1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Pourquoi donne-t-on sa langue au chat ?
1 min de lecture

Pourquoi donne-t-on sa langue au chat ?

Ce dimanche 26 avril, Jean-Baptiste Giraud nous explique d'où vient l'expression "donner sa langue au chat".

Un chat (illustration)
Un chat (illustration)
Crédit : VYACHESLAV OSELEDKO / AFP
Pourquoi donne-t-on sa langue au chat ?
03:31
Jean-Baptiste Giraud - édité par Marie Gingault

Il est fréquent, lorsque l'on ne sait pas répondre à une question, d'utiliser l'expression "Je donne ma langue au chat". Mais d'où tire-t-elle son origine ? 


Pour comprendre ce phénomène,  il y a trois possibilités, à vous de trouver celle qui est juste : 

1) C’était un supplice réservé aux menteurs, au Moyen-Âge.
2) Si les chats pouvaient parler, ils en raconteraient des choses qu’ils ont vues et entendues !
3) En référence aux petits gâteaux appelés "langues de chat".


Réponse : la solution est la deuxième proposition. Figurez-vous que l’expression est assez nouvelle, puisqu’elle daterait du XIXe siècle. Avant on parlait de donner sa langue aux chiens, comme lorsqu’on leur donne des restes à manger, ou un vieil os à ronger.
Au XIXe siecle, au moins un auteur classique n’aimait pas l’expression donner sa langue aux chiens, qu'il jugeait sale. Il s’agit de George Sand qui, comme chacun sait, est en fait une femme, Aurore Dupin. Dans ses livres, George Sand parle des secrets que l’on confie à l’oreille du chat, des secrets qu’il ne faudrait pas que le chat répète...

Une expression apparue en 1860 dans la littérature

À lire aussi

Un peu plus tard, un autre auteur classique, Edmond de Goncourt, qui avait évidemment lu George Sand, va lui faire un clin d’oeil et écrire dans l'un de ses livres "donnez vous votre langue au chat". L’expression est née, nous sommes en 1860, et aujourd’hui, elle est bien installée dans notre belle langue française.

Un petit conseil avant de se quitter : comment faire pour empêcher un chat de griffer ?

Surtout, ne le punissez pas ! Les chats ne comprennent pas les punitions ! En revanche, comme tous les félins, ils sont sensibles à une voix autoritaire, et à votre regard sévère. Pour lui faire comprendre d'arrêter, vous pouvez donc crier "non", et le regarder droit dans les yeux.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/