1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Meghan Markle : Piers Morgan persiste et signe contre la duchesse de Sussex
2 min de lecture

Meghan Markle : Piers Morgan persiste et signe contre la duchesse de Sussex

VU DANS LA PRESSE - Piers Morgan, journaliste britannique, a une nouvelle fois exprimé son inimitié à l'encontre de Meghan Markle lors d'une interview accordée à Fox News ce lundi 5 avril.

Ce lundi 5 avril, lors de sa première interview télévisée après sa démission de la chaîne ITV, Piers Morgan a déclaré, encore une fois, qu'il ne croit pas aux accusations de racisme des Sussex à l'encontre de la famille royale britannique.
Ce lundi 5 avril, lors de sa première interview télévisée après sa démission de la chaîne ITV, Piers Morgan a déclaré, encore une fois, qu'il ne croit pas aux accusations de racisme des Sussex à l'encontre de la famille royale britannique.
Crédit : LEON NEAL / AFP
Charline Vergne

Son inimitié envers Meghan Markle et son époux, le prince Harry, est toujours aussi présente. Piers Morgan, l'ancien présentateur vedette de l'émission Good Morning Britain, qui a quitté ses fonctions au sein de la chaîne ITV, après la publication de l'interview du couple royal par Oprah Winfrey, a fait de nouvelles déclarations.

Alors qu’une plainte officielle a été déposée par Meghan Markle à son encontre, le 10 mars dernier, Piers Morgan est sorti du silence dans l’émission Tucker Carlson Tonight, diffusée  sur Fox News, ce lundi 5 avril. Il a notamment assuré que l'épouse du prince Harry, qui attend son deuxième enfant, avait prononcé "17 gros mensonges" lors de son interview accordée à Oprah Winfrey. "Il y a 17 allégations qui ont été vérifiées depuis, et elles sont soit complètement fausses, soit massivement exagérées, soit indémontrables".

"Le seul raciste dans la famille royale, c'est Harry"

Par ailleurs, le journaliste britannique a encore une fois assuré qu'il ne croyait pas aux accusations de racisme, formulées par les Sussex, à l'encontre de la famille royale. "Le seul raciste dans la famille royale, c'est Harry, a déclaré Piers Morgan. Pour étayer ses propos, il a déclaré qu'en 2006, le Prince avait été forcé de "s'excuser après avoir utilisé un terme raciste profondément offensant au sujet d'un soldat pakistanais avec lequel il travaillait". 

Ce dernier, rencontré dans l'armée, aurait été surnommé "notre petit Paki" par l'époux de Meghan Markle. Le terme "Paki", utilisé ici pour faire référence à "Pakistanais", désigne de façon péjorative les personnes originaires de l'Inde et du Pakistan. Cette information, assure Piers Morgan, aurait été relayée dans les médias britanniques, ce qui expliquerait "la haine du prince Harry contre les tabloïds". Un an avant cette affaire, le deuxième fils de Lady Diana s'était déjà retrouvé mêlé à une polémique, lorsqu'il avait été photographié avec un déguisement de soldat nazi

"17 gros mensonges", dans l'interview du couple royal

À lire aussi

Alors qu'il s'exprimait sur ce qu'il estime être "17 gros mensonges", l'animateur de télévision a jugé "impossible" que la duchesse de Sussex ait confié ses intentions suicidaires à la famille royale : "C'est impossible de croire que vous auriez deux personnes dans le palais qui seraient aussi insensibles à une femme qui leur dit avoir des pensées suicidaires". 
Il a également déclaré regretter la relation compliquée entre les deux princes. "Je connaissais bien la princesse Diana, et je pense qu'elle aurait été horrifiée par la séparation entre Harry et son frère William", a-t-il commenté.

Volontiers direct et sulfureux, ce n'est pas la première fois que cette ancienne plume du tabloïd Daily Mirror s'en prend à Meghan Markle. Comme nous l'indiquions dans un précédent article, cela fait plusieurs années qu'il commente acerbement l'attitude de la Duchesse, qu'il estime irrévérencieuse.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/