1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. M6 rachète RTL : "Ça ne changera rien pour les auditeurs dans l'immédiat", assure Nicolas de Tavernost
2 min de lecture

M6 rachète RTL : "Ça ne changera rien pour les auditeurs dans l'immédiat", assure Nicolas de Tavernost

REPLAY - INVITÉ RTL - Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6, explique ce que ce rapprochement signifie pour les auditeurs de RTL et pour les différentes rédactions concernées, alors que le rachat a officiellement lieu le 2 octobre.

Nicolas de Tavernost, invité de Philippe Robuchon dans Les Dessous de l'Écran
Nicolas de Tavernost, invité de Philippe Robuchon dans Les Dessous de l'Écran
M6 rachète RTL : "Ça ne changera rien pour les auditeurs dans l'immédiat", assure Nicolas de Taverno
22:48
Les Dessous de l'Ecran du 01 octobre 2017
42:07
Marc-Olivier Fogiel se confie dans "Les Dessous de l'écran" de ce 1er octobre 2017
11:08
Philippe Robuchon & Eléanor Douet

"La petite chaîne qui monte" a désormais tout d'une grande. Trente ans après sa création, M6 va s'agrandir puisque dès le 2 octobre, trois radios vont entrer dans son giron : RTLRTL2 et FUN RADIO, pour un montant de 197 millions d'euros. "Ça ne changera rien pour les auditeurs dans l'immédiat", assure le président du directoire de M6, Nicolas de Tavernost. "Ça fait longtemps qu'on pense au projet", précise-t-il.

Ce rachat, Nicolas de Tavernost l'explique par "une compétition très forte à l'intérieur des médias", qui oblige à "regrouper nos forces, dans le respect des antennes". Si ce rachat n'aura aucun impact sur les auditeurs, il permettra le développement de "différents aspects en commun qui vont (...) faire progresser les stations".

Le patron de M6 l'assure, les journalistes RTL qui travaillent sur des chaînes concurrentes (Yves Calvi sur Canal+, Louis Bodin sur TF1, Laurent Ruquier sur France 2, ndlr) pourront continuer à le faire. "Il n'est pas question d'interdire à qui que ce soit d'aller continuer de faire son métier (...) À nous aussi de les convaincre quand il y a des opportunités", précise Nicolas de Tavernost. 

Il y aura deux rédactions tout à fait différentes qui seront amenées à collaborer

Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6

Ce rachat pose une question. Les différentes rédactions resteront-elles autonomes, garderont-elles leur indépendance éditoriale ? "Oui, c'est ce que nous avons dit dès le départ", assure Nicolas de Tavernost.

À écouter aussi

"La radio, ce n'est pas de la télé même s'il y a des aspects communs donc il y aura deux rédactions, deux entités tout à fait différentes. Simplement, ces entités seront amenées à collaborer, à travailler ensemble (...) On va travailler pour voir tout ce qui peut être mutuellement profitable", précise-t-il, citant notamment le digital.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/