4 min de lecture Séries

"Pretty Little Liars" : pourquoi il était temps que la série s'arrête

La série tire enfin sa révérence après sept saisons très inégales. "Pretty Little Liars" avait perdu en qualité et ne savait plus comment accrocher ses fans.

Les héroïnes de la série "Pretty Little Liars" vont dire adieu à leurs fans
Les héroïnes de la série "Pretty Little Liars" vont dire adieu à leurs fans Crédit : ABC Fmily/Eric McCandless
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Les adolescentes de Pretty Little Liars, devenues des adultesvont dire adieu à leurs fans. La chaîne américaine ABC diffuse ce mardi 27 juin l'épisode final de la dernière saison de la série, après sept ans de bons et loyaux services. En France, il faudra attendre la diffusion sur OCS. La série, qui a donné un souffle d'air frais au genre du teen drama avec un savant mélange d'amitié, de romance et de policier, tire sa révérence. Une sortie qu'on aurait aimé plus belle, plus rapide et qu'on aurait du voir il y a au moins deux ans. 

Après des premières saisons très réussies, Pretty Little Liars est rapidement devenue l'archétype de la série qui continue car elle rapporte. L'intrigue, bien ficelée jusqu'à la saison trois, a frôlé le ridicule dans celles qui ont suivi. Certains fans auront tenu le coup jusqu'au bout, quand d'autres, et ils sont plus nombreux, ont abandonné la soupe froide que la production leur servait encore et toujours. Il était donc temps que la série Pretty Little Liars s'arrête.

Des intrigues abracadabrantesques

Le postulat de départ de la série était très intéressant : quatre amies se sont éloignées après la disparition de la cinquième membre du groupe. Elles étaient réunies pour une soirée pyjama lorsque Alison a disparu et sont, depuis un an, sans nouvelle de leur amie. Pour couronner le tout, alors qu'elles espèrent reprendre une vie normale, elles sont harcelées par un mystérieux "A", qui les menace de révéler leurs secrets les plus inavouables et même de les tuer. Les quatre filles, Aria, Emily, Spencer et Hannah, se lancent alors dans une quête un peu folle, découvrir l'identité de leur harceleur.

Pretty Little Liars promettait d'être une nouveauté sur le marché, déjà bien saturé, des séries pour adolescents. Avec une bande de filles comme héroïnes, des meurtres et de lourds secrets qui sont bien cachés, Pretty Little Liars est une sorte de Desperate Housewives pour adolescentes, sans les dialogues bien sentis de Marc Cherry. Leurs tenues hyper travaillées, leur teint parfait et leurs références à la pop culture des années 2000 les rapprochent aussi beaucoup de Gossip Girl. Bref, sur le papier, Pretty Little Liars est le savant mélange de deux séries à succès.

À lire aussi
"L'amour est dans le pré" saison 13 médias
Programme TV : ce soir, "L'Amour est dans le pré" ou "Guyane"
Mais qui peut bien vouloir s'en prendre aux adolescentes ?
Mais qui peut bien vouloir s'en prendre aux adolescentes ? Crédit : ABC FAMILY/Eric McCandless

Mais le mélange va vite tourner au vinaigre. En cause, l'identité de A, qui n'a de cesse de changer. D'abord Mona, amie-ennemie des filles, à la fin de la saison 2, c'est en fait Charlotte, la sœur transsexuelle d'Alison, qui reprend le flambeau jusqu'à la fin de la sixième saison, avant d'être remplacée par A.D, dans la dernière saison. Une succession d'identités tirées par les cheveux et qui n'en finissent pas de perdre ceux qui ont tenu jusque là. 

Chaque réponse apportée à l'identité de A semble sortie d'un chapeau et imaginée trois semaines avant le début du tournage. Cette manière de faire donne l'impression que la série n'est là plus que pour une seule chose : rapporter de l'argent à ABC et à la production. Les intrigues bas de gamme et les rebondissements incohérents, et sans réel intérêt, l'illustrent bien.

Des héroïnes qui ne sont plus crédibles

Les actrices ont beau donner le meilleur d'elles-mêmes, leurs personnages ne sont plus crédibles. Si leurs personnalités sont assez approfondies et que les quatre filles sont assez différentes pour ne pas lasser les fans, elles ne sont plus aussi intéressantes depuis au moins deux saisons. Leurs histoires d'amour tournent toujours autour des mêmes problématiques depuis le début de la série et les faire vieillir de cinq ans en une saison n'a pas changé grand chose. 

À force de jouer avec nos nerfs, Marlene King, créatrice de la série, a même fini par nous lasser des personnages auxquels on était le plus attaché. Leurs réactions exagérées à chaque nouveau problème les a rendues ridicules. Les scénaristes avaient pourtant de belles intrigues à développer avec la personnalité ambivalente d'Alison, l'homosexualité d'Emily, le côté sombre de Spencer, la force mentale d'Hannah et la créativité d'Aria. Mais ils ont laissé patauger leurs héroïnes dans trop d'intrigues qui n'ont pas abouti ou qui se sont révélées des déceptions. Si le show est resté un succès commercial tout ce temps, c'est peut-être justement grâce à ses actrices.

La série promet un rebondissement sans précédent pour la fin de son règne. Un épisode final très attendu par les fans de la première heure et ceux qui ont rattrapé le show en cours de route. Mais Marlene King et son équipe ont déjà promis la même chose lors des révélations différentes. Celle-ci, la dernière, sera peut-être différente, mais on n'y croit plus trop. La fin de la série sera sans doute à l'image de ses dernière saisons, une déception. Mais elle sera finie, et c'est une bonne nouvelle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789116062
"Pretty Little Liars" : pourquoi il était temps que la série s'arrête
"Pretty Little Liars" : pourquoi il était temps que la série s'arrête
La série tire enfin sa révérence après sept saisons très inégales. "Pretty Little Liars" avait perdu en qualité et ne savait plus comment accrocher ses fans.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/pretty-little-liars-pourquoi-il-etait-temps-que-la-serie-s-arrete-7789116062
2017-06-27 18:28:10
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QT_CR04uwW4i7W2ON_Akyg/330v220-2/online/image/2017/0626/7789116059_les-heroines-de-la-serie-pretty-little-liars-vont-dire-adieu-a-leurs-fans.jpg