1. Accueil
  2. Communication
  3. VIDÉO - Ces employés qui deviennent patrons du jour au lendemain
2 min de lecture

VIDÉO - Ces employés qui deviennent patrons du jour au lendemain

CHRONIQUES DE GAGNANTS (8/9). Prendre la place de votre patron, ça vous tente ? Après un coup de bol ou beaucoup d'efforts, certains se retrouvent dans le fauteuil du boss. Une situation pas toujours si facile à gérer...

Des employés deviennent patrons du jour au lendemain
Des employés deviennent patrons du jour au lendemain
Jeux d'argent : Ces employés qui deviennent patrons du jour au lendemain
00:01:02
RTL
En partenariat avec Logo FDJ

Si on vous demande ce que vous feriez après avoir gagné une grosse somme d’argent, vous répondrez probablement que vous souhaitez quitter votre travail. Mais d’autres au contraire rêvent de prendre la place de leur patron ! Etre calife à la place du calife, pouvoir donner des directives après des années à appliquer des consignes, peut certes sembler séduisant. 

À lire aussi

Alors bien sûr, il y a plusieurs façons d’y parvenir. Il y a d'abord ceux qui gagnent le gros lot et rachètent leur entreprise. Il y a aussi les employés modèles, que leur patron désigne comme successeur (à noter que 30% des dirigeants de PME souhaitent transmettre leur entreprise à leurs salariés). Il y a enfin les employés plus que modèles, ceux qui débutent au tri du courrier, qui apprennent tous les rouages du métier jusqu’à se rendre indispensables et décrocher le graal : le fauteuil du boss. 

De stagiaire à big boss

Des exemples ? Ursula Burns, une Américaine entrée en stage à 22 ans chez Xerox, le géant américain du bureautique. 29 ans plus tard, elle en devient la dirigeante avec 130.000 salariés à ses ordres. Autre parcours stupéfiant : celui de Marry Barra, directrice de General Motors, petite fille d’un ancien ouvrier arrivée dans l’entreprise en stage. 

Si ces histoires font rêver, attention toutefois, devenir patron n’est pas toujours une partie de plaisir. Déjà, en dehors de la charge de travail alourdie, cela peut totalement changer la relation avec les collègues. Finies les discussions légères à la cantine et à la machine à café. Désormais responsable de la fiche de paie et des promotions, le nouveau boss est rapidement exclu des potins

Etre un bon patron c'est quoi ?

Mais rien n'est perdu pour autant : des études récentes montrent par exemple que les salariés apprécient d’autant plus leur patron que ce dernier est engagé sur les conditions sociétales (redistribution équitable des profits, égalité salariale entre les hommes et les femmes, insertion des jeunes…) et environnementales (recyclage dans l’entreprise par exemple). 

Autre enseignement de ces études sociologiques : détester son boss est d’un autre temps, alors pourquoi ne pas essayer de faire mentir Jacques Prévert, qui disait malicieusement, dans "Le temps perdu" : 
"Dis donc camarade Soleil
tu ne trouves pas
que c'est plutôt con
de donner une journée pareille
à un patron ?"

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/