1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Banksy : de nouvelles oeuvres du street artiste découvertes au Royaume-Uni
2 min de lecture

Banksy : de nouvelles oeuvres du street artiste découvertes au Royaume-Uni

DIAPORAMA - Avec un camping-car, le street artiste a sillonné les rues anglaises et a apposé de nouvelles oeuvres sur les murs du pays.

En écho à la crise environnementale, Banksy a réalisé un goéland venant se nourrir des déchets de cette benne à ordure, sur un mur en Angleterre.
En écho à la crise environnementale, Banksy a réalisé un goéland venant se nourrir des déchets de cette benne à ordure, sur un mur en Angleterre.
Crédit : JUSTIN TALLIS / AFP
Marie Gingault & AFP

Ces derniers temps, de nombreuses oeuvres de street art sont apparues sur les murs anglais. Dans une vidéo, publiée vendredi sur son compte Instagram, l'anonymement célèbre Banksy a confirmé qu'il était bien l'auteur de ces graffs.

Dans ce clip intitulé "A Great British Spraycation", on peut voir l'artiste sillonné les routes anglaises à bord d'un camping-car. Avec des glacières remplies de bombes de peinture, Banksy s'impose tantôt aux abords d'une plage, tantôt au-dessus d'une benne à ordures. Au total, six nouvelles oeuvres ont été apposées sur les murs anglais. 

Un rat, rongeur fétiche du graffeur, sirote désormais un cocktail dans un transat, sur le contrefort en béton d'une plage. Une autre oeuvre, peinte au-dessus d'un banc, représente une pince de machine de fête foraine, faisant des passants qui s'y assoient un lot ou une peluche à gagner. Sur le toit d'un abribus, Banksy y a déposé un couple de danseurs, accompagné d'un joueur d'accordéon.

En écho à la crise environnementale, Banksy a réalisé un goéland venant se nourrir des déchets de cette benne à ordure, sur un mur en Angleterre.
En écho à la crise environnementale, Banksy a réalisé un goéland venant se nourrir des déchets de cette benne à ordure, sur un mur en Angleterre.
Crédit : JUSTIN TALLIS / AFP
En écho à la crise environnementale, Banksy a réalisé un goéland venant se nourrir des déchets de cette benne à ordure, sur un mur en Angleterre.
Un enfant muni d'une pelle creuse un trou à l'angle d'une rue dans l'est de l'Angleterre.
Trois enfants sont représentés dans une barque avec l'inscription "nous sommes tous dans le même bateau".
Un pince de fête foraine transforme les personnes en lot à gagner.
Un couple danse au dessus d'un abribus sur la musique d'un accordéoniste.
Le rat est le rongeur fétiche du street artiste.
En écho à la crise environnementale, Banksy a réalisé un goéland venant se nourrir des déchets de cette benne à ordure, sur un mur en Angleterre. Crédits : JUSTIN TALLIS / AFP
Un enfant muni d'une pelle creuse un trou à l'angle d'une rue dans l'est de l'Angleterre. Crédits : JUSTIN TALLIS / AFP
Trois enfants sont représentés dans une barque avec l'inscription "nous sommes tous dans le même bateau". Crédits : JUSTIN TALLIS / AFP
Un pince de fête foraine transforme les personnes en lot à gagner. Crédits : JUSTIN TALLIS / AFP
Un couple danse au dessus d'un abribus sur la musique d'un accordéoniste. Crédits : JUSTIN TALLIS / AFP
Le rat est le rongeur fétiche du street artiste. Crédits : JUSTIN TALLIS / AFP
1/1

Faisant écho à la crise environnementale, l'artiste a également réalisé un pochoir sur un mur de brique représentant trois enfants dans une barque. L'un vide l'eau accumulée à l'aide d'un seau et on peut y lire l'inscription "We're all in the same boat", soit "nous sommes tous dans le même bateau". Au-dessus d'une benne à encombrants, l'artiste a fait apparaître un goéland prêt se nourrir des déchets. Enfin, un enfant uni d'une pelle et tapotant un tas de sable a pris place dans la ville de Lowestoft, sur la côte est du pays.

À lire aussi

En outre, dans la petite ville de King's Lynn, l'artiste a également offert un cornet de glace et une langue à la statue de l'ingénieur Frederick Savage, célèbre pour ses machines à vapeur. Sur une maison miniature du Merrivale Model Village, Banksy y a aussi ajouté une mention "Go big or go home".

Ces dernières années, l'artiste contemporain originaire de Bristol, dont l'identité reste toujours un mystère, dénonce ou soutient des causes à travers ses oeuvres, dont certaines s'arrachent à prix d'or lors de ventes aux enchères. En mars, une oeuvre mettant à l'honneur les soignants a atteint le montant record de 20 millions d'euros, à destination du service public de santé britannique.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/