1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Claude Brasseur : "J'aime la comédie, j'aime me déguiser"
2 min de lecture

Claude Brasseur : "J'aime la comédie, j'aime me déguiser"

REPLAY - "L'étudiante et Monsieur Henri" d'Ivan Calbérac fait partie des sorties de la semaine. Rencontre avec Claude Brasseur, formidable dans le rôle de Monsieur Henri toujours amoureux d'une femme partie trop tôt.

Claude Brasseur prend toujours du plaisir à jouer la comédie
Claude Brasseur prend toujours du plaisir à jouer la comédie
Crédit : © Studio Canal
Claude Brasseur : "J'aime la comédie, j'aime me déguiser"
04:22
Stéphane Boudsocq & Martin Cadoret

Claude Brasseur, une figure du cinéma français, est à l'affiche mercredi de L'étudiante et M. Henri d'Ivan Calbérac. Le film avait été un des gros coups de cœur du festival du film francophone 2015. Rencontre entre Constance, une étudiante provinciale montée à Paris et Henri, un vieux papy ronchon qui va accepter de lui louer une chambre dans son vaste appartement. Enfin accepter, c'est vite dit car il s'agit en fait d'un marché : Henri gardera Constance à condition que la jeune fille use de sa séduction pour faire capoter le couple entre le fils d'Henri et sa belle fille, qu'il ne supporte pas.

La vieillesse, de la solitude, de la dépendance

Une comédie proche du vaudeville mais qui a le talent d'aborder les thèmes de la vieillesse, de la solitude, de la dépendance et des regrets à l'automne d'une vie. Brasseur est formidable dans le rôle titre d'un vieux monsieur pas si indigne, amoureux pour toujours d'une femme partie trop tôt. "Je crois que je me comporterais comme M. Henri si ma femme disparaissait, même si je ne peux pas l'imaginer. J'espère qu'il me reste suffisamment de temps pour prendre ma femme et mes enfants dans mes bras", confie le comédien.

La seule chose que j'ai vraiment réussi, c'est mon fils

Claude Brasseur

Dans le film, Claude Brasseur ne ménage pas son fils, joué par Guillaume de Tonquédec. Des rapports rugueux, vachards, à mille lieues de ceux entretenus par le comédien avec son fiston Alexandre. "J'ai fait pas mal de films, de pièces, j'ai connu des récompenses, des Césars, des Molières, j'ai eu des gros succès, des gros bides... mais la seule chose que j'ai vraiment réussi, c'est mon fils. Ma présence n'a peut-être pas toujours  été au rendez-vous, mais mon amour, si", sourit Claude BrasseurBrasseur fils a d'ailleurs repris le flambeau d'une véritable dynastie du monde du spectacle.

Une famille de comédiens

Les Brasseur arpentent les planches ou les plateaux de cinéma depuis 1820. Claude a lui commencé sa carrière en 1955 : du théâtre, de la télé et sur grand écran des rôles marquants comme dans les films d'Yves Robert, (Un éléphant ça trompe énormément), papa de Sophie Marceau dans La boum. Il a aussi fait des polars comme Les seins de glace ou La guerre des polices : à 81 ans le voici dans un nouveau costume, celui d'un vieux monsieur et ça l'amuse toujours autant. "J'aime la comédie, et surtout me déguiser. Je n'ai jamais eu l'impression de travailler. J'ai été empereur, chef de la police, homosexuel, voyou, je connais tout", s'amuse le comédien aux multiples rôles.

Dans "Camping 3", mon personnage a Alzheimer

Claude Brasseur
À lire aussi

Il a tout fait en effet, même le célèbre Jacky Pic de la saga Camping, dont il vient de terminer le tournage du 3e épisode du côté d'Arcachon. Camping 3 sortira fin juin 2016. Pour la 1ère fois, Claude Brasseur en dit plus sur les nouvelles aventures de son personnage. "Il a Alzheimer, ça me fait marrer, je rencontre tout le monde je me trompe de prénom, je me trompe de tente, je fais des tas de bêtises mais c'est très amusant. J'avais l'impression de faire un film de vacances en Super 8", lâche le comédien. En attendant Camping 3, retrouvez Claude Brasseur à l'affiche de L'étudiante et Mr Henri, un excellent film d'Ivan Calbérac avec aussi Guillaume de Tonquédec, Frédérique Bel et la révélation Noémie Schmidt, au cinéma dès mercredi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/