2 min de lecture Isabelle Morini-Bosc

Isabelle Morini-Bosc : "Je suis opposée à l'usage de l'anglais dans les compétitions où la France est engagée"

ÉDITO - André Vallini, secrétaire d'État en charge de la Francophonie s'est insurgé de l'usage abusif de l'anglais dans les chansons représentant la France dans les concours internationaux.

André Vallini, secrétaire d'État en charge de la Francophonie, s'est insurgé de l'usage abusif de l'anglais dans les chansons représentant la France dans les concours internationaux.
André Vallini, secrétaire d'État en charge de la Francophonie, s'est insurgé de l'usage abusif de l'anglais dans les chansons représentant la France dans les concours internationaux. Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Je l'aime bien, le monsieur de la francophonie. Comment s'appelle-t-il déjà ? Ah oui, André Vallini, secrétaire de son état. Pardon, secrétaire d'État et dans un état d'agacement très avancé. Contre quoi ? Contre l'usage abusif de l'anglais dans deux chansons actuellement très médiatisées, celle concoctée pour l'Euro 2016 et celle qui représentera notre pays à l'Eurovision 2016. Et me voilà ponctuellement très embêtée. Car sans aimer être prise à partie, j'avoue être habituellement de parti pris. Le même que celui de notre élu de la francophonie. C'est à dire farouchement opposée au principe et à l'usage de l'anglais dans toutes les compétitions internationales où la France et l'image de la France sont engagées

Sauf que les deux cas sus-cités, comme on dit dans les colloques, sont un peu particuliers. Prenons la coupe d'Europe. Est-ce si incongru que soit interprété en anglais l'hymne d'une manifestation internationale engageant plusieurs pays anglophones ? N'est-ce pas, à la limite, un bel exercice de diplomatie et de courtoisie envers les peuples amis venus d'ailleurs. À charge pour eux de nous rendre la pareille en faisant l'effort de préparer une partie de leurs laïus officiels en français, on peut rêver. En ce qui concerne cet euro balle au pied, mon problème réside en fait moins dans le choix de la langue que dans la nécessité de faire comprendre en langage moins choisi, que l'on peut être un bon Français sans vouloir suivre les matches et le raout fait autour. Les commentaires de mes camarades des sports me passionneront mais me suffiront. 

L'anglais invite à écouter

Quant à la chanson de l'Eurovision, interprétée par Amir, elle respecte la consigne qui veut que 80% des paroles au moins soient en français. Seul le refrain est en roastbeef. J'y verrai même exceptionnellement un avantage. Comme cette partie anglaise me semble et de loin la plus emballante musicalement, c'est donc celle-ci qui a le plus de chance d'emballer le public, à commencer effectivement par les votants du 14 mai au soir sur France 2. Ce n'est dès lors pas plus mal si ce refrain incite et invite à écouter les couplets estampillés "Made in France". Voire à les plébisciter. Allez savoir ! Reste que cela devrait tout de même être l'exception qui confirme la règle. 

À lire aussi
Élice Lucet présent "Cash Investigation" depuis 2012. Laissez-vous tenter
Élise Lucet à propos de "Cash Investigation" : "C'est notre rôle à nous d'enlever les faux nez"

Il faut donc à mon sens continuer à déplorer la quasi absence du français dans les télé-crochets façon Nouvelle star (ce qu'il en reste) ou The Voice. Et bien sûr dénoncer au passage une paresse générale aussi intellectuelle que linguistique. C'est tellement plus facile d'escamoter des paroles en anglais, et donc de faire illusion à bon compte. Du courage, que diable ! Dieu sait pourtant qu'en France, on ne manque pas d'airs !    

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Isabelle Morini-Bosc Télévision Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783091579
Isabelle Morini-Bosc : "Je suis opposée à l'usage de l'anglais dans les compétitions où la France est engagée"
Isabelle Morini-Bosc : "Je suis opposée à l'usage de l'anglais dans les compétitions où la France est engagée"
ÉDITO - André Vallini, secrétaire d'État en charge de la Francophonie s'est insurgé de l'usage abusif de l'anglais dans les chansons représentant la France dans les concours internationaux.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-je-suis-opposee-a-l-usage-de-l-anglais-dans-les-competitions-ou-la-france-est-engagee-7783091579
2016-05-03 19:35:23
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Cj1JWzT1KJyxG9v3AqdGSw/330v220-2/online/image/2016/0503/7783092023_isabelle-morini-bosc-je-suis-opposee-a-l-usage-de-l-anglais-dans-les-competitions-internationales-ou-la-france-est-engagee.jpg