1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Sabrina" (Netflix) : la recette d'un reboot audacieux et délicieusement satanique
4 min de lecture

"Sabrina" (Netflix) : la recette d'un reboot audacieux et délicieusement satanique

NOUS L'AVONS VU - Sabrina, l'apprentie sorcière est de retour à la télévision. Oubliez la sitcom des années 90, cette nouvelle Sabrina ressuscitée par Netflix adopte un style bien plus sombre... pour le meilleur.

Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Rappelez-vous de Sabrina. Cette jeune sorcière blonde incarnée par Melissa Joan Hart qui officiait sur France 2 et vivait avec son chat animatronique Salem et ses deux tantes extravagantes, Hilda et Zelda. Toujours pimpante, elle a connu un grand succès entre 1997 et 2003 durant sept saisons. Un soupçon de magie, d'intrigue de lycée et une bonne dose de rires enregistrés ont fait le succès de cette série.

Netflix a voulu capitaliser sur ce succès et a décidé de reprendre ce personnage très apprécié du public. Mais contrairement à ce que la chaîne CW est en train de faire avec Charmed - une autre histoire de sorcières des 90's qui s'offre une seconde jeunesse - Sabrina ne se reconstruit pas sur de vieilles fondations cathodiques. 

The Chilling Adventures of Sabrina (Les effrayantes aventures de Sabrina ou les nouvelles aventures de Sabrina), de son nom complet, n'espère pas faire de l'humour mais se recentre sur l'esprit des comics du même nom. Il s'agit d'une histoire parallèle à celle d'Archie Andrews, le héros roux qui a connu, lui aussi, le traitement Netflix avec la série RiverdaleRiverdale a connu et connaît toujours un grand succès avec son intrigue très "teenager", son cast sexy et ses mystères. Sabrina reprend une bonne partie de ces nouveaux éléments dans l'esthétique mais n'hésite pas à se singulariser d'une manière assez admirable. 

Crédit :

Kiernan Shipka, impeccable Sabrina

Autant le dire très directement, cette première saison de Sabrina est une vraie réussite. Et naturellement l'actrice qui incarne le rôle titre de la jeune sorcière est à féliciter pour ce résultat. Kiernan Shipka est une habituée des séries acclamées par la critique, même si elle a toujours été au second plan. Le grand public l'a découverte dans le rôle de Sally Draper, la fille du héros de la série Mad Men. Malgré son jeune âge, 8 ans dans la saison 1 de la série multi-récompensée - elle fait forte impression. Sa grande maturité et la diversité de sa palette d'expressions fait mouche. 

On retrouve beaucoup de ces qualités dans son rôle de Sabrina. Elle apparaît forte, convaincue, terriblement courageuse et indépendante et son interprétation est probablement ce qui donne le plus envie de suivre les aventures de cette jeune sorcière. Elle apparaît moins ingénue, influençable et superficielle que la Sabrina jouée par Melissa Joan Hart. Le scénario et le script offrent au personnage de nombreuses raisons de briller et de coller à son époque : lutte féministe, choix moraux, conception du couple, amitiés... Tout est relativement impeccable et finement amené. Le spectateur est rapidement attaché à Sabrina et veut savoir ce qu'il va lui arriver... Bingo, vous êtes déjà sous le charme.

Crédit :

Une bonne dose de satanisme

À lire aussi

Oubliez la magie gentillette de Ma sorcière bien aimée ou de Charmed... Sabrina n'est pas une guérisseuse avec des paillettes et des étincelles qui lui sortent des doigts. Comme la bande-dessinée, Sabrina réinterprète la sorcière telle que conçue par la mythologie européenne et américaine depuis le Moyen-Âge et jusqu'à la fin du XIXème siècle. 

La série joue très littéralement avec les codes sataniques. Satan est le chef des sorcières et sorciers, il est représenté sous la forme d'un homme-bouc, un Baphomet, dont le ventre ressemble à la bouche immonde d'une immense lamproie. Ambiance. La série absorbe complètement les codes de l'horreur dans sa mise en scène. On est plus proche du style de l'actuelle American Horror Story: Apocalypse, suite indirecte de la saison Coven. Visions de femmes pendues, livre à signer de son sang, image tordue, nécromancie... The Chilling Adventures of Sabrina n'est pas le gentil programme familial qui faisait rire toute la famille sur le service public pendant le petit déjeuner. Il est à réserver aux esprits avertis.

Crédit :

Si ces éléments pourront faire frémir les plus sensibles et quelques esprits puritains outre-Atlantique, Sabrina n'est pas The Haunting of Hill House ou L'Exorciste. La série reste dans un cadre adolescent et ces codes servent à donner du cachet à la série et à nourrir son univers et son script. Lorsque Zelda (Miranda Otto) assassine Hilda (Lucy Davis) à coup de marteau au début de la série et l'enterre, il s'agit d'une scène comique. Hilda, en tant que sorcière ne peut pas mourir aussi aisément et Zelda le sait très bien. Idem pour les "Santa soit loué" qui viennent épisodiquement remplacer les "Dieu soit loué". La série n'est pas trop sérieuse et a un second degré bien développé. 

L'originalité et un lien avec "Riverdale"

Contrairement à Charmed, Sabrina n'essaye pas de renaître de ses cendres en proposant une histoire très (trop ?) similaire. Un cadre est conservé : Sabrina est une sorcière lycéenne blonde, Salem est un chat noir, Zelda est sévère et Hilda plus maternelle... Mais là s'arrête la comparaison. Sabrina propose un divertissement bien plus original pour les spectateurs : une série capable de convaincre les anciens fans et les nouveaux venus. 

La série permet aussi de construire un monde plus vaste pour Netflix et éventuellement un "Archie Extended Universe" (sur le modèle du "Marvel Cinematic Universe" que l'on peut avoir au cinéma avec les fameux Avengers). Sabrina évolue dans une ville voisine de celle d'Archie, Betty et Veronica, les héros de Riverdale. Les fans de cette série qui constitue une bonne locomotive pour Netflix devraient se jeter avec délectations sur Sabrina et attendre, en cas de succès, que les deux séries s'entremêlent grâce à la magie des cross-over. De quoi faire discuter les amateurs de théories sur Internet entre les épisodes et les saisons ce qui reste la formule la plus efficace pour conquérir les cœurs des abonnés. 

En attendant, nous ne pouvons que vous conseiller de vous jeter sur ces Nouvelles aventures de Sabrina qui sera immanquablement votre série d'Halloween. Elle sera disponible sur Netflix dès le 26 octobre 2018.

Crédit :
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/