4 min de lecture Oscars

Oscars 2017 : "Moonlight" et "Fences" tournent la page des "Oscars So White"

Cette 89ème cérémonie des Oscars est la plus engagée de l'histoire avec le triomphe de films et acteurs afro-américains et iraniens.

Viola Davis récompensée aux Oscars 2017
Viola Davis récompensée aux Oscars 2017 Crédit : Lovekin/WWD/Shutterstoc/SIPA
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

C'est une cérémonie des Oscars qui entre dans l'Histoire. Le couac incroyable de la remise de l'Oscar du Meilleur film, remis d'abord à tort à La La Land, ne doit pas faire oublier l'essentiel : la victoire de Moonlight. L'industrie du cinéma envoie un message fort. Elle choisit de faire triompher la diversité, un an après la polémique des Oscar So White.

La prestigieuse cérémonie des Oscars n'avait sélectionné et récompensé que des films, acteurs, producteurs et réalisateurs... blancs. Malgré les prestations remarquées, mais oubliées de Michael B. Jordan (Creed) et Idris Elba (Beasts of no nation), entre autres. Le scandale avait d'ailleurs tellement gonflé que le réalisateur Spike Lee avait boycotté la soirée et que Chris Rock, le maître de cérémonie s'était fendu d'un un discours au vitriol sur la polémique.

Un an plus tard, l'Académie revoit sa copie et offre un palmarès plus ouvert. La diversité avait déjà commencé à briller pendant les nominations de la 89 cérémonie, avec au moins un acteur ou une actrice afro-américain(e) pour chaque prix d'interprétation. Sans oublier Moonlight et Fences nommés plusieurs fois, dont pour l'Oscar du Meilleur Film. On sait maintenant qu'il ne s'agissait pas de nominations pour faire bonne figure contre le Oscar So White. Les Oscars ont enfin décidé de changer. 

À lire aussi
Guillermo del Toro a été le grand vainqueur des Oscars 2018 avec "La Forme de l'eau" Cinéma
Oscars : une nouvelle catégorie pour "les films populaires" crée la polémique

Deux acteurs afro-américains récompensés dans la même soirée

C'est du jamais vu dans les Oscars : deux acteurs afro-américains ont reçu la précieuse statuette du Meilleur second rôle dans une Amérique divisée et contestée par son président Donald  Trump. Viola Davis pour son rôle de femme bafouée et trompée dan Fences, dans l'Amérique raciste des années 50. Mahershala Ali, premier acteur musulman à être récompensé aux Oscars, qui campe dans Moonlight un dealeur d'un quartier sensible qui prend sous son aile un jeune garçon nommé Chiron.

Plus encore, Viola Davis, après avoir été la première afro-américaine nommée trois années aux Oscars, a enfin reçu son prix. Très émue sur scène, l'actrice qui a incarné la redoutable avocate Annalise Keating dans la série How To Get Away With Murder, a prononcé un discours poignant. "Vous savez, il y a un endroit où tous les gens avec le plus grand potentiel sont rassemblés. Un seul endroit, au cimetière. Les gens me demandent toujours : 'Quel genre d'histoire veux-tu raconter Viola ?' Et je dis : 'Exhumez ces corps. Exhumez ces histoires. Les histoires de gens qui ont eu de grands rêves mais ne les ont jamais vus réalisés. Les gens qui sont tombés amoureux et ont perdu'", a déclaré la star.

Mahershala Ali, qu'on d'abord découvert en tant que grand méchant de la série Luke Cage de Marvel-Netflix n'est pas en reste avec son Oscar. "Je veux remercier mes professeurs, tant d'excellents professeurs et une chose qu'ils n'ont pas arrêté de me dire constamment (...) : ce n'est pas à propos de toi. C'est à propos des personnages. Tu es un serviteur, tu es au service de ces histoires et de ces personnages et j'ai vraiment de la chance d'avoir eu cette opportunité", a expliqué le comédien de 43 ans  qui devient le premier acteur musulman oscarisé. Un pied de nez aux Oscars So White de l'an passé et au décret anti-immigration de Donald Trump, qui refusait l'entrée sur le sol américain aux ressortissants de sept pays musulmans, désormais suspendu par un juge fédéral

"Moonlight" sacré Meilleur film des Oscars

Après Spotlight en 2016, c'est donc Moonlight qui remporte la statuette la plus prisée des Oscars. Non sans quelques difficultés après le couac lors de la remise du prix par Warren Beatty et Faye Dunaway. Les deux acteurs ont d'abord annoncé La La Land comme Oscar du Meilleur film, avant que le producteur du film ne rétablisse la vérité. Outre ce couac historique, c'est donc un film au casting et à la réalisation 100% afro-américaine qui sort vainqueur de la soirée. Il faut dire que l'histoire de Chiron, jeune enfant élevée par une mère célibataire, maltraité par ses camarades, mais ami avec un dealer a de quoi bouleverser. Entre les plans-séquences, la bande originale, le jeu des acteurs, Barry Jenkins signe un film puissant. S'il manquait des preuves au public pour découvrir ce film, en voici une de taille. 

>
MOONLIGHT Bande Annonce VOST (2016)

"Le Client" d'Asghar Farhadi reçoit l'Oscar du Meilleur film étranger

Shahab Hosseini et Taraneh Alidoosti, les acteurs principaux du "Client"
Shahab Hosseini et Taraneh Alidoosti, les acteurs principaux du "Client" Crédit : Copyright Habib Majidi

C'est la seconde fois que le réalisateur iranien reçoit un Oscar. Il l'avait déjà reçu en 2012 pour Une séparation. Et cette année, son prix est d'autant plus emblématique puisqu'Asghar Farhadi n'était pas présent pour cette 89e cérémonie. Le réalisateur de 44 ans a boycotté la cérémonie contre le décret de Donald Trump, qui visait 7 pays musulmans, dont l'Iran. Une autre preuve des Oscars 2017 engagés et politisés en récompensant le film.

"C'est un honneur de recevoir cet Oscar pour une deuxième fois. Je suis désolé de ne pas être parmi vous. C'est une absence pour respecter six pays dont les ressortissants ont été interdits d'entrer aux États-Unis. Diviser le monde, créer la peur, créer une justification pour la guerre... Les cinéastes créent l'empathie entre nous et les autres. Une empathie dont nous avons gravement besoin aujourd'hui", a expliqué l'Iranien dans un message lu par le distributeur de son film Le Client.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Oscars Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787440011
Oscars 2017 : "Moonlight" et "Fences" tournent la page des "Oscars So White"
Oscars 2017 : "Moonlight" et "Fences" tournent la page des "Oscars So White"
Cette 89ème cérémonie des Oscars est la plus engagée de l'histoire avec le triomphe de films et acteurs afro-américains et iraniens.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/oscars-2017-comment-moonlight-et-fences-tournent-la-page-des-oscars-so-white-7787440011
2017-02-27 12:59:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ympOQPrN8gIC-FemW297ig/330v220-2/online/image/2017/0227/7787441065_viola-davis-recompensee-aux-oscars-2017.jpg