1 min de lecture Johnny Hallyday

Héritage de Johnny Hallyday : les revenus tirés des ventes d'albums vont-ils être gelés ?

David Hallyday et Laura Smet réclament que les majors Warner, Universal et Sony mettent sous séquestre les trois quarts des revenus tirés des ventes d'albums du rockeur. La décision du tribunal de grande instance de Paris est attendue aujourd'hui.

Le dernier album de Johnny Hallyday, "Mon pays c'est l'amour" sort le 19 octobre
Le dernier album de Johnny Hallyday, "Mon pays c'est l'amour" sort le 19 octobre Crédit : Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Benjamin Hourcade

La justice décide ce mardi 18 décembre si une partie des revenus tirés des ventes d'albums de Johnny Hallyday doit être gelée, comme le demandent ses deux aînés, David et Laura. Cette décision sera rendue par les juges des référés (procédure d'urgence) du tribunal de grande instance de Paris.

David Hallyday et Laura Smet réclament que les majors Warner, Universal et Sony, les trois maisons de disque qui ont accompagné Johnny Hallyday tout au long de sa carrière, mettent sous séquestre les trois quarts des revenus tirés des ventes d'albums du rockeur. Son album posthume sorti le 19 octobre, "Mon pays c'est l'amour", s'est notamment écoulé à plus d'un million d'exemplaires en quelques semaines. 

Depuis bientôt un an, David et Laura contestent le testament de leur père, rédigé en Californie où Johnny résidait à la fin de sa vie. Il a choisi de léguer l'ensemble de sa fortune à sa dernière épouse, Laeticia Hallyday, et leurs deux filles, Jade et Joy, sans rien laisser à ses deux aînés. 

À lire aussi
Johnny Hallyday lors d'un concert People
Johnny Hallyday : impossible de commenter certaines photos sur son compte Instagram

Laura Smet, 35 ans, et David Hallyday, 52 ans, ont entamé une bataille judiciaire pour réclamer leur part d'héritage, comme le prévoit le droit français. En attendant, ils ont déjà obtenu dans une autre procédure le gel des droits d'auteur - les revenus tirés de la diffusion des titres du chanteur - et des propriétés françaises du musicien. Cette fois-ci, ils s'attaquent donc aux royalties.

Le tribunal des référés pourrait décider de neutraliser ces versements. D'autant plus que les trois maisons de disques, Sony, Universal et Warner, ne s'opposent pas formellement au gel des royalties. "Rien de gênant ni de choquant à cela", a confié à RTL un des avocats. Tout cet argent serait alors placé sous séquestre pour une période donnée. Dans l'attente que la situation du clan Hallyday soit apaisée et qu'une solution soit enfin trouvée à la question déchirante de l'héritage Johnny Hallyday.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Johnny Hallyday Laura Smet David Hallyday
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795959796
Héritage de Johnny Hallyday : les revenus tirés des ventes d'albums vont-ils être gelés ?
Héritage de Johnny Hallyday : les revenus tirés des ventes d'albums vont-ils être gelés ?
David Hallyday et Laura Smet réclament que les majors Warner, Universal et Sony mettent sous séquestre les trois quarts des revenus tirés des ventes d'albums du rockeur. La décision du tribunal de grande instance de Paris est attendue aujourd'hui.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/heritage-de-johnny-hallyday-les-revenus-tires-des-ventes-d-albums-vont-ils-etre-geles-7795959796
2018-12-18 07:26:23
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KbrauC6_nn8HKMeHwbmwPw/330v220-2/online/image/2018/1113/7795555818_le-dernier-album-de-johnny-hallyday-mon-pays-c-est-l-amour-sort-le-19-octobre.jpg