3 min de lecture Médias

Canal+ va-t-elle faire faillite ?

REPLAY - Selon Vincent Bolloré, la chaîne cryptée est au plus mal, mais ses arguments ne convainquent pas tous les observateurs.

Thomas Sotto On refait le monde Thomas Sotto iTunes RSS
>
Canal+ va-t-elle faire faillite ? Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette Journaliste RTL

On refait le monde avec :
- Le producteur Xavier Couture,
- le politologue et directeur du Centre d'études et d'analyses Roland Cayrol,
- le directeur-adjoint de la rédaction du Figaro, Yves Thréard.

Vincent Bolloré, patron de Vivendi a évoqué le risque réel de faillite de Canal+ devant ses actionnaires. Cela marque le déclin d'une chaîne qui comptait parmi les plus riches d'Europe, il y a encore dix ans.

Pour Roland Cayrol, c'est incroyable. Vincent Bolloré aurait dit ça, parce que "la situation de Canal+ France est moins bonne qu'elle n'a jamais été. Ils ont perdu beaucoup d'abonnés parce qu'ils n'ont pas été assez agressifs sur les droits sportifs, notamment, et on sait que le sport, c'est une des grandes raisons d'abonnement à Canal+, parce que l'offre cinéma n'a pas toujours été aussi bonne qu'elle l'a été dans le passé..." Bref, Canal+ a un peu plus de peine qu'avant à se démarquer d'une concurrence qui ne cesse de venir jouer sur ses plates-bandes et de se diversifier. 

"Certains ajouteront que beaucoup des émissions spécifiques de Canal, qui faisaient ce qu'on a appelé 'l'esprit Canal' n'ont pas été relayées et qu'on a quelque chose de plus banal." Résultat, Vincent Bolloré annonce 400 millions d'euros de déficit, mais cette situation ne serait pas inédite et surtout, pas définitive. D'autant qu'à l'international, Canal+ se porte bien, "mais c'est vrai qu'il y a un redressement financier nécessaire à Canal+ France et je pense que Bolloré en rajoute un petit peu pour montrer qu'il va être le sauveur."

Pas de Canal+ sans le football

À lire aussi
Le Disney Store à New York médias
Disney+ : le service de streaming commencera son déploiement en novembre

Xavier Couture, lui, donne raison à Vincent Bolloré sur les élements quantitatifs. "On est sur des pertes abyssales", estime-t-il. La raison ? La perte de 300.000 abonnés l'année dernière et l'inflation des droits. "Le problème, c'est qu'on est face à une chaîne qui est née en 1984 avec quatre grands piliers : le sport - le foot -, le cinéma, le porno et le quatrième qui n'était pas mince, c'était effectivement l'esprit Canal." Dans les années 2000, "il y avait encore, pour un abonné, une vertu cardinale à ce que le 'clair' soit très différenciant, parce que l'abonné était fier de cette tranche en clair. Ça s'est progressivement un peu dilué et puis effectivement ce n'est plus du tout dans la volonté éditoriale de Vincent Bolloré, il veut que tout soit payant. 

"La problématique, c'est qu'on est face à deux entités qui jusqu'à présent présentaient des comptes conjoints, ou quasiment conjoints : Canalsat d'un côté, qui est une plateforme qui offre beaucoup de services et Canal+, la chaîne qui est l'étendard de Canalsat." Or pour garder l'exclusivité du foot, "qui est l'ADN" de Canal+, "il a fallu aller chercher le concurrent BeIn, auquel on a offert 300 millions d'euros" pour avoir l'exclusivité de l'offre sur Canalsat. Cela reste l'élement crucial pour Canal+ car l'offre de cinéma, elle, est banalisée.

Vincent Bolloré, capitaine d'industrie, doit mener le navire dans la tempête

Pour Yves Thréard, la question se pose différemment. "Il y a des médias d'époque", estime-t-il."Quand cette époque est révolue, ils déclinent. Et à mon avis c'est tout à fait le cas de Canal+". Si le fameux état d'esprit jeune et impertinent de la chaîne cryptée s'estompe, c'est parce qu'il s'est déplacé sur Internet. "Il y a une deuxième chose, qui est l'homme d'affaires. C'est quelqu'un qui parle chiffres, Bolloré, c'est un capitaine d'industrie, il veut que sa rapporte. Il a quand même voulu sacrifier un bon nombre d'émissions qui étaient justement l'ADN précis de Canal." Désormais c'est donc à lui de réinventer Canal+.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Canal+ Vincent Bolloré
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782950465
Canal+ va-t-elle faire faillite ?
Canal+ va-t-elle faire faillite ?
REPLAY - Selon Vincent Bolloré, la chaîne cryptée est au plus mal, mais ses arguments ne convainquent pas tous les observateurs.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/canal-va-t-elle-faire-faillite-7782950465
2016-04-22 20:46:57
https://cdn-media.rtl.fr/cache/74cGzKId4dQgCSlRlYAdDw/330v220-2/online/image/2014/0512/7771911302_bernard-poirette.jpg