1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Joël Dicker signe avec "L'affaire Alaska Sanders" un tsunami de rebondissements
3 min de lecture

Joël Dicker signe avec "L'affaire Alaska Sanders" un tsunami de rebondissements

INVITÉ RTL - Dans ce livre, l'écrivain démontre que le meurtre parfait n'est pas celui où son auteur ne laisse pas de traces mais celui où il oriente les enquêteurs vers un faux coupable...

Joël Dicker
Joël Dicker
Crédit : RTL
Joël Dicker est l'invité de Laissez-vous tenter pour la sortie de son nouveau roman "L'affaire Alaska Sanders"
00:18:57
Joël Dicker est l'invité de Laissez-vous tenter pour la sortie de son nouveau roman "L'affaire Alaska Sanders"
00:18:57
INVITE RTL - Guerre en Ukraine : Joël Dicker dit "son désespoir et sa tristesse"
00:01:37
Bernard Lehut & Aymeric Parthonnaud

A 3 jours de la parution, jeudi 10 mars 2022, de son nouveau roman, L'affaire Alaska Sanders, Joël Dicker a le trac. Ce livre est un événement à double titre parce qu'il s'agit de la suite, 10 ans après, de La vérité sur l'affaire Harry Quebert, l'ouvrage qui a fait de lui un écrivain mondialement célèbre et parce que c'est le premier qu'il publie dans sa propre maison d'édition, Rosie et Wolfe. "C'est l'auteur qui a le trac, reconnait l'écrivain au micro de RTL. Le trac de l'éditeur je l'ai eu avant. Les livres sont prêts, ils sont imprimés et dans les librairies. La partie éditoriale est finie. Là, c'est vraiment l'auteur qui a le trac de retrouver les lecteurs après 2 ans avec toujours les mêmes questions : est-ce que le livre va plaire ? Est-ce que les lecteurs vont comprendre ce que je voulais faire...? C'est un bon trac."

Nous n'allons pas raconter les 570 pages de L'affaire Alaska Sanders, mais voici comme le livre démarre... Nous sommes dans une petite ville du New Hampshire, sur la côte Est des États-Unis, bouleversée en 1999 par le meurtre d'une jeune femme, Alaska Sanders. À l'époque, le coupable et son complice sont très vite identifiés et arrêtés. Mais voilà, 11 ans plus tard, une lettre anonyme relance l'enquête et, qui va s'y coller ? Marcus Goldman, le jeune écrivain, héros de La vérité sur l'affaire Harry Quebert et son ami, le sergent Perry Gahalowood... Et nous voici embarqués dans un tsunami de rebondissements et de fausses pistes, un Himalaya de suspense, un Everest d'émotions... On retrouve dans ce livre la puissance et la virtuosité de La vérité sur l'affaire Harry Quebert avec une maitrise, une maturité plus grande encore. 

Des fausses pistes

"C'est une envie qui date d'il y a plus de 12 ans quand j'ai écrit Harry Quebert, continue l'auteur. Je me suis dit : je vais écrire pour moi. Vous savez avant j'ai écrit beaucoup de romans qui ont été refusés par tous les éditeurs et je me suis dit : faut que j'écrive pour moi car ce livre ne sera lu par personne. J'avais envie de faire une trilogie pour prolonger ce livre. Puis le succès est arrivé et il m'a contrarié dans l'idée de faire une suite. J'avais peur que les gens se disent que j'essayais de surfer sur ce succès." 

L'Affaire Alaska Sanders est un livre plus cru, plus violent que ses précédents récits. "Je muris, je grandis, je veux explorer d'autres pistes. Je me dirige vers d'autres idées, reconnaît Joël Dicker. Dans ce livre, il démontre que le meurtre parfait n'est pas celui où son auteur ne laisse pas de trace mais celui où il oriente les enquêteurs vers un faux coupable... "On pense souvent que le meurtre parfait est un meurtre sans trace. Je me suis dit qu'au fond le meurtre parfait est plutôt celui où les enquêteurs trouvent immédiatement la personne qui aurait commis le crime", précise l'auteur.

À lire aussi

Comme dans L'affaire Harry Quebert, Joël Dicker est un maître du temps, il multiplie les allers-retours entre le passé, le présent, le futur et pourtant, on n'est jamais perdu, tout cela est très fluide. "Je n'ai pas de plan, dit-il. Et quand on n'a pas de plan, on réfléchit. On va où ?, s'interroge-t-il. Quand on est perdu, on suit une trace, une route mais on regarde, pas comme ces gens avec des cartes ou des GPS qui suivent le chemin indiqué jusqu'à tomber dans un lac. Quand vous n'avez pas de GPS vous êtes perdus de base, donc vous ne pouvez pas vous perdre".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/