1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : "Économiquement, c'est le drame absolu", déplore le monde du spectacle

Le gouvernement a permis la réouverture des théâtres et salles de spectacle, avec des mesures sanitaires très strictes. Les professionnels du secteur affirment ne pas pouvoir rouvrir dans de telles conditions.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : "Économiquement, c'est le drame absolu", déplore le monde du spectacle Crédit Image : Google Maps | Crédit Média : Steven Bellery | Durée : | Date : La page de l'émission
Steven Bellery
Steven Bellery
édité par Camille Sarazin

Les amoureux de la culture ont pu s’enthousiasmer après les annonces d’Édouard Philippe. “Dans les zones vertes, les salles de spectacle et les théâtres pourront ouvrir à partir du 2 juin, a expliqué le Premier ministre. S’ils peuvent le faire, alors qu’ils le fassent.”

Les salles de spectacle peuvent donc rouvrir dès mardi sur une grande partie du territoire. Enfin, en théorie. En réalité, cela ressemble à une douce utopie. Une “tragi-comédie” même, selon les professionnels du secteur. “Incohérent et ubuesque” a confié un producteur.

Imaginez : avec les règles imposées, il y aurait plus de sièges vides que de sièges occupés. Dans une économie du spectacle très serrée, c'est du suicide. Un tourneur influent expliquait que, quand il loue un zénith, il doit le remplir à 70% pour commencer à gagner de l'argent. 

"On est content que nos salles puissent rouvrir, mais on est absolument mécontents parce qu'elles ne peuvent pas rouvrir à tout prix", explique Aurélien Binder, vice-président du Prodiss, le principal syndicat du spectacle vivant. "La distanciation, d'abord, elle est contraire aux principes philosophiques et idéologiques de ce qu'est le spectacle vivant".

À lire aussi
Bruce Williamson du groupe "The Temptations" en 2008 Coronavirus États-Unis
Bruce Williamson, ancien chanteur du groupe "The Temptations", est décédé du coronavirus

"Après, économiquement, c'est le drame absolu", ajoute-t-il. "Tout ce qu'on a craint depuis le début de cette crise est en train de se réaliser". Avec les mesures sanitaires, il faudrait diviser les spectateurs par quatre. L'Olympia ne pourrait alors accueillir que 600 personnes, contre plus de 2.000 habituellement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Arts et Spectacles
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants