1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Mort de Claude Brasseur : "La Boum", "Les Seins de glace", "Un éléphant"... Ses rôles cultes
3 min de lecture

Mort de Claude Brasseur : "La Boum", "Les Seins de glace", "Un éléphant"... Ses rôles cultes

VIDÉOS - En 60 ans de cinéma et de théâtre, Claude Brasseur, décédé ce mardi 22 décembre, est devenu un personnage familier du grand public. Retour sur ses plus grands rôles.

Claude Brasseur a tourné dans 90 films dans sa carrière
Claude Brasseur a tourné dans 90 films dans sa carrière
Crédit : La Bäm Filmverleih / Alain Guizard / Capture d'écran YouTube
Mort de Claude Brasseur : "Ils sont mieux là où ils sont", confie Mathilde Seigner
00:02:50
Capucine Trollion & Stéphane Boudsocq

Claude Brasseur est décédé mardi 22 décembre. L'acteur laisse derrière lui une carrière de 90 films et deux César. Chez les Brasseur, on est comédien de père en fils et ça fait presque 200 ans que ça dure.

Claude Brasseur aura été l’un des maillons forts de cette lignée : en 60 ans de cinéma et de théâtre, il est devenu un personnage familier du grand public, un peu comme ces oncles forts en gueule, bougons au cœur tendre qui ont le talent de transformer un calme déjeuner du dimanche et champ de bataille épique.

Fils de Pierre Brasseur et Odette Joyeux, deux monstres sacrés de la comédie, le jeune Claude démarre sa carrière loin des canons habituels du jeune premier. Le garçon a le physique et le caractère du marlou, préférant s’adonner au bobsleigh et à la course automobile qu’à la recherche du rôle à tout prix. Son parcours au cinéma mettra d’ailleurs du temps à démarrer vraiment. (Re)découvrez les plus grands rôles de Claude Brasseur au cinéma et à la télévision.

1. "Les Seins de glace", 1974

En 1974, Alain Delon pense à Claude Brasseur pour un polar sombre de Georges Lautner : Les seins de glace. Il incarne François Rollin, un écrivain venu chercher l'inspiration à Nice. Il rencontre Peggy (Mireille Darc), protégée par Marc Rilson (Alain Delon), avocat et homme de main de cette mystérieuse héroïne accusée d'avoir tué son mari à coups de pic à glace.  Voix rocailleuse, regard intense, la présence de Brasseur à l’écran est évidente, son jeu à la fois félin et naturel. 

2. "Un éléphant ça trompe énormément", 1976

Alors que sa carrière au cinéma démarre enfin, à 38 ans, Claude Brasseur vire de bord et obtient l’un de ses plus grands succès avec Un éléphant ça trompe énormément d'Yves Robert. Le film est un succès critique et lui permet d'obtenir son premier César, celui du meilleur acteur dans un second rôle. Le succès du film est tel qu'il en tourne une suite avec ses acolytes Jean Rochefort, Guy Bedos et Victor LanouxNous irons tous au paradis.

3. "La Guerre des polices", 1980

À lire aussi

Avec La Guerre des polices de Robin Davis, Claude Brasseur décroche le César du meilleur acteur. Il incarne le commissaire Jacques Fush, de la Brigade antigang qui traque Sarlat, alors ennemi public numéro 1. Après un début de traque périlleuse, la Brigade antigang est obligée de coopérer avec la Bridage territoriale dirigée par le commissaire Ballestrat (Claude Rich). Mais, les deux hommes ne l'entendent pas de cette oreille et se déclarent "la guerre des polices". 

4. "La Boum", 1980

Après les polars, Claude Brasseur change complètement de registre avec La Boum. Devant la caméra de Claude Pinoteau, il incarne François Beretton, dentiste qui achève ses recherches, mariée à Françoise Beretton (Brigitte Fossey), illustratrice de bandes dessinées. Mari infidèle qui invente un mensonge pour ne pas se faire prendre, père bourru mais attachant de Vic (Sophie Marceau) qui veut, entre autres, organiser sa Boum, François Beretton est un l'un des personnages cultes d'un film qui l'est tout autant. 29 ans après sa sortie, La Boum fait toujours rêver et donne des envies de slows.

5. "Le Souper", 1992

Adapté de la pièce de théâtre éponyme, le film d'Édouard Molinaro réunit Claude Brasseur et Claude Rich après La Guerre des polices. Il incarne Joseph Fouché, ancien ministre de la Police et chef du gouvernement provisoire dans la France de 1815. Il est invité par Talleyrand à souper, alors afin de décider quel souverain pourrait gouverner le pays. 

6. "Camping", 2006

Sur le tard, Claude Brasseur a incarné Jacky Pic, épatant et irascible retraité adepte du mobil-home et abonné de l’emplacement 17 au camping des Flots Bleus, dans saga Camping de Fabien Onteniente. Un personnage haut en couleur qui semblait à lui seul, rassemblé toutes les gammes de son talent. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/