1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Napoléon : pourquoi les non-voyants peuvent lui dire un grand merci
2 min de lecture

Napoléon : pourquoi les non-voyants peuvent lui dire un grand merci

PODCAST - Dans une minute vous saurez pourquoi les non-voyants peuvent dire un grand merci à Napoléon.

Un homme en costume de Napoléon lors d'une reconstitution historique au Château de Versailles le 11 septembre 2021
Un homme en costume de Napoléon lors d'une reconstitution historique au Château de Versailles le 11 septembre 2021
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
214. Pourquoi les non-voyants peuvent dire un grand merci à Napoléon
00:02:13
Florian Gazan

Au cours de ses grandes campagnes guerrières, Napoléon se rend compte d’une faiblesse dont peuvent se servir ses ennemis : lorsque ses soldats sur le front doivent lire un message en pleine nuit, il leur faut allumer une lumière. 

Et là ils deviennent facilement repérables et donc exposés aux tireurs d’en face. Napoléon demande alors au capitaine d’artillerie Charles Barbier de la Serre, dont il sait l’intérêt pour la sténographie, d’imaginer un système qui permettrait aux soldats de lire des lettres dans l’obscurité. Un système codé, précise l’empereur, pour qu’en cas d’interception des messages ou de plans de bataille, les ennemis ne puissent les comprendre, cela fait un gros cahier des charges, mais ça n’effraie pas plus que ça Barbier.

Il a alors l’idée d’un système qui n’utilise ni lettres, ni chiffres, mais la phonétique : chaque caractère qu’il invente représente un son. Et pour que l’on puisse les lire sans lumière, ces signes sont inscrits sur le papier sous la forme de points saillants, en relief. Génial sauf que les soldats Napoléoniens ne comprennent rien à sa méthode qu’il a baptisée "sonographie" ou encore "écriture nocturne". 

Tant pis pour eux, le capitaine va proposer son invention en 1821 à l’Institut Royal des jeunes aveugles. Après tout pouvoir lire sans voir ce qu’on a à lire, ça les concerne encore plus que des militaires. Ils sont immédiatement enthousiasmés par le système de Barbier, notamment un jeune étudiant de 12 ans qui se nomme Louis Braille. Il décide de perfectionner l’écriture nocturne en rajoutant, toujours sur le même principe, des mots et de la ponctuation. Il invente ainsi l’écriture en braille utilisée encore de nos jours. 

Abonnez-vous à ce podcast
À écouter aussi

>> Ah Ouais ? Du lundi au vendredi, Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Des connaissances bien utiles ou totalement inutiles pour briller en société, des anecdotes absolument incroyables à partager, des histoires étonnantes à raconter. Et chaque fois, vous vous direz "Ah ouais ?". Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/