1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Environnement : l'Élysée est-il une passoire thermique ?
3 min de lecture

Environnement : l'Élysée est-il une passoire thermique ?

La revue "We Demain" a mené l'enquête. Résultat : en matière de dépenses énergétiques, l'Élysée peut mieux faire. C'est qu'on ne rénove pas le palais présidentiel comme un pavillon des années 1970.

L'Elysée (Illustration)
L'Elysée (Illustration)
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
L'Elysée, passoire thermique?
03:42
Isabelle Choquet

Le palais présidentiel est-il exemplaire en matière de consommation d’énergie? En clair : l’Elysée est-il une passoire thermique? C’est la revue We Demain qui a mené l’enquête. We Demain qui publie les chiffres précis des dépenses énergétiques des trois sites de la présidence : le palais de l’Elysée, l’hôtel de Marigny et la palais de l’Alma. 

Résultat: en 2020, pour 800 personnes travaillant dans un peu plus de 32.000 mètres carrés, les factures de chauffage s’élèvent à 345.000 euros, et 412.000 pour l’électricité. Si on regarde les diagnostics énergétiques, ceux qu'on doit fournir maintenant dans toutes les ventes immobilières, ce n'est pas brillant : sixième niveau sur 7 pour le chauffage, c’est un F. Pas mieux sur les émissions carbone : 70 kilos par mètre carré et par an, là-aussi c’est l’avant-dernier niveau de l’étiquette climat. 

La consommation d’électricité est élevée, et sachez que l’Elysée n’a pas de tarif préférentiel. Mais en ce qui concerne le chauffage, on est assez proche des normes pour les bâtiments anciens. Car bien sûr, on ne rénove pas l’Elysée comme un pavillon des années 1970. 

“Il manque à l’Elysée un bon énergéticien

Certains travaux d’isolation sont carrément interdits, par exemple vu son poids, le double vitrage est incompatible avec les menuiseries d’époque. La bonne nouvelle, c’est que l’été, l’épaisseur des murs garantit la fraîcheur et les dimensions des portes et des fenêtres permettent de ventiler naturellement, donc pas besoin de climatisation. 

À lire aussi

Mais ce qui frappe dans cette enquête, ce n’est pas tant le bilan, c'est l’absence de stratégie globale. Selon un bureau d’étude, “il manque à l’Elysée un bon énergéticien et un audit complet.” En résumé, même en tenant compte des impératifs de sécurité, le palais prend un peu ses aises avec les règles européennes, et même avec les recommandations gouvernementales… 

Ce qui se passe, c’est que ces dernières années, les locataires de l’Elysée ont donné la priorité aux travaux de restauration. Les conseillers de Nicolas Sarkozy assurent qu’en 2007, ils ont trouvé un palais au bord du délabrement, avec des lézardes, des peintures écaillées, des garde-corps de balcons prêts à s’effondrer, sans parler des souris qui galopaient sous les dorures. 

Une chaufferie au gaz

Du coup, les économies d’énergie ont été reportées à plus tard. François Hollande, lui, a engagé des travaux d’étanchéité sur la toiture de la salle des fêtes. Mais Emmanuel Macron a attendu 2020 pour s’y mettre, avec notamment le calorifugeage des réseaux d’eau et d’électricité. Il a aussi fait remplacer les deux vieilles chaudières au fioul de l’Elysée par une chaufferie au gaz. Mais ça, ça étonne les experts : le gaz c’est de plus en plus cher, et ça émet du CO2. Réponse de la présidence : tout le reste était trop cher, et ça demandait beaucoup de travaux. 

Le palais préfère insister sur les autres actions engagées : les 200 robinets thermostatiques sur les radiateurs, l’installation de capteurs de présence dans les couloirs, et le remplacement des ampoules par des leds. Et puis il y a le "plan d’action global environnement”, avec incitation à la pratique du vélo, achat de véhicules hybrides, et interdiction des bouteilles d’eau et des gobelets en plastique. Même les bébés s’y mettent. La crèche de la présidence a remplacé les 19.000 couches jetables par des couches lavables. 

Déménager la présidence ?

C'est bien, mais ça ne va pas réduire la facture de chauffage. Alors certains suggèrent d’aller beaucoup plus loin, et de déménager la présidence dans un bâtiment plus moderne et plus fonctionnel. Mais pour beaucoup de Français et de politiques, l’Elysée c’est la France, et comme le disait François Hollande: “la République doit être majestueuse si elle veut être respectée”. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/