3 min de lecture Télévision

"Le Prix de la vérité" : "Mimie Mathy excelle", estime Isabelle Morini-Bosc

ÉDITO - La journaliste décortique la fiction policière dans laquelle Mimie Mathy, connue pour son rôle dans "Joséphine, ange gardien", campe le rôle principal.

Mimie Mathy campe le rôle principal dans "Le Prix de la vérité", une fiction policière diffusée sur France 3 samedi 13 janvier en prime time.
Mimie Mathy campe le rôle principal dans "Le Prix de la vérité", une fiction policière diffusée sur France 3 samedi 13 janvier en prime time. Crédit : France 3
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

La lumière est violente, la scène de crime aussi. Au milieu de la piscine luxueuse d'une résidence hôtelière qui ne l'est pas moins, un corps flotte. Celui d'une femme. Le patron de l'hôtel ne perd pas de temps à exprimer une compassion qu'il ne ressent pas, et bougonne qu'il "vend du rêve, pas des cadavres". Il est donc dans sa logique en exigeant des flics de "la crim" qu'ils aient "tout nettoyé avant 14 heures". "J'ai une exposition de photos artistiques". En présence bien sûr de personnes élégantes qui ne supportent même pas les temps morts, alors les cadavres !

Même perplexes et secrètement désapprobateurs, l'inspecteur et son supérieur s'interrogent à haute voix ("accident, suicide ?") quand brusquement, une petite voix se fait entendre : "Cadavre ou hydrocution ? Vous avez des témoins ?". Surpris, les deux policiers se tournent médusés vers la femme qui leur fait face, le capitaine croyant bon d'adopter immédiatement un ton méprisant : "Vous vous croyez-où, là ?". Calmement, l’interpellée, qu'ils prennent pour une "badaud voyeuriste", sort sa carte : "Capitaine Marie Jourdan, PJ de Lyon. Apparemment, vous n'avez pas tous les formats chez les gendarmes. Chez nous, ça va du small au double XL, ça vous pose un problème ?". Ils regardent mieux, le téléspectateur aussi. Car la fliquette qui les regarde avec hauteur ne fait pourtant qu'1m32 ! C'est une personne de petite taille, autrefois communément qualifiée de naine. 

Fin de la scène d'exposition du Prix de la vérité, nouvelle fiction diffusée le 13 janvier sur France 3. Mimie Mathy excelle dans cette comédie policière extrêmement vivante. Aussi bien dans les séquences poignantes que dans les scènes mordantes où son personnage prouve que, comme la pierre de la façade de l'hôtel, elle est de taille. Notamment de taille à leur tenir tête, même si elle doit lever la sienne pour les toiser. 

À lire aussi
Une femme devant sa télévision (illustration) médias
Audiences TV : "L'Amour est dans le pré" réalise un bon démarrage

L'expérience de vie de Mimie Mathy a renforcé son expérience de jeu

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

L'intrigue est ainsi émaillée de petites piques provoquant de grands éclats de rire. Il y a par exemple cette scène où, après avoir déclaré "je vais à l'hôtel interroger les personnes présentes hier soir", elle s'entend répondre par le capitaine "je vous accompagne", d'où sa riposte "à froid" : "Ça va aller ! Ça ne se voit peut-être pas, mais je suis une grande fille, vous savez !". On note évidemment également la remarque volontairement blessante du PDG de l'hôtel (un Philippe Caroit odieux comme on aime) lui glissant fielleusement : "Vous pensez que je l'ai tué ? C'est petit, ça... Oh pardon". Ce séducteur n'aime évidemment que les canons lui faisant un effet du même type, le fameux effet canon, et le mépris que la capitaine Jourdan lit dans ses yeux, n'est pas sans rappeler à Mimie Mathy l'attitude forcément hautaine de certains imbéciles.

La comédienne ne s'en cache pas, son expérience de vie a renforcé son expérience de jeu. Elle est constamment juste dans une intrigue qui, elle, l'est parfois moins : on relève une ou deux invraisemblances qui ne gâchent toutefois nullement le plaisir du public, captivé jusqu'au bout par la beauté du cadre, le talent des interprètes, la qualité - malgré tout - de l'histoire, sans oublier la sympathie que suscite le couple Mimie Mathy-Mathieu Delarive. 

Lui aussi est parfait en inspecteur introverti, sensé, sensible, et tout de même saisi de fou rire quand un instructeur de centre équestre distrait fait remarquer à Marie Jourdan, en la voyant de dos, que "le groupe d'enfants est déjà parti en balade à dos de poneys" et qu'elle doit se dépêcher si elle veut les rattraper, d'où cette remarque acerbe de notre héroïne à son collègue hilare : "Ça fait plaisir de t'entendre rire, même si c'est à mes dépens". 

La distribution ne comprend que des acteurs adorés des téléspectateurs

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Tout cela sera-t-il suffisant pour faire de l'audience ? Cela devrait. D'abord parce que la case polar du samedi est particulièrement bien installée et chère au cœur d'un public majeur, celui qui ne sort pas le samedi soir et qui ne veut pas courir le risque d'être déçu. Ensuite parce que la distribution ne comprend que des acteurs adorés des téléspectateurs, Mimie Mathy en tête. 

Si on est ainsi assuré de chanter dans Destination Eurovision en face sur France 2, on est tout aussi assuré de ne pas déchanter devant ce Prix de la vérité, qui renouvelle le genre samedi 13 janvier à 20h55 sur France 3. Car, que prouve surtout ce capitaine Jourdan qui oblige curieusement les autres à prendre de la hauteur face à elle ? Simplement que, comme disait Coluche, "la bonne taille, c'est quand les deux pieds touchent le sol".  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Isabelle Morini-Bosc Editos
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791805084
"Le Prix de la vérité" : "Mimie Mathy excelle", estime Isabelle Morini-Bosc
"Le Prix de la vérité" : "Mimie Mathy excelle", estime Isabelle Morini-Bosc
ÉDITO - La journaliste décortique la fiction policière dans laquelle Mimie Mathy, connue pour son rôle dans "Joséphine, ange gardien", campe le rôle principal.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/le-prix-de-la-verite-mimie-mathy-excelle-estime-isabelle-morini-bosc-7791805084
2018-01-12 17:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rhSZyjMSsuTfvydSDPYVOg/330v220-2/online/image/2018/0112/7791808321_mimie-mathy-campe-le-role-principal-dans-le-prix-de-la-verite-une-fiction-policiere-diffusee-sur-france-3-samedi-13-janvier-en-prime-time.jpg