2 min de lecture Décès

Mort de Claude Brasseur, acteur génial à la carrière riche et populaire

PORTRAIT - Drame, comédie, théâtre, Claude Brasseur, acteur populaire a joué dans tous les registres au long de sa carrière.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Mort de Claude Brasseur : "Ils sont mieux là où ils sont", confie Mathilde Seigner Crédit Image : FRANCOIS GUILLOT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Laure-Hélène de Vriendt
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Une immense figure du cinéma français s'est est allée. Le comédien Claude Brasseur est décédé et laisse derrière lui une filmographie riche, populaire et saluée par la critique. Connu autant pour ses rôles devant la caméra que ses interprétations sur les planches, Claude Brasseur a tourné avec les plus grands réalisateurs français de Marcel Carné à Bertrand Blier. Il s'est éteint le mardi 22 décembre.

De son vrai nom Claude Espinasse, Claude Brasseur est né le 15 juin 1936 à Neuilly-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine. Il est issu d'une lignée de comédiens, puisque son père est Pierre Brasseur, connu pour son rôle de Frédérick Lemaître dans Les Enfants du paradis et sa mère est Odette Joyeux, actrice populaire des années 1950 et 1960. 

Claude Brasseur débute au théâtre en 1955 en montant la pièce Judas de Marcel Pagnol, puis se tourne vers le cinéma dès l'année 1956 dans le film Le Pays d'où je viens de Marcel Carné. Le jeune acteur tourne avec de nombreux grands noms du cinéma des années 1950 et 1960 mais il obtient ses premiers grands rôles à la télévision : celui de Rouletabille dans Le Mystère de la chambre jaune de Jean Kerchbron et surtout celui de François Vidocq dans Les Nouvelles Aventures de Vidocq, diffusé de 1971 à 1973. 

>
DVD Vidocq - INA EDITIONS

Un comédien touche-à-tout

Claude Brasseur doit attendre 1974 pour se faire remarquer sur grand écran grâce au film Les Seins de glace de George Lautner, dans lequel il incarne François Rollin. Yves Robert lui offre la consécration en 1976 dans le long-métrage Un éléphant ça trompe énormément : le film est un succès critique et lui permet d'obtenir son premier César, celui du meilleur acteur dans un second rôle. Le succès du film est tel qu'il en tourne une suite avec ses acolytes Jean Rochefort, Guy Bedos et Victor Lanoux, Nous irons tous au paradis.

Jacques Villeret (à droite) et Claude Brasseur dans une représentation du "Dîner de cons" en 1993
Jacques Villeret (à droite) et Claude Brasseur dans une représentation du "Dîner de cons" en 1993 Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
À lire aussi
hommage
Serge Gainsbourg "était d'une générosité incroyable", confie Jacky, son ancien attaché de presse

Cette consécration lui permet d'enchaîner les rôles au cinéma et il est récompensé du César de meilleur acteur en 1980 pour son rôle dans La Guerre des polices de Robin Davis. Véritable touche-à-tout, Claude Brasseur est aussi un acteur de comédie avec son rôle inoubliable de François Beretton, le père de Vic, dans La Boum de Claude Pinoteau. 

Claude Brasseur était aussi un grand sportif et avait été sélectionné pour les Jeux Olympiques d'hiver de 1964 dans l'équipe de France de bobsleigh mais un accident pendant l'entraînement l'empêche de se rendre à la rencontre. Passionné de compétition automobile, il a remporté le rallye Paris-Dakar de 1983 comme copilote de Jacky Ickx.

Ses années de carrière lui ont permis de tourner dans plus de 90 films, sans jamais oublier son premier amour, le théâtre. Son interprétation de Pierre Brochant dans Le dîner de cons de Francis Veber, au côté de Jacques Villeret, est devenue un classique de la comédie. "Il n'y a pas de bons acteurs, il n'y a que des grands rôles" se plaisait à dire Claude Brasseur ; sa filmographie prouve le contraire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Décès Cinéma Claude brasseur
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants