans de plus, donc ça aide à avoir un peu plus de maturité, quoiqu'il y ait certains sketchs on est aussi régressifs qu'à l'époque. Mais ce qui était très agréable, c'est que comme il y a 20 ans, M6 nous a laissé carte blanche et je ne dis pas ça parce que je suis corporate parce que c'est vrai", démarre Michaël Youn.
"La différence, c'est qu'on sait qu'on en est en prime, qu'il y des enfants qui nous regardent, donc on n'a pas fait complètement n'importe quoi. Je ne sais pas dans quel monde on est, mais, je pense qu'à partir du moment où on est bienveillant, on peut continuer à faire rire avec ce qu'on a envie de faire rire", poursuit l'animateur.

On peut rappeler que 29% des femmes avaient suivi le 19 mars dernier, et pourtant, les féministes le soupçonnent assez volontiers de sexisme, et il se met moins à nu, au sens propre. "Je n'ai jamais eu de problèmes avec les féministes. Je pense que je suis un fervent défenseur du féminisme. La preuve, c'est que Fatal Bazooka vient de revenir avec un titre Le Bwerk, qui est une version masculine du twerk, parce que justement on en avait marre de voir dans les clips de rap, toujours des femmes bouger leurs boules, il était temps que les hommes bougent leurs boules", explique l'animateur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Michael Youn Télévision M6
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants