4 min de lecture Cinéma

Qui sont les inventeurs du Viagra dont Spike Lee veut raconter l'histoire dans un film ?

La poule aux œufs d'or du laboratoire Pfizer a connu une naissance particulièrement mouvementée. Le réalisateur va faire de cette histoire sa première comédie musicale.

Spike Lee veut adapter en film l'histoire incroyable du Viagra
Spike Lee veut adapter en film l'histoire incroyable du Viagra Crédit : AFP / Montage RTL.fr
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Vous ne les connaissez pas et pourtant ils sont derrière l'un des médicaments les plus célèbres du monde : le Viagra. Le petit génie du marketing jamaïquain Rooney Nelson et le Dr. Sal Giorgianni, pharmacien d'origine italienne du Queens, sont les deux pères de ce miracle médical. 

La petite pilule bleue qui aide les hommes souffrant de problèmes d'érection est officiellement une création du laboratoire américain Pfizer. Déjà plus de 20 ans que ce médicament fait la joie des pharmacies du monde entier (en particulier sur Internet où de nombreux ersatz plus ou moins dangereux sont vendus) et de ce géant pharmaceutique en particulier. Il faut dire que le médicament coûte cher (70 dollars le cachet) et rapporte gros : 3 milliards de dollars de chiffre d'affaire par an.

L'histoire de ce médicament n'est cependant pas comme les autres et c'est pour ceci que le réalisateur star Spike Lee a décidé de se lancer dans la création d'une comédie musicale pour raconter la folle histoire des deux hommes derrière le Viagra. Le réalisateur de Malcolm X et BlacKkKlansman va adapter en particulier un long article du journaliste David Kushner pour le magazine Esquire qui raconte cette épopée.

Tout a commencé avec le test d'un médicament pour les problèmes cardiaques. Le clinicien Ian Osterloh a mené une vaste étude sur un nouveau traitement en 1991 pour Pfizer. Parmi les effets secondaires "indésirables" : les patients masculins  "souffraient" d'érections involontaires après avoir ingéré le médicament. Ian Osterloh a continué ses recherches, reprises par un des chefs de Pfizer, David Brinkley un homme gay et progressiste qui voyait là une belle opportunité de développement et une réponse pour des millions de patients impuissants. Mais Pfizer était une entreprise conservatrice et les problèmes érectiles étaient, au mieux, le sujet de plaisanterie. "Une médecine peu noble" se souvient le scientifique. 

Un duo improbable et convainquant

À lire aussi
Le réalisateur François Ozon Cinéma
François Ozon se confie à RTL sur son prochain film avec Sophie Marceau

Comment, dès lors, faire de ce "cachet pour la bite", qui faisait rire tout le monde en interne, un médicament sérieux, digne d'intérêt ? Pfizer a confié la mission à un duo idéal : Rooney Nelson et le Dr. Sal. Le premier est noir, grand, mince peu souriant et ne parle que d'affaires et le deuxième est petit, replet et très sociable, très "italien", note le magazine. Un duo qui semble avoir été pensé pour le cinéma. 

La paire s'est alors dépêchée de mener les essais cliniques pour mettre le Viagra sur le marché. Avec leurs liens avec de nombreux urologues, ils trouvèrent de nombreux patients souffrant d'impuissance. Un problème médical "léger" pour Pfizer et ses pontes mais extrêmement handicapant pour ces hommes et leurs couples. Le test était simple : un essai en double aveugle avec placebo. Les hommes devaient prendre un médicament et regarder un film pornographique, ici Debbie se fait Dallas, et dire si une érection survenait. Les résultats furent très positifs et seuls quelques patientes remarquèrent un effet secondaire "amusant" : ils voyaient le bleu avec plus d'intensité qu'auparavant. On imagine déjà une scène toute bleue pour le film de Spike Lee...

Le duo avait aussi une mission : convaincre les urologues du pays de soutenir ce médicament. Pfizer a pour habitude de caresser dans le sens du poil et d'entretenir les grands noms de la neurologie et de la cardiologie. Cette fois, c'était au tour des urologues, ces médecins pas très glamour, de profiter de week-ends luxueux payés par le laboratoire. Objectif : faire des urologues des stars en leur proposant un médicament qui pourrait enfin résoudre un problème que seules des pompes et des injections très invasives pouvaient résoudre. Faire d'eux des héros de la médecine moderne en somme. 

Promouvoir... sans choquer

Mais comment aider les patients à parler d'impuissance ? Le mot même était une attaque terrible contre la virilité de ces hommes qui n'osaient pas parler de ce problème à leurs médecins. Pas de plainte, pas de diagnostic. Pas de diagnostic, pas de prescriptions. Il fallait casser la loi du silence. Ainsi est né le concept respectable de "dysfonction érectile"

Et puis, l'Amérique étant l'Amérique, il y avait le conservatisme et les pressions religieuses. L'équipe du Viagra a du affronter toutes sortes de critiques des prêtres, des rabbins, des bonnes familles. Pfizer allait-il vraiment aider "les obsédés du sexe" ? Provoquer une "explosion du Sida ?" Telles étaient les attaques de l'époque, à l'intérieur et à l'extérieur de l'entreprise. Mais, on connaît tous la fin de l'histoire. L'accord de la FDA pour commercialiser le médicament reçu par fax le 27 mars 1998. 

Pour casser la timidité des représentants de commerce du laboratoire, l'équipe a créé de grandes conférences durant lesquelles ils faisaient crier "ERECTION !" 5 fois de suite à tout le monde en guise de message d'introduction. Le sénateur républicain et ancien candidat à la présidence du pays, Bob Dole, partiellement paralysé après la Seconde guerre a été aussi un courageux porte-parole du médicament. 

C'est cette lutte de cultures, cette incapacité à voir la sexualité comme un sujet majeur de la vie des patients qui sera certainement au cœur du film de Spike Lee. Une comédie musicale avec une touche d'humour incontournable, mais cette légèreté ne retirera rien à l'aspect politique voire émotionnel de cette aventure humaine et médicale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Santé Sexe
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants