1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Les places de cinéma coûtent-elles chères ou cher ?
2 min de lecture

Les places de cinéma coûtent-elles chères ou cher ?

Les places de cinéma coûtent cher ou chères ? Adverbe ou adjectif, là est souvent la question, explique Muriel Gilbert.

Un dictionnaire (photo d'illustration)
Un dictionnaire (photo d'illustration)
Crédit : Romain Vignes / Unsplash
Les places de cinéma coûtent-elles chères ou cher ?
00:03:02
Les places de cinéma coûtent-elles chères ou cher ?
00:03:02
Muriel Gilbert - édité par Thomas Pierre

Amis des mots, aujourd’hui, nous allons parler du prix des places de cinéma, ou plutôt de la façon dont on parle du prix des places de cinéma. C’est Emmanuel Berjot, à la fois auditeur de RTL et lecteur de la presse quotidienne régionale, qui m’écrit qu’il a "relevé une belle faute d’orthographe dans un gros titre d’article du journal Ouest-France".
Le titre était "Les places de cinéma coûtent-elles trop chères ?". Bien sûr, l’erreur ne s’entend pas, et c’est bien ce qui explique qu’elle soit si fréquente. Le journal a écrit "trop chères", en accordant cher au féminin pluriel, avec "les places", comme si cher était un adjectif. Or cher est ici utilisé comme adverbe. Donc il est invariable. 
"Les places de cinéma coûtent-elles trop cher?". En revanche, on écrira "les places de cinéma sont-elles trop chères" en accordant, parce que là, cher est adjectif. Et Emmanuel me demande d’expliquer comment on distingue l’adjectif de l’adverbe, dans un cas comme celui-ci. Il est vrai que cher n’est pas le seul à présenter ce genre de piège. 

Adverbe ou adjectif ?

L’Académie française l’explique très bien dans sa rubrique "Dire, ne pas dire" : "certains adjectifs ont un emploi adverbial, comme grand dans voir grand, lourd dans peser lourd, cru dans parler cru, etc. En passant de l’adjectif à l’adverbe, ces mots deviennent invariables."

Les francophones ne rencontrent pas de problème majeure, la plupart du temps, quand on entend la différence à l’oral entre masculin et féminin, comme grand/grande. Personne ne dit, font remarquer les Immortels, "cette caisse pèse lourde". Personne ne dirait non plus "cette eau de toilette sent bonne" ; elle "sent bon", invariable, ça coule de source. C’est quand la prononciation est la même, comme pour cher, clair (comme dans "voir clair") ou dru(comme dans « la pluie tombe dru ») que l’on s’emmêle les crayons, ou les claviers. 

Remplacez le mot par un synonyme

Un truc, pour savoir si l’adjectif s’accorde normalement ou s’il est employé comme adverbe ?
Remplacez le mot qui vous pose problème par un synonyme. Si ce synonyme est un adjectif, alors votre mot s’accorde ; sinon, il ne s’accorde pas. Dans un exemple comme "Les places de cinéma sont-elles trop chères ?" , on peut remplacer "chères" par "onéreuses" par exemple, qui est un adjectif, donc on accorde. En revanche, personne ne dirait "Les places de cinéma coûtent-elles trop onéreuses ?" ; c’est la preuve qu’ici cher n’est pas adjectif, mais adverbe, donc invariable ! 

Tenez, j’en profite pour parler d’une autre faute fréquente avec un homophone de cher : dans l’expression "faire bonne chère", qui signifie bien manger, chères’écrit "chère", pas "Chair" comme la chair à saucisse. C’est bizarre, mais c’est ainsi. Un de ces jours, je vous expliquerai pourquoi !

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire