1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Décès de Bernard Tapie : un homme médiatique qui n'a jamais mâché ses mots
2 min de lecture

Décès de Bernard Tapie : un homme médiatique qui n'a jamais mâché ses mots

Redoutable homme médiatique, fervent combattant contre l'extrême droite, et empêtré dans des affaires avec la justice, Bernard Tapie n'a jamais mâché ses mots.

Bernard Tapie
Bernard Tapie
Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP
Thibaut Deleaz

Homme politique, homme de sport, homme d'affaires... Bernard Tapie était aussi un redoutable homme médiatique, qui a distillé ses punchlines à la télévision et à la radio pendant des décennies. Face aux journalistes ou à l'extrême droite, l'ancien ministre n'a jamais mâché ses mots. Retour sur les sorties médiatiques les plus mémorables de l'ancien président de l'OM, mort ce dimanche 3 octobre à l'âge de 78 ans.

En 1987, Bernard Tapie vient de reprendre l'Olympique de Marseille, qu'il veut redresser. "Je ne suis pas là pour me faire des copains, assure-t-il alors au micro de RTL, je suis là pour être champion de France."

Son franc-parler ne le quittera jamais, comme lors de la présidentielle 2017, où il appelle à soutenir le projet d'Emmanuel Macron et prédit l'élimination de Marine Le Pen. Il regrette sur BFMTV qu'on ait "fait de notre pays un pays en guerre avec tout le monde [...], merde !"

Le combat de Tapie contre l'extrême-droite

"Je ne peux pas être poli avec vous", s'emporte Bernard Tapie lors d'un débat face à Jean-Marie Le Pen en 1989. "Ce n'est pas parce que vous affirmez fort quelque chose que ce que vous dites est vrai [...], parce que vous dites n'importe quoi !"

À lire aussi

En 1992, lors d'un meeting, il s'en prend aux électeurs du Front national : "C'est parce qu'on déculpabilise ceux qui se trouvent une bonne raison qu'on a un FN si fort. Car si Le Pen est un salaud, ceux qui votent pour lui eux des salauds." Une petite phrase qui déclenchera la colère du président du Front national à l'époque, qui avait répliqué en affirmant que "la bave du crapaud ne touche pas la blanche colombe".

L'affaire Adidas : le point sensible

La carrière de Bernard Tapie aura aussi été marquée par ses démêlés avec la justice, notamment dans le conflit qui l'a opposé au Crédit lyonnais dans la vente d'Adidas. Interrogé par les journalistes sur le sujet, l'homme d'affaires cédait souvent à la colère, éprouvé par plus de 15 ans de procédures judiciaires. "Pourquoi avez-vous à ce point le sentiment d'être persécuté ?", l'interroge David Pujadas en 2013. Bernard Tapie est alors invité au journal de France 2, et s'emporte à nouveau : "Vous vous foutez de ma gueule ?!" Fidèle à son caractère, il va même jusqu'à refuser d'évoquer le sujet lors d'une interview sur iTélé en 2014, face à Audrey Pulvar. Après 10 minutes à essayer de le convaincre de s'exprimer, la journaliste lui propose plutôt de parler de foot. "Non ça ne m'intéresse pas", lui répond Bernard Tapie. "Je parle de foot avec des gens qui connaissent le foot, pas avec vous."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/