1 min de lecture La revue de presse

"Le Bureau des Légendes" : quand la série aide la DGSE à recruter

Depuis cinq ans, la série d'Eric Rochant a suscité de nombreuses vocations, comme l'explique L'Obs. La DGSE, qui cherche à recruter, s'en frotte les mains.

Isabelle Choquet La Revue de Presse Isabelle Choquet iTunes RSS
>
"Le Bureau des Légendes" : quand la série aide la DGSE à recruter Crédit Image : AFP / Martin Bureau | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon édité par Louis Chahuneau

Le patron de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) le reconnaît : "Si j'avais voulu obtenir les mêmes retombées en terme de communication, il aurait fallu que j'investisse des centaines de milliers d'euros, là pas un centime". En cinq ans, les héros du Bureau des Légendes, la série d'Eric Rochant, se sont chargés de redorer l'image des agents secrets, et ont suscité beaucoup de vocations, explique L'Obs cette semaine.

Il y a davantage de candidatures chez les jeunes. Les étudiants de Science Po Paris peuvent suivre un cours dédié au renseignement. À Aix-en-Provence, l'institut d'étude politique emboîte le pas cette année. Le seul hic, c'est que le jury d'admission aimerait que les candidats puissent citer une vraie grande figure de l'histoire du service ou même une oeuvre de fiction autre que la série française.

Des besoins énormes à la DGSE

À la DGSE, les besoins en cryptologie, hacking ou intelligence artificielle sont énormes, mais les salaires sont biens plus bas que dans les grands groupes d'aéronautique privés. Du coup la DGSE multiplie les opérations séduction : tournois inter-écoles, chez les plus jeunes on organise des concours avec des professeurs de mathématiques.

En interne, le service est d'emblée flatté de susciter l'intérêt d'Eric Rochant. Notamment de sa volonté de coller au réel : les logos, les extérieurs du siège boulevard Mortier (XXe arr). En 2013, François Hollande donne son autorisation pour y filmer, alors que le ministère de la Défense grince des dents. Mais attention, rien de sensible ne doit être détecté par les services de renseignement étrangers. 

À lire aussi
Georges Brassens la revue de presse
Georges Brassens : une vente aux enchères de ses manuscrits organisée

Un tel service existe-il vraiment ? Combien d'agents sont déployés à l'étranger ? Secret Défense, répond l'ancien directeur, Bernard Bajolet. Même Eric Rochant l'ignore.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La revue de presse Dgse Agent secret
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants