1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Pourquoi dit-on "à tes souhaits" à quelqu'un qui éternue ?
2 min de lecture

Pourquoi dit-on "à tes souhaits" à quelqu'un qui éternue ?

PODCAST - Dans une minute vous saurez pourquoi on dit "À tes souhaits" à quelqu’un qui éternue...

Atchoum, Simplet et Grincheux dans "Blanche-Neige et les Sept Nains"
Atchoum, Simplet et Grincheux dans "Blanche-Neige et les Sept Nains"
Crédit : Capture d'écran RTL
65. Pourquoi dit-on "à tes souhaits" à quelqu'un qui éternue
02:22
Florian Gazan - édité par Capucine Trollion

Tout remonte à l’Antiquité où l’éternuement était considéré de bon ou de mauvaise augure en fonction des croyances et des moments où il se produisait. 

Chez les Grecs, c’était positif, on pensait que l’éternuement était le signe du passage d’un esprit divin dans le corps de celui qu’il l’avait fait, donc on le saluait avant qu’il ne reparte. C’est pourquoi on ne disait pas encore "À tes souhaits", mais : "Que Jupiter te bénisse", qui sera transformé plus tard en que "Dieu te bénisse" par les Chrétiens. 

Et il y avait bien besoin de bénir au Moyen Âge quand apparut la peste. À cette époque, les médecins étaient persuadés qu’éternuer était le premier signe qui montrait que vous aviez des chances d’avoir attrapé cette terrible maladie. Vous dire "À tes souhaits", c’était vous souhaiter le meilleur, autrement dit que Dieu prenne votre contamination en considération et vous fasse guérir ! 

On a longtemps cru que notre âme se trouvait dans notre tête

Mais il y avait aussi une autre superstition liée à l’éternuement. Et là la peste n’y était pour rien. En effet, on a longtemps cru que notre âme se trouvait dans notre tête. Et donc que lorsqu’on éternuait, on risquait de l’avoir chassé sans le faire exprès. Comme c’était impossible à vérifier, on disait "À tes souhaits", sous-entendu "Je te souhaite qu’après avoir éternué, ton âme soit toujours là !". 

À lire aussi

Il y avait peu de chances que ça arrive, moins en tout cas que de vous retrouver paralysé, car oui c'est possible. C’est arrivé en 2012 à Monique Jeffrey, une Australienne. Après avoir éternué, elle s’est retrouvée paralysée du haut du corps. Les médecins ont découvert que cet éternuement avait été si fort qu’elle s’en était pété deux vertèbres cervicales. Ce qui avait provoqué cette paralysie dont je vous rassure, elle s’est sortie ! Et là ce n’est pas Dieu qu’elle a béni mais le médecin qui a assuré sa rééducation !

Abonnez-vous à ce podcast

>> Ah Ouais ? Du lundi au vendredi, Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Des connaissances bien utiles ou totalement inutiles pour briller en société, des anecdotes absolument incroyables à partager, des histoires étonnantes à raconter. Et chaque fois, vous vous direz "Ah ouais ?". Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/