1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Zephalto, la start-up française qui propose de vols en ballon vers l'espace
2 min de lecture

Zephalto, la start-up française qui propose de vols en ballon vers l'espace

Une entreprise française vous propose de vous envoler en ballon dans la stratosphère, jusqu'à 25 kilomètres au dessus du sol. Une réponse verte au tourisme spatial.

Illustration du "ballon" Zephalto
Illustration du "ballon" Zephalto
Crédit : Capture Zephalto.com
Zephalto, la start-up française qui propose de vols en ballon vers l'espace
03:32
micro generique
La rédaction de RTL

La lune on va s'en rapprocher ce mercredi. Direction l'espace. Dans la guerre des étoiles que se livrent les Jeff Bezos et autres Elon Musk. Une start-up française veut se faire une place sous le soleil. À lire dans l'Obs. La petite entreprise Zephalto, veut aller concurrencer les milliardaires anglo-saxons. Mais de façon écologique, voire poétique. 

Son offre : s'envoler en ballon dans la stratosphère, jusqu'à 25 kilomètres au-dessus du sol. 
Une réponse verte à tous les projets démentiels dont on entend parler depuis cet été : 450.000 dollars chez Richard Branson pour seulement quelques minutes dans l'espace, 28 millions pour un vol Blue Origin de Jeff Bezos, là encore une dizaine de minutes. Le tarif pour Space X by Elon Musk, 55 millions de dollars.

Ce n'est qu'une estimation, mais selon l'économiste Lucas Chancel cité dans l'article, un vol spatial de ce genre représenterait 429 tonnes de CO2 par passager. C'est 400 fois ce que consomme en moyenne un français par an. Des vols, qui plus est, pour lesquels il faut s'entrainer durement, c'est obligatoire pour supporter le choc du décollage. Ce qui réduit forcément le nombre de candidats. 

Une mongolfière spatiale

Et du monde, il y en a. On se bouscule au portillon des fusées. Selon la Bank of America, dans les 30 ans à venir, le marché va représenter 2.700 milliards de dollars. Et selon notre start-up française, sur les trois millions de riches sur cette planète, ceux dont le patrimoine dépasse les 5 millions d'euros. Et bien 40% veulent aller dans l'espace. Une clientèle visée donc par Zephalto. En leur promettant un voyage tout doux, accessible à tous, et décarboné. 

À lire aussi

Comment ça marche ? En s'inspirant de cette bonne vieille tradition française : de la montgolfière, des frères Mongolfier à Annonay en 1783. Le principe est déjà utilisé par le Cnes (le centre national d'études spatiales) qui envoie des télescopes dans la stratosphère avec des ballons gonflés à l'hélium. 

Le Cnes sollicité par l'entreprise, les deux travaillent ensemble, pour qu'à la place des télescopes, ce soient des humains invités à monter dans une nacelle fermée, pressurisée (6 personnes à bord plus 2 pilotes) tractée par deux immenses ballons, 150 mètres de haut, l'un pour monter dans le ciel, le deuxième pour freiner en cas de danger. 

Premiers vols en 2025

Cela fait cinq ans que cette start-up Zephalto existe. Trois prototypes se sont déjà envolés, l'affaire fonctionne. Mais la nacelle n'est pas encore prête. Il faut plusieurs dizaines de millions de dollars pour la rendre opérationnelle.  Les patrons sont confiants. Le projet semble rentable, avec des billets tout de même prohibitifs : 200.000 euros. 

Il faut préciser que Zephalto n'est pas la seule à avoir eu l'idée, des concurrents existent aux Etats-Unis, en Espagne. Eux seront moins cher. Mais notre entreprise française promet un accueil digne des plus grands palaces. Son carnet se remplit. Un client déjà booké chez Space X, a aussi pris son ticket en ballon, il veut pouvoir emmener toute sa famille. Et ce n'est pas de la science-fiction. Les premiers vols sont programmés en 2025 : 60 places disponibles, 360 l'année suivante. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/