2 min de lecture Roman

"Les Livres ont la parole" : Amélie, Maélis et Victor, trois des lauréats du prix Clara/Nouvelles d’ados

REPLAY - Amélie, Maélis et Victor sont trois des lauréats du 10e prix Clara, auteurs de "Nouvelles d'ados" édité par Héloïse d'Ormesson au profit de l'association pour la recherche en cardiologie de l'hôpital Necker à Paris.

livre Les livres ont la parole Bernard Lehut iTunes RSS
>
Les livres ont la parole du 19 novembre 2017 Crédit Image : Thinkstock / tonyduoduo | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut Journaliste RTL

Un vent de fraîcheur avec trois écrivains en herbe, trois des lauréats du 10e prix Clara. Clara était une adolescente décédée subitement à l'âge de 13 ans des suites d'une malformation cardiaque.

Clara aimait lire et écrire. En sa mémoire, chaque année, des nouvelles signées de lycéens sont sélectionnées par un jury présidé par Erik Orsenna et publiées dans un recueil édité par Héloïse d'Ormesson et dont les bénéfices vont à la recherche médicale. Maélis Letté-Branche signe Chili 73, une nouvelle consacrée à un opposant à la dictature de Pinochet au Chili qui demande l’asile politique à la France. Amélie Gyger, dans Le rôle d’une mère, fait parler une vieille femme dont on découvrira à la fin de l’histoire la surprenante identité. Enfin, Victor Plantefève seul garçon lauréat de cette 10e édition a écrit La vidéo. Tous ses personnages reçoivent dans leur messagerie internet une étonnante vidéo leur montrant ce que sera leur avenir.

Maélis raconte comment lui est venue l'idée de sa nouvelle. "Un exposé a été fait en classe sur cette dictature donc cette idée est venue pendant que l'exposé était fait. Le soir je me suis attelé à mon bureau, j'ai écrit pendant deux heures, je l'ai envoyé sans relecture, sans rien, sur un coup de tête", a-t-elle confié au micro de RTL. 

"Nouvelles d'ados", prix Clara 2017
"Nouvelles d'ados", prix Clara 2017 Crédit : Éditions Héloïse d'Ormesson

Nouvelles d'ados édité par Héloïse d'Ormesson au profit de l'association pour la recherche en cardiologie de l'hôpital Necker à Paris.

Le coup de cœur du libraire
Nathalie Iris, de la librairie Mots en marge à La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), a beaucoup aimé le premier roman de Mahir Guven, Grand frère, sur un sujet brûlant d'actualité : une famille franco-syrienne est confrontée au retour d'un de ses fils parti faire le djihad. 

À lire aussi
littérature
D'où vient l'expression "passer du coq à l'âne" ?

"J'ai trouvé que ce livre était vraiment très original, à la fois dans son vocabulaire et dans sa construction, a confié la libraire au micro de RTL. Tour à tour, grand frère et petit frère parlent. Ils ont un vocabulaire très drôle et puis au delà de cet humour, c'est un sujet grave. Qu'est ce qu'on fait quand un proche revient ? On est dans la comédie alors que le sujet est sérieux". Un mélange des genres réussi donc.

Mots en marge, de Mahir Guven, est publié aux éditions Philippe Rey.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roman Les livres ont la parole Littérature
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants