3 min de lecture Musique

Vianney et Romain Duris sont dans "Laissez-vous tenter" de l'été

Ce jeudi 20 juillet, "Laissez-vous tenter" revient sur les œuvres et les artistes qui feront vos vacances.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Laissez-vous tenter du 20 juillet 2017 Crédit Média : Anthony Martin | Durée : | Date : La page de l'émission
245x300_Anthony Martin
Anthony Martin Journaliste RTL

En moins de trois ans, il est devenu l'une des valeurs montantes de la chanson française : Vianney se remémore la genèse de son premier album, Idées blanches sorti en 2014. Porté par un petit label indépendant, le chanteur va conquérir le cœur du public avec ses chansons délicates et sa bonne humeur.

Alors qu'il prévoit de partir en Suède pour étudier le vêtement et devenir styliste, sa rencontre avec Antoine Essertier, le réalisateur d'Idées blanches, va tout changer : "On s'est dit on essaie six chansons pour voir si ça matche entre nous [...] on a avancé tranquillement, on les a habillé chez lui" explique-t-il.

Pas là a été écrite par le jeune musicien dans sa chambre étudiante, à Londres : "Je venais d'arriver à Londres, j'étais assez seul, je jouais énormément de musique au quotidien", confie Vianney. "Elle raconte une rupture qui avait eu lieu avant que j'aille à Londres, c'est une chanson sur l'absence." Je te déteste est né à partir d'un accordage de guitare : "J'avais trouvé trois petites harmoniques que je trouvais sympas entre elles."

À lire aussi
Eric Jean Jean musique
100% Live du 19 mai 2019
"Idées Blanches", un album signé Vianney
"Idées Blanches", un album signé Vianney Crédit : Tôt ou Tard

Veronica, elle, est inspirée d'une chanteuse suédoise que le jeune homme de 26 ans appréciait beaucoup, alors que Labello raconte une scène de marché de Noël. "Cet album je l'ai bien vécu, avoue-t-il, c'était la nouveauté permanente. Il correspond vraiment à la période où j'étais étudiant, je me vois très jeune, très naïf sur beaucoup de choses, notamment musicalement."

La lecture d'été : "Danser au bord de l'abîme" de Grégoire Delacourt

L'histoire d'un coup de foudre dans une brasserie lilloise, une femme, Emma, remarque un homme, et tout bascule. Grégoire Delacourt, auteur du best-seller La Liste de mes envies, signe une bouleversante variation sur le désir féminin, ses éblouissements mais aussi ses ravages comme il l'explique lui-même : "Elle va se mettre en danger, être happée par un désir inexplicable [...] Elle ne voit même pas le visage, la bouche d'un homme, et elle sait que c'est fini pour elle. Elle va y aller, est-ce qu'on doit y aller quand on a 40 ans et des enfants ?"

"Danser au bord de l'abîme" de Grégoire Delacourt (Lattès)
"Danser au bord de l'abîme" de Grégoire Delacourt (Lattès)

L'originalité du roman vient du parallèle qu'au fil des pages Grégoire Delacourt développe entre l'histoire de son héroïne et celle de La Chèvre de Monsieur Seguin, d'Alphonse Daudet : "J'ai compris très tôt que c'est l'histoire du désir même. On est prêt ou prête à jouer de sa vie pour connaître ses quelques secondes de félicité", explique l'auteur.

Dans Danser au bord de l'abîme, l'écrivain sème son texte de références musicales et surtout l'opéra, comme une bande-son de son livre : "Je m'aperçois que l'opéra est le dernier grand endroit où on meurt d'amour, je trouve ça très beau. L'opéra était une grande révélation pour moi et a accompagné toute l'écriture de ce livre."

Cédric Klapisch rend hommage à Romain Duris

Le réalisateur Cédric Klapisch (L'Auberge Espagnole, Ce qui nous lie) a repéré et fait grandir plusieurs acteurs : Audrey Tautou, Cécile de France, mais c'est avec Romain Duris, avec qui il a fait sept films, qu'il lie une relation particulière.

La collaboration entre le comédien et le cinéaste a trouvé son point d'orgue sur la trilogie L'Auberge Espagnole, des films qui parlent du passage à l'âge adulte. Cédric Klapisch a une préférence dans cette trilogie : "Les Poupées Russes, c'est celui que je préfère des trois, c'est un film sur l'amour et je suis précis d'avoir été si précis sur l'amour dans celui-là."

Romain Duris et Cédric Klapisch
Romain Duris et Cédric Klapisch

"Pendant longtemps, il a fallu se découvrir avec Romain Duris", confie le réalisateur, "on est devenu très complices et amis. Les Poupées Russes, c'était un moment très heureux de complicité entre nous." Le cinéaste a également son opinion sur la carrière de son ami : "Ce qui est bien c'est de voir qu'il travaille beaucoup, après je trouve que les récents films ne sont pas vraiment marquants, mais j'ai adoré le voir chez Jacques Audiard par exemple. Il y a plein de fois où avec d'autres réalisateurs il m'a vraiment bluffé, parce qu'il a fait des choses que j'imaginais pas qu'il pouvait faire."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Cinéma Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789414929
Vianney et Romain Duris sont dans "Laissez-vous tenter" de l'été
Vianney et Romain Duris sont dans "Laissez-vous tenter" de l'été
Ce jeudi 20 juillet, "Laissez-vous tenter" revient sur les œuvres et les artistes qui feront vos vacances.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/vianney-et-romain-duris-sont-dans-laissez-vous-tenter-de-l-ete-7789414929
2017-07-20 09:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/iKfyDKQiGcrqJ0MIspBy-w/330v220-2/online/image/2014/0915/7774311445_anthony-martin.jpg