2 min de lecture Fil Futur

Une neuvième planète découverte dans notre système solaire ?

ÉCLAIRAGE - Des astrophysiciens ont fait une étonnante découverte alors qu'ils étaient à la recherche de la célèbre planète X. Un nouveau corps a fait son apparition : 2015 TG387, surnommée le "Gobelin".

Pluton a été rétrogradé en 2006 à son appellation originelle de "planète naine"
Pluton a été rétrogradé en 2006 à son appellation originelle de "planète naine" Crédit : AFP / NASA / Johns Hopkins
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Le débat continue. Après la polémique qui divise la communauté scientifique de savoir si Pluton devrait être réhabilitée au grade de planète, un nouveau corps fait son apparition dans le viseur des télescopes : 2015 TG387, surnommée le "Gobelin".

Cette planète transneptunienne fait partie du système solaire externe, une région où règnent les géantes gazeuses. Longtemps perçue comme froide et vide, cette zone intrigue de plus en plus les scientifiques, qui y tournent de plus en plus leur regard.

Détectée par le télescope japonais Subaru, basé au Mauna Kea (Hawaï), cette planète constituait d'abord un mystère. L'International Astronomical Union's Minor Planet Center a annoncé, le 1er octobre, la découverte de 2015 TG387 par les astrophysiciens Scott Sheppard (du Canergie Institution for Sciences), Chad Trujillo (de l'Université de l'Arizona du Nord) et Dave Tholen (de l'Institut d'astronomie de l'Université de Hawaï). 

Cette hypothétique neuvième planète mettrait 40.000 ans pour faire le tour du Soleil
Cette hypothétique neuvième planète mettrait 40.000 ans pour faire le tour du Soleil Crédit : @Institute for Astronomy - University of Hawaï

D'après les différents calculs réalisés par les théoriciens, cette planète serait une géante gazeuse, comme Neptune ou Uranus, et aurait une masse comprise entre 5 et 10 fois celle de la Terre. Située à 65 unités astronomiques, soit environ 9.000.000.000 km, lorsqu'elle est au plus près Soleil (à son point le plus éloigné, elle se situe à 2.300 unités astronomiques), cette planète encore hypothétique a fourni aux scientifiques de nombreuses données allant dans le sens de sa réelle existence.

À lire aussi
Propulsé
La fusée chinoise va retomber sur Terre dans la nuit de samedi à dimanche

"Nous pensons qu'il pourrait y avoir des milliers de petits corps comme 2015 TG387 en marge du système solaire, mais leur distance rend leur détection très compliquée", explique Dave Tholen dans l'étude.

Pour le moment, la planète n'a pas pu être observée car elle est encore trop loin, trop sombre et se déplace trop lentement. Même entre eux les astronomes ne sont pas d'accord quant à son actuelle position : pour certains, elle se situerait dans la constellation de la Baleine, pour d'autres dans celle d'Orion ou du Taureau.

Difficultés supplémentaires : elle se situe dans le champ de la Voie lactée, noyée parmi des milliards d'étoiles et sa période orbitale est très longue puisqu'elle mettrait entre 10.000 et 40.000 ans pour faire le tour du Soleil (alors que Pluton ne met "que" 248 ans).

Un indice pour la planète X ?

Pour les astronomes, ces types d'objets très éloignés des autres planètes pourrait nous servir de "caméras embarquées" pour découvrir ce qui se trouve dans cette région très inexplorée de notre système solaire. "Ces objets (...) sont isolés de la majeure partie de la masse connue du système solaire, ce qui les rend extrêmement intéressants", expliqué Scott Sheppard. "Ils peuvent être utilisés comme sondes pour comprendre ce qui se passe au bord de notre système solaire."

Et les astrophysiciens vont plus loin : selon eux, la possible existence de 2015 TG387 apporterait un indice de plus à la non prouvée (et encore controversée) planète X, considérée par la communauté scientifique comme la grande inconnue de notre système solaire. "Ces simulations ne prouvent pas qu'il existe une autre planète gigantesque dans notre système solaire, mais elles constituent une preuve supplémentaire que quelque chose de grand pourrait se trouver là-bas", conclut Chad Trujillo.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fil Futur Espace Découverte scientifique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants