2 min de lecture Pompiers

"Fumer comme un pompier", "décaler"... : plongée dans le jargon des soldats du feu

Chaque profession a son jargon, plus ou moins obscur au commun des mortels. Celui des soldats du feu recèle quelques pépites, que nous dévoile Muriel Gilbert.

livre Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
"Fumer comme un pompier", "décaler"... : plongée dans le jargon des soldats du feu Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

Depuis que je leur ai déclaré ma… flamme (ben oui !), lors de cette fameuse chronique sur les différents sens et orthographes du mot feu, dont nous reparlions encore samedi 16 janvier, j’ai découvert qu’il y avait quantité de pompiers amis des mots. Vous vous souvenez peut-être que j’avais consacré un Bonbon sur la langue au surprenant jargon des bouchers, le louchébem, mais chaque métier a son langage. Je vous parlerai peut-être un jour du langage des correcteurs, qui vaut son pesant de cacahuètes, ou de celui des gens de radio… mais aujourd’hui, nous allons apprendre à parler le pompier.

Et notamment à travers un livre qui s’appelle juste comme ça, Le Jargon du pompier, écrit par un pompier, bien sûr, qui s’appelle Alain Bailloux. Pour commencer, évidemment, j’ai découvert dans ce petit dico à la fois très bien informé, rigolo et sans prétention l’origine du mot pompier : figurez-vous qu’il a d’abord désigné, assez naturellement… des fabricants de pompes ! Les soldats du feu étaient alors qualifiés de gardes-pompes, puis ils sont devenus gardes-pompiers avant de prendre l’appellation, sous Napoléon, de sapeurs-pompiers.

Tenez, vous êtes-vous jamais demandé pourquoi on dit "fumer comme un pompier" ? On se doute bien que ce n’est pas parce que les pompiers, ces grands sportifs, seraient des fumeurs invétérés. 

Le Gros Camion Rouge Qui Fait Pin-pon !

L’explication remonte au XIXe siècle, époque où les pompiers de Paris inauguraient le nec plus ultra technologique, des pompes à vapeur, tirées par des percherons. Or, pour éviter toute attente lors des appels d’urgence, ces pompes à incendie "étaient constamment laissées sous pression dans les postes de secours", et, lors des départs en intervention, elles laissaient échapper un nuage de vapeur si impressionnant qu’il a engendré l’expression "fumer comme un pompier".

À lire aussi
mots
La pléiade, la myriade et la lichette : les "unités pifométriques"

C’est aussi de cette époque des véhicules "hippomobiles" que date un autre mot du jargon pompier que vous avez sans doute déjà entendu : le verbe "décaler". Quand ils partent en intervention, ils disent qu’ils "décalent". Je m’étais toujours demandé pourquoi. Eh bien, les pompes à vapeur dont nous venons de parler étaient hyper lourdes, on l’imagine bien. Pour faciliter le démarrage des chevaux, on les stationnait sur un sol légèrement pentu. Quand l’alarme retentissait, les cochers retiraient les cales qui bloquaient les roues (ils "dé-calaient"), ce qui permettait aux percherons de partir avec un peu d’élan. Et le verbe "décaler" a survécu aux vaillants canassons !

Ah, j’ai aussi été épatée en découvrant la fonction du liséré rouge sur le pantalon des pompiers. Il remonte également au XIXe siècle, époque où les soldats du feu ne roulaient pas sur l’or. Il s’agissait tout simplement, avec cette marque rouge, de s’assurer qu’ils ne portent pas leur uniforme hors des heures de travail.

Allez, un dernier petit exemple de jargon pompier ? Savez-vous ce qu’ils appellent le GCRQFP ? Leur véhicule, tout simplement : le GCRQFP, c’est le Gros Camion Rouge Qui Fait Pin-pon ! Sans blague. Même s’ils l’appellent ainsi par plaisanterie, évidemment.

Le Jargon du pompier, d’Alain Bailloux, est publié aux éditions Carlo Zaglia.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pompiers Littérature Mots
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants