3 min de lecture Coronavirus France

Tests PCR, masques... Comment le cinéma et la télévision adaptent les tournages

ÉCLAIRAGE - Plateaux bunkerisés, tests permanents, référent Covid... Les productions font tout pour éviter les contaminations et les retards.

Un tournage de "Plus belle la vie" en 2006 (illustration)
Un tournage de "Plus belle la vie" en 2006 (illustration) Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Si les confinements à travers le monde ont stoppé nombre de productions, les tournages reprennent petit à petit et s'organisent pour vivre avec le coronavirus. Tout en limitant au maximum les risques pour les acteurs et les équipes de tournages, les règles varient souvent pour s'adapter aux besoins de tels et tels tournages et aux règles en vigueur dans les pays concernés. 

En effet, les acteurs ne portent pas de masques pendant qu'ils tournent leurs scènes, cela rendrait les baisers hollywoodiens nettement moins attrayants. Certaines productions coûteuses exigent de leurs collaborateurs des tests négatifs avant de venir travailler et bunkerisent les plateaux pour limiter les risques de contamination qui impliqueraient des retards considérables. Le temps c'est de l'argent.

Les règles varient entre les tournages en studio et ceux en extérieur. Les équipes sont réduites et comme sur n'importe quel lieu de travail les gestes barrières sont plus ou moins bien suivis en fonction du conformisme de chacun, du nombre de panneaux installés ici et là et de la sévérité des équipes médicales ou des managers qui doivent faire respecter les règles. 

Le référent Covid, premier rôle

"Tous les tournages ont un référent Covid-19, ça a commencé dès la reprise des tournages à la fin du confinement", nous a confié une assistante de production qui prépare le tournage d'un film français cet automne. C'est ce référent qui devra jouer le rôle d'organisateur, de pédagogue et éventuellement de gendarme dans le microcosme que représente un tournage.

À lire aussi
Wonder Woman (Gal Gadot) courant vers la sortie française de "Wonder Woman 1984" Cinéma
DC Comics : la sortie française de "Wonder Woman 1984" enfin annoncée

Dans ces sociétés miniatures qui vivent souvent en vase clos pendant plusieurs semaines, on organise sa propre filière sanitaire. Le graal, c'est le test PCR négatif. Les analyses sont exigées très régulièrement et tout est fait pour faciliter les choses. "On a commencé à chercher des labos et des centres infirmiers pour venir directement sur le tournage, continue l'assistante obligée de télétravailler en attendant un second test PCR négatif puisqu'elle est "cas contact". L'objectif est de ne pas perdre du temps dans des files d'attentes et de gérer le testing et le traçage en circuit-court. 

Ces tests peuvent même se transformer en vrais moments de prévention pour certains fans comme par exemple ici avec Tom Holland (Spiderman) qui n'a pas hésité à montrer son courage (et ses grimaces) avant la reprise du tournage d'Uncharted.

"Un ami qui travaille sur le tournage d'une série française là, m'expliquait que, chez eux, ils testaient toutes les personnes du plateau au moins une fois par semaine. Sur notre tournage, nous avons entre 20 et 50 personnes en permanence sur le plateau... À 80 euros le test PCR, ça peut représenter un coût, précise-t-elle. En ce moment je cherche aussi une entreprise de nettoyage, ils ont un protocole pour le Covid très au point, on leur donne le nombre de personnages, la surface à nettoyer en intérieur ou extérieur et ils viennent désinfecter". 

Ces coûts supplémentaires peuvent paraître importants mais il s'agit surtout d'éviter le drame financier qu'est l'interruption de tournage. "Certaines personnes sont remplaçables, mais si le réal', les comédiennes ou comédiens sont contaminés, alors là c'est arrêt total de la production. Ils prennent vraiment ça au sérieux, surtout que le reconfinement potentiel fait peur. Mais c'est strict sans être horrible pour autant", tempère-t-elle. Reste aussi l'impact financier personnel que peut représenter ces contraintes sanitaires. Dans un univers où beaucoup d'intermittents ou de figurants travaillent à la journée, un test positif ou l'impossibilité de trouver un rendez-vous peut signifier de perdre une mission et avec elle une part importante de son salaire. 

Quels droits et quels devoirs ?

Les lieux de tournages sont, en France, soumis exactement aux même règles légales que les autres entreprises. C'est l’article L.4121-1 du code du travail du règne en maître. L’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. À lui, par l'intermédiaire de différents acteurs comme le médecin du travail, les CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail), les fameux référents Covid, etc., d'organiser l'évaluation et la prévention des risques sanitaires. 

Le CHSCT central du cinéma a publié un dossier pour guider les productions dans cette période difficile et s'adapter aux contraintes et défis inhérents aux tournages. Un grand nombre de consignes sont données, parmi lesquelles : réduire la taille des équipes, favoriser la distanciation physique par des marquages au sol et des plans de circulation, conserver les masques le plus possibles y compris pendant les répétitions, désinfecter les lieux fréquemment et recourir aux fameux talkies-walkies et smartphones pour communiquer entre les gens de l'équipe sans s'approcher. 


De son côté, le salarié dispose d'une arme choc pour se protéger, une arme si radicale qu'elle n'est souvent qu'un argument lors des négociations : le droit de retrait. Ce sont les articles L4131-1 et suivants du code du travail qui régulent cette question. Les salariés doivent prévenir immédiatement leurs responsables en cas de danger grave et imminent. Si ce danger est constaté et raisonnable, les salariés seront protégés. Aucune sanction ou retenue de salaire ne pourra être effectuée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Cinéma Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants