1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Isabelle Morini-Bosc : "La phrase d'Éric Cantona sur Didier Deschamps est dégueulasse"
3 min de lecture

Isabelle Morini-Bosc : "La phrase d'Éric Cantona sur Didier Deschamps est dégueulasse"

ÉDITO - Les attaques subies par Didier Deschamps après les propos d'Éric Cantona sont navrantes.

Eric Cantona le 12 novembre 2014 à Paris, lors d'un entretien à l'AFP
Eric Cantona le 12 novembre 2014 à Paris, lors d'un entretien à l'AFP
Crédit : AFP / STEPHANE DE SAKUTIN
Isabelle Morini-Bosc

"Il faut tourner sept fois sa langue dans la bouche de son voisin avant de parler", me disait Coluche en riant. C'est le conseil qu'auraient dû suivre Éric Cantona et Karim Benzema, qui se sont particulièrement fait remarquer cette semaine par des propos hors de propos. Et oui, je vais moi aussi en parler. Et pourquoi pas ? Je ne m'exprime évidemment pas en tant que fana de foot que je suis modérément, mais en tant que fana de mon pays "que j'aime passionnément", un pays qui, s'il n'est pas parfait, pourquoi le serait-il dans un monde imparfait, reste une vraie démocratie parfois justement empêtrée dans le politiquement correct.

Pourquoi revenir sur ce qu'il faudrait plutôt oublier ? Parce que ce serait une lâcheté de ne pas relever. Il est en effet question de football (mais pas que), la première religion au monde, une religion pas très catholique. Et comme chacun, jour après jour, a jugé utile d'y aller de sa petite formule, il fallait bien en fin de semaine livrer un "produit de synthèse". Je n'ai pourtant pas attendu vendredi pour être ulcérée. Dès lundi, la phrase de Cantona accusant Didier Deschamps d'avoir écarté Karim Benzema et Hatem Ben Arfa de la sélection "en raison de leurs origines nord-africaines" m'a semblé tout simplement dégueulasse. Voire, par les temps qui courent de travers, totalement irresponsable. D'autant que peu après dans Libération, il persifle, persiste et signe. 

Un propos qui enchaîne les réactions

Ah, pour ça il attaque, l'attaquant. Dommage que ses coups fumants soient si souvent fumeux. Et autant je le trouve épatant comme comédien (au cinéma comme à la télé), autant on a le droit d'être exaspéré par ses prises de position "foutraques" et pontifiantes. Son documentaire Les Rebelles du foot en était la preuve, qui donnait la parole à des as du ballon rond ayant payé cher leur engagement humain et politique. Autant leurs témoignages étaient bouleversants, autant les propos politiques de "Canto" étaient pesants, prétentieux et lourdement démonstratifs. Façon "l'oracle a parlé". C'était rasoir...

On le préférait précisément dans la pub vantant les mérites des petits rasoirs pour femmes: Avec son chapeau de douche, il savait alors avoir "la tête près du bonnet". Délicieusement décalé. Il est, depuis, passé de mec déconneur à mec qui déconne. Et qui pousse les autres à l'imiter. Le voir régler d'anciens comptes incite dès lors Karim Benzema à lui aussi accuser mardi Didier Deschamps d'avoir cédé à "une partie raciste de la France". 

À lire aussi

Il faut oser dire cela face à une équipe pluri-culturelle au sein de laquelle il a d'ailleurs souvent fait preuve d'un enthousiasme modéré! Comme le dit le président de SOS Racisme Dominique Sopo : "C'est bien la première fois que j'entends Karim Benzema s'intéresser aux questions de racisme". Mais c'est à un autre "pro de l'antiracisme" qu'on laisse le mot de la fin. C'est en effet dans Le Parisien de mercredi que le député de l'Essonne et ancien président de SOS Racisme Malik Boutih tacle tout le monde, y compris le comédien Jamel Debbouze. Pour lui, la "remarque" de l'humoriste, solidaire des deux autres, ne rend service à personne" : "Il devrait s'excuser auprès de Didier Deschamps et de toute l'équipe". À Cantona et Benzema d'en faire autant. Mais pour cela il faudrait un minimum d'humilité. Pas sûr que ce soit le cas...Soit dit pour aller droit au but, comme je leur souhaite à tous de le faire durant l'Euro ! 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/