1 min de lecture Cinéma

"Si j'étais un homme" d'Audrey Dana, un film "couillu" et généreux

Il y a 3 ans, Audrey Dana avait fait sensation avec son premier film de réalisatrice, "Sous les jupes des filles", attirant 1,5 million de spectateurs en salles.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
"Si j'étais un homme", le second film d'Audrey Dana sort mercredi 22 février Crédit Image : Wild Bunch Distribution | Crédit Média : Stéphane Boudsocq | Durée : | Date : La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq Journaliste RTL

Audrey Dana propose demain son deuxième film, et c'est encore un titre de chanson. Si j'étais un homme, en hommage au tube de Diane Tell en 1981. Un film qui sort en salles ce mercredi 22 février. Et l'idée de départ est simple mais pas simpliste : Jeanne, jeune femme récemment divorcée, maman de deux enfants, se réveille un beau matin avec un sexe d'homme à la place du sien. Un petit changement qui va avoir quelques grosses conséquences sur sa vie de tous les jours !

Partant en effet sujet de comédie, Audrey Dana - décidément très concernée par mésaventures zone pubienne - aborde un sujet plus profond, à savoir la relation parfois complexe entre hommes et femmes. Jeanne, l'héroïne du film va en fait éprouver tout ce qu'un homme éprouve, bon comme moins bon, de la sensibilité et de l'animalité, sans jamais avoir de regard misandre (équivalent féminin la misogynie), et sans tomber dans un féminisme appuyé. 

C'était très compliqué pour moi, je suis très pudique

Audrey Dana
Partager la citation

Il faut dire que l'idée de Si j'étais un homme trotte dans tête Audrey Dana depuis un bout de temps. "J'ai fais ce rêve il y a vingt ans, je me réveillais dans mon lit, dans ma chambre, j'y croyais dur comme fer, donc j'ai toujours eu cette idée", raconte la comédienne. Restait à distribuer les rôles : Christian Clavier joue le gynéco, Alice Belaïdi la meilleure amie, Eric Elmosnino le collègue amoureux et donc Audrey Dana est Jeanne. "C'était très compliqué pour moi, je suis très pudique", confie la réalisatrice.

Si ce film souffre par moment de petites longueurs, l'ensemble est suffisamment "couillu", généreux et inédit pour valoir le détour. Audrey Dana attend maintenant sa sortie pour se lancer dans son troisième film, qu'elle aimerait sur une histoire de super-héroïnes.

>
SI J’ÉTAIS UN HOMME Bande Annonce (Comédie, 2017)
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Laissez-vous tenter Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants