1. Accueil
  2. Communication
  3. Vacances d'été : 6 romans coups de cœur pour sortir des sentiers battus
4 min de lecture

Vacances d'été : 6 romans coups de cœur pour sortir des sentiers battus

Découvrez notre sélection de six romans pour l'été réalisée en partenariat avec Lisez ! et Babelio.

Livres - Image d'illustration
Livres - Image d'illustration
Crédit : kimberly-farmer/unsplash
"De si bonnes mères", de Céline de Roany : témoignages de lecteurs
00:00:39
"Il faut beaucoup aimer les gens", de Solène Bakowski : témoignages de lecteurs
00:00:39
"La Vie rêvée d'Ava", de Sophie Kinsella : témoignages de lecteurs
00:00:45
"America[s]", de Ludovic Manchette et Christian Niemiec : témoignages de lecteurs
00:00:44
"À l'adresse du bonheur", de Lorraine Fouchet : témoignages de lecteurs
00:00:44
"Je suis venue te dire", de Cynthia Kafka : témoignages de lecteurs
00:00:44
micros
La rédaction numérique de RTL

Les vacances d’été approchent à grands pas. Vous savez déjà où vous allez partir et vous comptez les jours. Allez, encore un dernier effort, vous y êtes presque. L’été est un moment propice à l’évasion, à la découverte, à la curiosité… et donc, bien évidemment, à la lecture.

Quels livres avez-vous décidé de glisser dans votre valise ? Quels types de bouquins avez-vous envie de dévorer loin des chaleurs accablantes ? Quel sera le compagnon littéraire idéal pour vous rêver durant toute la période estivale ?

Vous n’avez pas encore fait votre choix ? Pas de panique. Voici une sélection de six romans "hors des sentiers battus", proposée en partenariat avec Lisez ! (page instagram et Facebook de Lisez !) et les lecteurs de la communauté Babelio.  

"De si bonnes mères", de Céline de Roany
"De si bonnes mères", de Céline de Roany
Crédit : Les Presses de la Cité
"De si bonnes mères", de Céline de Roany
"Il faut beaucoup aimer les gens", de Solène Bakowski
"La Vie rêvée d'Ava", de Sophie Kinsella
"America[s]", de Ludovic Manchette et Christian Niemiec
"À l'adresse du bonheur", de Lorraine Fouchet
"Je suis venue te dire", Cynthia Kafka
"De si bonnes mères", de Céline de Roany Crédits : Les Presses de la Cité
"Il faut beaucoup aimer les gens", de Solène Bakowski Crédits : Plon
"La Vie rêvée d'Ava", de Sophie Kinsella Crédits : Belfond
"America[s]", de Ludovic Manchette et Christian Niemiec Crédits : Le Cherche Midi
"À l'adresse du bonheur", de Lorraine Fouchet Crédits : Editions Héloïse D'Ormesson
"Je suis venue te dire", Cynthia Kafka Crédits : Archipoche
1/1

1. "De si bonnes mères", de Céline de Roany (Les Presses de la Cité)

Céleste Ibarbengoetxea, capitaine à la PJ de Nantes. Un nom imprononçable. Un visage balafré. Un passé terrible : séquestrée et martyrisée, elle a survécu en faisant preuve d’une violence inhumaine. Depuis, pour certains comme à ses propres yeux, Céleste Ibar est un monstre. C’est pourtant parce qu’elle est une épouse aimante, une mère attentive et une collègue dévouée qu’elle va résoudre l’une de ces tragiques affaires criminelles qui marquent un flic à jamais.

À lire aussi

Dans le Parc naturel régional de Brière, près de Guérande, deux îles abritent une petite communauté où habitants de toujours et nouveaux arrivants sont soudés autour d’un restaurant et d’un bistrot. Mais ce monde apparemment très convivial cache un criminel qui mutile et assassine des femmes.

Dépêchés sur les lieux, Céleste et son fidèle lieutenant, Ithri Maksen, doivent déchiffrer les signes laissés par le tueur. Or comment démasquer un monstre qui ressemble à tout le monde ?

2. "Il faut beaucoup aimer les gens", de Solène Bakowski (Plon)

Après un séjour en prison, Eddy Alune, 31 ans, est devenu veilleur de nuit, un métier qui lui permet d'échapper aux gens et aux ennuis. Il vient de perdre son père. En vidant l'appartement de son enfance, il retrouve des effets personnels qu'il a volés, vingt ans plus tôt, à proximité d'une SDF morte dans la rue. Poussé par la culpabilité, il décide de rendre à cette femme l'histoire qui lui a été confisquée.

Une enquête commence, dans laquelle Eddy se lance magnétophone à la main, pour ne rien oublier. De rencontre en rencontre surgissent plus que des souvenirs. Des liens nouveaux se tissent et la mémoire, ravivée par Eddy, va bouleverser bien des vies.

Il faut beaucoup aimer les gens trace le parcours d’un homme ordinaire qui, voulant réparer ses fautes, se trouve réparé par les autres.

3. "La Vie rêvée d'Ava", de Sophie Kinsella (Belfond)

C’est décidé, Ava arrête le dating en ligne. Après beaucoup trop de rencards désastreux, elle ne se fiera plus qu’au seul algorithme qui vaille : son instinct.

Et que lui dit son instinct dans cet atelier d’écriture auquel elle s’est inscrite sur un coup de tête ? Que ce bel inconnu assis non loin d’elle pourrait bien être l’homme de sa vie. D’ailleurs ils n’ont que des points communs, et entre eux tout est parfait.

Ou presque. Car Matt vit avec des colocs geeks dans un appartement à la déco étrange; il est constamment accaparé par sa famille ; il est affublé d’une ex encombrante ; pire, il ne supporte pas l’autre mâle de la vie d’Ava, Harold, son chien.

4. "America[s]", de Ludovic Manchette et Christian Niemiec (Le Cherche Midi)

Philadelphie, juillet 1973. Voilà un an qu’Amy est sans nouvelles de sa grande sœur partie tenter sa chance au Manoir Playboy, à Los Angeles. Inquiète, la jeune adolescente décide de la rejoindre. Pour cela, il lui faudra traverser les États-Unis. Seule.

Dans une Amérique de la contre-culture secouée par le scandale du Watergate et traumatisée par la guerre du Vietnam, elle croisera la route d’individus singuliers : vétéran, couple en cavale, hippies de la dernière heure, un Bruce Springsteen encore débutant, mais aussi une certaine Lorraine, autrefois serveuse à Birmingham, en Alabama…

Dans ce deuxième roman, les auteurs d’Alabama 1963 convoquent Sur la route, L’Attrape-cœurs, Le Magicien d’Oz ou encore Alice au pays des merveilles pour un road trip initiatique sensible et original. Une ode à l’amitié et à la liberté.

5. "À l'adresse du bonheur", de Lorraine Fouchet (éditions Héloïse D'Ormesson)

En lisant les petites annonces, Pierre Saint-Jarme découvre que Ker Joie, la maison de famille vendue dix ans plus tôt, est de nouveau sur le marché. Il se précipite pour la racheter. Trop tard. Alors il la loue, le temps d’un week-end, pour réunir la tribu sur l’île de Groix et organiser l’anniversaire d’Adeline, sa mère.

Mais Pierre n’est pas le seul à lire les journaux… Un accident survenu il y a trente-sept ans s’invite à la fête. Tandis qu’Adeline souffle ses quatre-vingts bougies et pioche des moments précieux dans le bocal à émotions, les fracas du passé tracent vers l’île. Et si vous pouviez racheter votre maison d’enfance ?

Ce roman ravive les souvenirs, parle du serment d’Hippocrate, de rancune tenace, et surtout d’amour. Il appelle à éclairer la nuit pour ceux qu’on aime, et réveille le parfum des vacances et des recettes de grand-mère.

6. "Je suis venue te dire", de Cynthia Kafka (Archipoche)

À 28 ans, Rose a l’âge où l’on a d’ordinaire trouvé sa voie. Or sa vie est sans charme ni éclat. Elle ne sait pas comment allumer l’étincelle qui la fera briller, mais elle connaît la cause de ce désastre : son géniteur.

Après dix ans d’absence, elle regagne sa ville natale à la rencontre de ce père tant haï pour régler ses comptes et enfin se reconstruire. Mais, surprise, elle le découvre en soins palliatifs, dans l’incapacité de répondre à ses questions, ne pouvant que l’écouter.

Entre ses croyances d’enfant et ses rancœurs d’adulte, Rose part à la découverte de l’autre pour s’accepter. Mais comment trouver la force du pardon quand on s’est construit dans la colère ?

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire