1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Sarah Bernhardt : comment sa petite sœur au visage d'ange a failli détruire sa carrière
2 min de lecture

Sarah Bernhardt : comment sa petite sœur au visage d'ange a failli détruire sa carrière

Dans les années 1860, la comédienne obtient enfin un premier rôle à la Comédie-Française. Mais le destin et sa petite sœur Régina en décident autrement.

L'actrice française Sarah Bernhardt dans un portrait non daté
L'actrice française Sarah Bernhardt dans un portrait non daté
Crédit : AFP
Sarah Bernhardt, la "Divine" était aussi la reine de la réclame
34:31
Lorànt Deutsch - Entrez dans l'histoire
Lorànt Deutsch - édité par Capucine Trollion

Dans ce nouvel épisode d'Entrez dans l'Histoire, partons à la rencontre de Sarah Bernhardt. En septembre 1862, des affiches placardées à la Comédie-Française annoncent "les débuts de mademoiselle Sarah Bernhardt" dans Iphigénie, de Racine. Les petits rôles s’enchaînent. Les critiques sont bonnes, mais pas dithyrambiques non plus. On sent qu’il y a du potentiel, mais il faut bosser. Tout le monde s’attend à ce que Sarah Bernhardt devienne sociétaire du plus prestigieux théâtre de France, mais c’était sans compter sur le drame…

Chaque année à la Comédie-Française, les comédiens viennent saluer en procession le buste de Molière le jour de son anniversaire. Ce jour-là, Régina, la petite sœur de Sarah, insiste pour accompagner sa grande sœur. Sarah n'est pas enjouée à cette idée, mais Régina est tellement mignonne, avec ses long cheveux dorés et son visage d’ange, qu'on ne peut rien lui refuser. 

Les deux sœurs qui avancent main dans la main pendant la procession en l’honneur de Molière. Devant elle, marche Madame Nathalie, une vieille sociétaire du théâtre, imaginez la version diabolique de la Castafiore... 

L'accident qui déclenche la colère de Sarah Bernhardt

Régina marche accidentellement sur la traîne de la robe de madame Nathalie. La vieille actrice se retourne et envoie valdinguer la gamine qui se cogne contre une colonne et tombe au sol à moitié sonnée, le visage en sang. Et, là, le sang de Sarah Bernhardt ne fait qu’un tour : elle se jette sur Madame Nathalie et la gifle.

À écouter aussi

On est à la Comédie-Française, quand les sociétaires jouent un psychodrame, ils y vont à fond ! Madame Nathalie fait mine de s’évanouir, de son côté, Régina assure "que la grosse vache l’a ruée pour rien". Le problème, c’est que Sarah, en giflant Madame Nathalie, vient de se faire une ennemie mortelle, d’autant plus qu’elle refuse de s’excuser publiquement.

Elle est évincée en quelques jours du théâtre

Quelques jours plus tard, Sarah Bernhardt obtient le rôle éponyme dans Dolorès de Bouilhet. Elle a enfin son premier grand rôle. Mais en sortant de répétition, Sarah tombe nez à nez avec Madame Nathalie dans les coulisses du théâtre. Sarah Bernhardt se fige alors que la vieille actrice la dévisage avec malveillance, avant de triompher : "Mademoiselle, je vous pardonne car je me suis vengée : ce rôle qui vous plaît tant, vous ne le garderez pas !" Sarah Bernhardt blêmit, elle sait que madame Nathalie ne profère pas de menaces en l’air. 

Quelques heures plus tard, le directeur du théâtre envoie un mot à Sarah pour lui faire part du changement de distribution de la pièce Dolorès. Elle serait trop jeune et trop fragile pour tenir un premier rôle. Sarah pleure de rage, elle entre comme une furie dans le bureau de l’administrateur du théâtre et demande à déchirer son contrat. Elle vient de claquer la porte de la Comédie-Française. Il faut lui reconnaître qu’elle avait de l’audace "quand même"...

L'invité d'"Entrez dans l'Histoire"

Grégory Antoine et Lorànt Deutsch
Grégory Antoine et Lorànt Deutsch
Crédit : RTL

- Grégory Antoine, metteur en scène 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/