1 min de lecture Art contemporain

L'artiste Jeff Koons condamné pour une "contrefaçon" d'une publicité Naf-Naf

L'artiste américain devra régler des dommages et intérêts au publicitaire à l'origine d'un visuel de la marque de prêt-à-porter.

Jeff Koons et son oeuvre "Balloon Dog (Red)", le 11 mai 2012 à Bâle (archives).
Jeff Koons et son oeuvre "Balloon Dog (Red)", le 11 mai 2012 à Bâle (archives). Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont et AFP

En 2014, Jeff Koons exposait une sculpture à Paris lors d'une rétrospective au Centre George Pompidou. Sept ans plus tard, cette même œuvre lui vaut une condamnation. Le plasticien a été condamné ce mardi 23 février en appel pour "contrefaçon". Il lui était en effet reproché d'avoir copié, avec cette sculpture, une publicité de la marque française de prêt-à-porter féminin Naf-Naf.

L'Américain avait déjà été condamné en première instance par le tribunal de Paris en novembre 2018. Une décision confirmée en appel donc, avec, en prime, des dommages et intérêts plus importants à verser à Franck Davidovici, le publicitaire à l'origine du visuel de la publicité Naf-Naf de 1985 copié lors de l'exposition.

Jeff Koons, la société dont il est le gérant et le Centre Georges Pompidou devront verser solidairement 190.000 euros de dommages et intérêts - contre 135.000 en première instance. Franck Davidovici est reconnu comme auteur de l'œuvre "originale". La Cour d'appel a reconnu l'existence de différences entre les deux œuvres, mais juge les similitudes "prédominantes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Art contemporain Art Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants