3 min de lecture Télévision

"Years and Years" : pourquoi vous devez absolument regarder cette série

NOUS L'AVONS VU - La mini-série de la BBC pensée par Russell T Davies nous plonge dans le quotidien d'une famille britannique dans un futur très proche et terriblement réaliste.

Les héros de la série "Years and Years" à la fin de l'épisode 1
Les héros de la série "Years and Years" à la fin de l'épisode 1 Crédit : BBC One
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

À quoi va ressembler notre vie dans les 15 prochaines années ? Quelles catastrophes vont pouvoir frapper nos quotidiens et nos sociétés ? Si vous êtes déjà angoissés en regardant le journal télévisé, la série Years and Years de la BBC (diffusée sur myCANAL depuis le 15 mai en France) ne sera peut-être pas pour vous. Mais, puisque vous êtes sensibles aux soubresauts de l'actualité, peut-être serez vous les téléspectateurs qui profiteront le plus de cette incroyable série de 6 épisodes.

Créée par Russell T Davies, à qui l'on doit Queer as Folk ou la renaissance de Doctor Who, Years and Years est une mini-série qui propose d'explorer le quotidien d'une famille recomposée britannique juste après le Brexit. La technologie continue de se développer et pénètre plus profondément que jamais dans nos corps, le système politique est bouleversé par une crise migratoire et une nouvelle force politique populiste émerge.

Nous n'allons pas ici vous couvrir de spoilers, mais nous allons vous expliquer en quoi cette série est probablement le coup de poing de l'année à la télévision.

Le calme avant la tempête

>
Years & Years (2019) | Official Trailer (VOSTFR)

Years and Years suit la famille Lyons qui vit tranquillement à Manchester pendant une quinzaine d'années. Quatre frères et sœurs servent de piliers à la narration. Stephen (Rorry Kinnear) est un petit génie de la finance, il a toujours voté à gauche et est marié à Celeste (T'Nia Miller), une femme noire qui est comptable. Ensemble ils ont deux filles dont Bethany, une adolescente obsédée par la technologie. Russell Tovey joue Daniel Lyons un quadra homosexuel qui partage sa vie entre son fiancé et son travail pour loger des migrants venus de l'Est. Edith Lyons (Jessica Hynes) est une activiste politique qui vit en Asie et communique avec sa famille via Skype et Rosie Lyons est une jeune femme handicapée par une spina bifida, une malformation qui l'oblige à se déplacer en fauteuil roulant. Elle recherche l'amour. 

À lire aussi
Kuiil et le Madalorien incarné par Pedro Pascal Séries
"The Mandalorian" : une série digne héritière de la première trilogie "Star Wars" ?

Ce tableau de départ, que l'on découvre dans la maison familiale de la grand-mère de cette petite famille est une sorte d'idéal progressiste. Le racisme, le handicap, l'homosexualité, les étrangers... Toutes ces questions sont balayées et présentées comme résolues. La société britannique est en avance et les lois garantissent les droits de l'homme et une lutte sévère contre les discriminations. Il ne faut cependant pas se reposer sur ce calme et cette bienveillance apparente car le monde s'apprête à changer... 

Emma Thompson, populiste post-Trump

Par un habile jeu d’ellipses qui évite les temps morts dans la narration, Russell T Davies, nous plonge rapidement dans une spirale cauchemardesque d’événements. C'est par les interventions très lointaines de la géniale actrice Emma Thompson que la révolution qu'est en train de vivre le Royaume-Uni se manifeste. Elle joue le rôle de Vivienne Rook, une femme politique qui vient d'émerger sur la scène politique nationale. 

Populiste jusqu'au bout des ongles, elle se fait connaître en brisant les codes de la communication politique. Même si elle ne comprend rien à certaines questions techniques, son discours fait un tabac. L'un des exemples de la bande-annonce est frappant : conditionner le droit de vote des citoyens à un test d'intelligence. Vivienne Rook est un savant mélange de Boris Johnson, Donald Trump ou du Mouvement cinq étoiles italien (son parti est baptisé le "parti quatre étoiles") et elle catalyse toutes les critiques politiques du showrunner.

Emma Thompson dans le rôle de Viv Rook
Emma Thompson dans le rôle de Viv Rook Crédit : BBC One

Fou ? Surréaliste ? Dans un monde qui connaît un second mandat pour Donald Trump, plus rien ne surprend les personnages... ou les téléspectateurs. La famille Lyons, elle, regarde. D'abord choquée, puis amusée, puis fascinée... Elle passe du rejet au vote en l'espace de quelques années. 

Sans tomber dans la science-fiction pure ou l'anticipation anxiogène d'un Black Mirror, Years and Years reste extrêmement réaliste et donc efficace grâce à ce lien qu'entretient la famille Lyons avec l'actualité folle et galopante de leur époque. Conflits armées spectaculaires, programmes politiques fous, transhumanisme, crises financières... Tous ces éléments viennent percuter la vie quotidienne de nos héros : chômage, histoires d'amour, orientation scolaire, vengeance, etc.

Des fins d'épisodes mémorables

C'est ce savoir-faire dramatique et cette maîtrise du rythme (sans compter sur le casting brillant de la série) qui fait tout le succès de Years and Years. La série restera sans doute dans l'histoire pour ses fins d'épisodes choquantes. Quelque soit la direction des destinées des personnages, les dernières séquences sont toujours de vrais coups de poing : angoisse apocalyptique, rupture, révolution... Que ces fins soient heureuses ou terribles, elles resteront présentes dans votre esprit pour longtemps. 

Pour l'heure, la série n'a pas de saison 2 en projet. Il faut dire qu'elle se termine admirablement et, en six épisodes à peine (cela ne vous prendre pas 5 mois à rattraper), Years and Years arrive à raconter une histoire complète et émotionnellement très accomplie. Certaines séries avec des dizaines et des dizaines d'épisodes n’arrivent pas forcément à se conclure aussi bien...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Séries Royaume-Uni
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants