3 min de lecture Augmenté

VIDÉO - CES 2020 : Samsung présente Neon, ses avatars numériques ultra-réalistes

Le géant sud-coréen dit avoir développé des avatars numériques intelligents capables de montrer des émotions et de l'intelligence. "Une nouvelle forme de vie", promet la société. Mais des zones d'ombre subsistent.

>
Exclusive: Samsung's NEON Revealed - Leaked Trailer Looks Perfectly Human! Crédit Image : Neon |
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Coup de com' ou prémices d'une nouvelle ère technologique ? Pour l'ouverture du CES de Las Vegas, tous les regards étaient braqués vers Samsung qui tenait sa conférence de presse ce lundi 6 janvier en début de soirée (mardi matin à Paris). Ces derniers jours, une ombre planait sur le royaume du Casino. Il se disait que le géant sud-coréen allait lever le voile sur une innovation majeure, digne des meilleurs films de science-fiction, susceptible de reléguer au second plan toutes les autres technologies présentées sur le Strip ces jours-ci : une véritable intelligence artificielle dotée de sa propre personnalité, le projet Neon.

La mystérieuse entreprise, issue des laboratoires de technologie et de recherche avancée de Samsung Star Labs, a fait ses débuts lundi soir au CES. Elle a décrit sa technologie comme "des êtres virtuels créés sur ordinateur" qui ont "la capacité de montrer des émotions et de l'intelligence". Animées avec des technologies d'intelligence artificielle, ces images de synthèse photoréalistes seraient cacapables de générer de façon autonome des comportements et des postures qui ressemblent à s'y méprendre à celles des humains.

"Neon est une nouvelle forme de vie", s'est enthousiasmé Pranav Mistry, le chercheur indien à la tête du laboratoire. "Contrairement aux assistants à base d’intelligence artificielle, les "Neons" ne sont pas des robots avec la science infuse ou des androïdes ou des copies des humains. Ce ne sont pas des interfaces auxquelles on demande la météo. Les "Neons" font la conversation et sympathisent comme de vrais humains", a détaillé Star Labs dans un communiqué. Ainsi, chaque Neon promet d'être unique et doté de sa propre personnalité qui évoluera au fil des interactions. Ils pourront emprunter des traits, le look ou la voix de personnes existantes mais ne pourront pas être des copies exactes. Ils sont conçus pour avoir des conversations et apprendre de nouvelles compétences avec le temps. 

Une nouvelle forme d'assistants personnels

Pour interagir avec les avatars, il faudra sans doute passer par des écrans ou utiliser des casques de réalité augmentée ou virtuelle. Star Labs explique que les humanoïdes virtuels seront animés en temps réel par la plateforme technologique Core R3, un outil qui utilise des réseaux de neurones artificiels pour permettre au système d'assimiler l'apparence des humains, leurs manières de se comporter et d'interagir et ensuite générer les fameux avatars et leur comportement.

À lire aussi
A travers Neuralink, Elon Musk veut augmenter les capacités du cerveau grâce à des circuits intégrés Augmenté
VIDÉO - Elon Musk a testé l'interface cerveau-machine de sa société Neuralink sur des cochons

Quelle est la finalité des "Neons" ? Dans un entretien récent à LiveMint, Paranav Mistry avait laissé entendre que ces humains artificiels pourraient donner un visage plus chaleureux aux assistants virtuels actuels. Le patron du labo est convaincu que l'humain artificiel deviendra une technologie majeure des années 2020 et renvoie volontiers à Blade Runner 2049 où l'officier K noue une relation avec son hologramme. La startup a indiqué lundi soir que les entreprises pourront louer des avatars pour servir de "conseiller financier, de professionnel de santé, d'enseignant ou de concierge". Plus tard, ils "travailleront en tant que présentateurs d'émissions, porte-parole ou acteurs de cinéma. Ou ils pourront simplement être des compagnons et des amis".

Plus prosaïque, le site spécialisé américain The Verge y voit simplement "des avatars digitaux" et un art du teasing très bien maîtrisé par Samsung. Peu de détails ont filtré sur les véritables caractéristiques des "Neons". Le laboratoire du groupe coréen n'a pas révélé comment fonctionnent les algorithmes qui servent à créer les avatars ni où ces derniers puisent leurs informations. Et les démonstrations proposées sur le stand de l'entreprise au CES ne seraient pas encore représentatives des véritables capacités de ces projections numériques. Il est donc encore un peu tôt pour dire s'il s'agit d'une véritable avancée ou simplement d'une nouvelle approche des techniques existantes.

En attendant de voir ce que les "Neons" ont vraiment dans le ventre, ces annonces soulèvent tout de même un certain nombre de questions, à 'heure où les progrès technologiques tendent à brouiller de plus en plus la frontière entre le réel et le virtuel, avec les risques de manipulation que cela suppose. Pourront-ils être utilisés comme de faux humains pour tromper une personne ou le public à des fins malveillantes ? L'essor des vidéos deepfake, truquées pour manipuler la vérité ou inventer des situations, a déjà prouvé que les effets sur l'opinion peuvent se faire sentir longtemps après les démentis officiels. Et Samsung n'a apporté aucune garantie à ce niveau-là.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Augmenté Samsung Intelligence artificielle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants