2 min de lecture Mots

Parlez-vous le "louchébem" ou l'argot des bouchers ?

David Alliot est l'auteur d'un petit dictionnaire de vieux termes employés entre les bouchers, intitulé "Larlépem-vous louchébem".

GILBERT_245x300 Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Un bonbon sur la langue du 16 juin 2018 Crédit Image : AFP / Archives, Martin Bureau | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

"Lamiquème des lomems, lonjourbem !" Si vous n'avez pas compris cette phrase, cela signifie tout simplement "amis du jour, bonjour!" mais c'est dans une langue qu'apparemment vous ne parlez pas couramment. Mais peut-être que certains d'entre vous ont déjà entendu parler : le louchébem, ou l'argot des bouchers.

Il s'agit d'un langage crypté qui serait né au sein des abattoirs de La Villette au XIXe siècle. Elle s’est formée sur un autre argot, qu’on appelait "largonji", l’argot de la pègre de l’époque, dont il reprend la construction. Cette langue leur permettait de parler sans être compris des clients.

Simple débutante (pas en boucherie, où je n’ai aucune ambition professionnelle) en louchébem, je tiens l’essentiel de mon savoir d’un petit livre d’un certain David Alliot, ami des mots et fils de boucher. Publié par les éditions Horay, ce livre est aussi un dictionnaire des vieux termes de métier qui émaillaient les échanges au-dessus des couteaux et des billots, intitulé Larlépem-vous louchébem.

Des mots entrés dans la langue courante

Pour apprendre à parler le louchébem, inutile de s'inscrire en fac de langues mais il faut quand même un peu de pratique. On remplace la première lettre des mots français par un L, puis on place cette première lettre à la fin du mot, et l’on y ajoute les suffixes -é, -em, -oque ou -uche, ou autre, selon son bon plaisir. Boucher donne louché, auquel on ajoute b, et une finale en em, "louchébem" ! Entre les mots en louchébem on laisse des mots de français, ce qui donne un joyeux mélange.

À lire aussi
Faut-il systématiquement accorder au pluriel ? orthographe
Dit-on "c'est les vacances" ou "ce sont les vacances" ?

Cette langue se parle très peu aujourd'hui mais certaines de ses trouvailles sont entrées dans la langue courante, et même dans les dictionnaires. Si vous dites que ce type loufoque est sorti en loucedé, en quelque sorte, vous parlez louchébem. Loufoque, c’est "fou"  (première lettre remplacée par un L, finale en oque – loufoque) et en loucedé c’est "en douce" (première lettre remplacée par un L, finale en é : loucedé).

D'ailleurs, il paraît qu’il y a aussi un village, Pertuis-en-Luberon dans le Vaucluse, dont la population parle encore aujourd’hui une variante du louchébem, appelée localement louchébum, et cela concerne peut-être une quinzaine de villages des alentours. Ça tombe bien, cet été, je pars dans le Luberon. Je sens que mes vacances sont en train de se transformer en séjour linguistique. En attendant, à l’adresse louchebem.fr, vous trouverez un traducteur automatique français-louchébem, de quoi commencer votre apprentissage.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mots Littérature langue française
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793765768
Parlez-vous le "louchébem" ou l'argot des bouchers ?
Parlez-vous le "louchébem" ou l'argot des bouchers ?
David Alliot est l'auteur d'un petit dictionnaire de vieux termes employés entre les bouchers, intitulé "Larlépem-vous louchébem".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/parlez-vous-le-louchebem-ou-l-argot-des-bouchers-7793765768
2018-06-16 09:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QDNtXiGHMZDZsFqeoGpKMA/330v220-2/online/image/2017/1017/7790553058_un-jeune-apprenti-boucher-illustration.jpg