2 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "La télé-réalité d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec celle de 'Loft Story'"

ÉDITO - En 2001, la France découvrait la télé-réalité avec "Loft Story". Aujourd'hui, le concept a changé le paysage audiovisuel.

Isabelle Morini-Bosc : "La télé-réalité d'aujourd'hui n'a rien à voir avec celle de 'Loft Story'"
Isabelle Morini-Bosc : "La télé-réalité d'aujourd'hui n'a rien à voir avec celle de 'Loft Story'" Crédit : Capture Youtube
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Quel beau gosse ! Visage de mannequin de vitrine, peau parfaite façon latex (le latex en moins), raie capillaire parfaitement droite, une raie nette, si je puis me permettre, une idée de la perfection faite homme. De qui je parle ? De Steevy ! Steevy Boulay, le péroxidé improbable apparu en 2001 dans la première édition de Loft Story sur M6. À cette époque, il se promenait nombril à l'air pour mieux se le regarder, promenant aussi à l'occasion son doudou Bourriquet. 

Aujourd'hui, qu'il soit en costume ou en tenue sport, il est toujours bien mis, et pas seulement de sa personne. Il est même si "smart" qu'on a envie de lui en offrir une, d'autant qu'il s'est donc acheté une conduite. Pourquoi en parler cette semaine ? Parce qu'il y a 15 ans déboulait ce Loft Story marquant plus sûrement qu'une borne kilométrique l'arrivée d'un genre que l'on a qualifié de télé-réalité. Steevy était l'un des candidats. Alors pas question de rappeler une énième fois le maelström de l'époque, les millions de pages écrites, de situations décrites, sans parler de cette histoire d'amour dans une piscine qui fit tant de remous.

Les uns touchèrent le jackpot, pour les autres on toucha le fond. Profitons-en plutôt pour souligner que la télé dite "réalité" d'aujourd'hui n'a rien à voir avec celle de 2001 et des suivantes. Les premières émissions furent en effet vraiment des tremplins. Notamment pour Steevy qui eut de surcroît la chance de trouver sur sa route un certain Laurent Ruquier. Mais ce Steevy accepta d'apprendre, d'écouter, de bosser. Y a pas que le bois qui travaille, Steevy aussi et le résultat se voit. Aux Grosses têtes notamment où, bien armé, il y est actuellement désarmant. Il est touchant, on est touché. Et que l'on s'abstienne de citer Loana, cette vedette du premier loft qui fut certes surexposée, mais paradoxalement protégée à l'intérieur des faux amis de l'extérieur.

Deux générations de télé-réalité

Citons encore en vrac et sans faire de détails tous ceux qui surent transformer l'essai, notamment les chanteurs et chanteuses de télé-crochets : Jenifer, Nolwenn Leroy, Olivia Ruiz et certains anciens de la Star Academy, Christophe Willem, Julien Doré et Camelia Jordana (Nouvelle Star) Chimène Badi (Popstars), Kendji Girac, Louane, les Frero Delavega (The Voice), Marina Kaye (La France a un incroyable talent), sans compter tous ceux qui ont aujourd'hui rejoint de grosses machineries scéniques. La télé-réalité première génération n'a rien à voir avec la nouvelle réalité de la télé, et ces émissions où des créatures hystériques aux seins plus sphériques que la calotte glaciaire insultent des garçons, eux plus tagués que des squats (à ce stade-là, on n'appelle plus ça des tatouages). 

À lire aussi
Clémentine Célarié dans "Lebowitz contre Lebowitz" audiences TV
Audiences TV : "Lebowitz contre Lebowitz" triomphe de nouveau face à "Blacklist"

Ceux-là sont tous interchangeables, font carrière en passant d'une émission sea sex and sun à une autre (faut-il vraiment les citer ?). Leur mission dans l'émission ? Se hurler dessus en surjouant. Triche-t-on avec eux ? Pas vraiment. Voire vraiment pas. Ils viennent pour être médiatisés et ils le sont. Pour avoir des contrats commerciaux et ils en ont. Pour dire des bourdes et ils en disent. Comme cette créature plus huilée qu'une frite Vivagel disant récemment la bouche en cœur, faute de pouvoir la fermer. "L'Égypte, l'Égypte, ça existe encore, ça, l'Égypte ?". Pas mieux !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Médias Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783013763
Isabelle Morini-Bosc : "La télé-réalité d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec celle de 'Loft Story'"
Isabelle Morini-Bosc : "La télé-réalité d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec celle de 'Loft Story'"
ÉDITO - En 2001, la France découvrait la télé-réalité avec "Loft Story". Aujourd'hui, le concept a changé le paysage audiovisuel.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-la-tele-realite-d-aujourd-hui-n-a-plus-rien-a-voir-avec-celle-de-loft-story-7783013763
2016-04-27 19:25:00
http://media.rtl.fr/cache/3MJLUcwBz_y54oUtq6MWQQ/330v220-2/online/image/2016/0427/7783014415_steevy-ok.png