4 min de lecture Connecté

iPhone ralentis : le conseil irresponsable de l'association HOP dans "Quotidien"

L'association à la pointe de la fronde anti-Apple a conseillé aux téléspectateurs de ne pas installer les mises à jour d'iOS. Une injonction dangereuse alors que des failles de sécurité géantes affectent tous les smartphones. L'association parle d'"un conseil de bon sens".

Yann Barthès dans l'émission Quotidien, le 10 janvier 2018
Yann Barthès dans l'émission Quotidien, le 10 janvier 2018 Crédit : TF1
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

À la pointe de la fronde contre Apple dans le cadre de l'affaire des iPhone ralentis, l'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée) était invitée de l'émission Quotidien, mercredi 10 janvier, pour faire le point sur les actions en cours. En toute fin d'émission, une représentante de l'association a recommandé aux téléspectateurs de ne pas installer les dernières mises à jour d'iOS proposées par Apple.

Une injonction dangereuse à une heure de grande écoute alors que des failles de sécurité affectant tous les smartphones, y compris les iPhone, ont été révélées récemment. Contactée par RTL Futur, l'association défend "un conseil de bon sens" et explique qu'elle n'a pas eu le temps de développer son propos.

Apple sur le banc des accusés

Après une plainte contre Epson en septembre, l'association s'est attaquée en décembre à Apple. Elle accuse le groupe informatique californien de ralentir volontairement les iPhone de ses clients afin de les pousser à acheter de nouveaux modèles, la définition de l'obsolescence programmée. L'accusation a trouvé un prolongement dans la justice le 5 janvier avec l'ouverture d'une enquête contre Apple par le parquet de Paris pour "tromperie" et "obsolescence programmée".

À lire aussi
MyLifi d'Oledcomm Connecté
Le Lifi, l'Internet par la lumière enfin disponible pour le grand public !

Sur le plateau du programme de TF1, Laetitia Vasseur et Samuel Sauvage, respectivement co-fondatrice et président de l'association, sont revenus sur ces événements récents. Tout au long de l'émission, Yann Barthès et ses invités ont expliqué qu'Apple avait "reconnu avoir bridé volontairement ses iPhone pour nous obliger à en changer".

"Avec le fait de le ralentir, on ne peut plus utiliser les applications, même le clavier ne répond plus, le téléphone n'est plus utile, affirme Laetitia Vasseur. Les consommateurs n'ont pas envie de conserver un téléphone qui marche lentement (...). Vu que quand on est chez Apple, on est incité à y rester, on va peut-être vouloir acheter le nouveau", abonde Samuel Sauvage. La séquence se déroule vers la septième minute de la vidéo ci-dessous.

Un conseil dangereux à une heure de grande écoute

Ces affirmations s'appuient sur les plaintes exprimées par de nombreux utilisateurs depuis le déploiement de la mise à jour iOS 11 cet automne. Soupçonné de ralentir les anciens iPhone à chaque sortie de nouveaux modèles, Apple a admis en décembre dernier qu'il bridait volontairement les performances des processeurs des iPhone 6, 6 Plus, 6S, 6S Plus et SE afin de préserver leur batterie en lithium-ion, un composant qui se détériore avec le temps, et de prolonger la durée de vie des modèles en question.

Charge à la justice d'établir si ces faits sont constitutifs de pratiques d'obsolescence programmée, une méthode qui consiste à réduire délibérément la durée de vie d'une machine pour augmenter son taux de remplacement.

Au sortir de cette séquence à charge, renforcée par l'absence de contradiction d'Apple - dont les représentants ont refusé de commenter les récents événements - l'émission s'est conclue par une injonction dangereuse, à l'heure où les pouvoirs publics et les professionnels du secteur redoublent d'efforts pour faire rentrer dans les mœurs les bonnes pratiques de sécurité informatique.

Il est essentiel d'installer les mises à jour d'iOS

En toute fin d'émission, Laetitia Vasseur a conseillé aux téléspectateurs de Quotidien de ne pas installer les mises à jour d'iOS sur leur iPhone. "Est-ce qu'il faut mettre à jour les iPhone ?", interroge Yann Barthès.

"On ne vous le conseille pas trop", lui a répondu l'activiste, sans s'étendre sur la question. Un conseil irresponsable à une heure de grande écoute (1,2 million de téléspectateurs devant Quotidien) alors que des failles de sécurité sont régulièrement débusquées par les experts en cybersécurité

Pas plus tard que la semaine dernière, des chercheurs ont mis au jour l'existence de deux failles géantes dans l'architecture des processeurs Intel, ARM et AMD, qui touchent tous les smartphones, y compris les iPhone conçus lors de la dernière décennie.

Leur exploitation peut potentiellement permettre à des pirates d'accéder à toutes les données sensibles qui transitent par ces appareils, des mots de passe aux données bancaires en passant par les photos et les documents professionnels. 

Prévenus par les chercheurs plusieurs semaines avant la révélation des failles, les grands constructeurs informatiques ont commencé à publier des correctifs pour colmater ces brèches.

Dans le cas d'Apple, il est essentiel d'installer iOS 11.2.2 pour les utilisateurs d'iOS 11. La firme n'a pas encore déployé de rustine pour les versions antérieures d'iOS. Refuser d'installer les dernières mises à jour fournies par Apple - et par les autres fabricants - revient finalement à accepter de courir le risque que ses données personnelles tombent entre de mauvaises mains.

HOP défend "un conseil de bon sens"

Contactée par RTL Futur, la co-fondatrice de l'association a admis avoir conseillé "sur le vif de ne pas la télécharger" mais défend "un conseil de bon sens" et regrette de ne pas avoir pu développer son propos. "Pour compléter, il faut savoir que si on ne migre pas, on s'expose à des failles de sécurité qui ne sont pas bouchées, notamment Meltdown et Spectre", explique-t-elle.

Laetitia Vasseur dénonce une "quadrature du cercle". "Soit on s'expose à une exploitation potentielle de faille de sécurité non bouchée, soit on met à jour, mais ça rame alors tellement qu'on ne peut plus utiliser son iPhone". L'association estime qu'"Apple pourrait très bien éviter cette situation en proposant un correctif pour iOS 10 et pas seulement pour iOS 11.2".

Et de conclure : "Dans ces circonstances nous dénonçons à nouveau la situation intolérable dans laquelle Apple enferme des milliers de clients. Nous demandons à Apple de déverrouiller cette situation et indemniser ses victimes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Iphone Apple
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791788569
iPhone ralentis : le conseil irresponsable de l'association HOP dans "Quotidien"
iPhone ralentis : le conseil irresponsable de l'association HOP dans "Quotidien"
L'association à la pointe de la fronde anti-Apple a conseillé aux téléspectateurs de ne pas installer les mises à jour d'iOS. Une injonction dangereuse alors que des failles de sécurité géantes affectent tous les smartphones. L'association parle d'"un conseil de bon sens".
http://www.rtl.fr/actu/futur/iphone-ralentis-le-conseil-irresponsable-de-l-association-hop-dans-quotidien-7791788569
2018-01-11 17:06:00
http://media.rtl.fr/cache/y5isp02vGqzZdH5SNHdckw/330v220-2/online/image/2018/0111/7791792549_yann-barthes-dans-l-emission-quotidien-le-10-janvier-2018.JPG