1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Envole-moi", une fable touchante sur le don de soi avec Gérard Lanvin et Victor Belmondo
2 min de lecture

"Envole-moi", une fable touchante sur le don de soi avec Gérard Lanvin et Victor Belmondo

INVITÉS RTL - À deux jours de la réouverture des salles de cinéma, l'équipe du film "Envole-moi" qui sort le 19 mai, le réalisateur Christophe Barratier et les deux comédiens principaux Gérard Lanvin et Vincent Belmondo, se confient à RTL.

Gérard Lanvin; Victor Belmondo et  Yoann Eloundou Noah dans "Envole-moi"
Gérard Lanvin; Victor Belmondo et Yoann Eloundou Noah dans "Envole-moi"
Crédit : Julien Panié
"Envole-moi", une fable touchante sur le don de soi avec Gérard Lanvin et Victor Belmondo
20:19
"Envole-moi", une fable touchante sur le don de soi avec Gérard Lanvin et Victor Belmondo
20:19
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq
Animateur

Envole-moi de Christophe Barratier sera donc l'une des nouveautés attendues de cette réouverture des salles le mercredi 19 mai. "On attend que ça (la réouverture, ndlr) depuis un moment, pouvoir montrer et faire partager à ceux qui veulent bien nous retrouver, ces émotions particulières des salles obscures. Ce film, en tout cas, est un moyen heureux de se retrouver, car c'est un film sur l'amour, l'union et sur l'envie d'être ensemble", démarre Gérard Lanvin.

C'est la belle histoire d'un affrontement, puis d'une association. Une histoire d'égoïsme puis de partage. Une histoire de rancœur puis de pardon. Une histoire de douleur puis de résilience. Thomas (Victor Belmondo) est un jeune homme insouciant, fêtard. Il est le fils du Dr Reinhard (Gérard Lanvin), grand chirurgien habitué aux frasques de son gamin, jusqu'à la soirée de trop, quand Thomas plante sa voiture de course dans la piscine familiale après une énième soirée en boîte. Le paternel, lassé et déçu, décide de recadrer son fils par la manière forte. "On ressent une multitude d'émotions avec ce film-là et c'est très positif", ajoute Victor Belmondo. 

Et c'est là où le film de Christophe Barratier bascule : le petit Marcus (Yoann Eloundou) va donner un sens à la vie de Thomas. S'occuper de cet ado polyhandicapé, c'est d'abord une corvée puis, peu à peu, chacun va en fait aider l'autre à tenir debout. Envole-moi devient alors une fable touchante sur le don de soi, la nécessité de grandir et l'appétit de vivre.

À signaler la bouille et la présence du jeune Yoann Eloundou dont c'est le premier film avec qui Victor Belmondo forme un vrai duo Victor. Alors on est ému, mais on se marre aussi tout le long du film, tiré d'une histoire vraie. On retrouve dans ce film, comme souvent dans ceux de Christophe Barratier, l'idée que ses personnages doivent affronter l'adversité avant de trouver leur voie. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/