1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. #TwitterDown : pourquoi les internautes s'inquiètent pour le réseau social ?
1 min de lecture

#TwitterDown : pourquoi les internautes s'inquiètent pour le réseau social ?

Les départs et licenciements de centaines d'employés ces dernières semaines au sein de Twitter fait craindre la fermeture du réseau social.

Elon Musk a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars
Elon Musk a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars
Crédit : AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Les "Twittos" semblent fortement préoccupés pour l'avenir de leur réseau social. Depuis le jeudi 17 novembre, les hashtags #TwitterDown et #RIPTwitter fleurissent sur la plateforme. Des internautes du monde entier l'utilisent, craignant que Twitter s'effondre depuis le rachat par Elon Musk. 

Il ne se passe plus un jour sans que nouveau patron fasse parler de lui sur son réseau préféré. Certifications payantes, comptes parodiques suspendus, badges officiels… Les internautes sont rarement séduits par les nouveautés proposées par Elon Musk. Mais leur inquiétude provient de la première vague de licenciements initiée par le milliardaire, ainsi que la proposition qu'il a faite à ses employés.

Mercredi, Elon Musk leur a lancé un ultimatum : se donner "à fond, inconditionnellement" ou partir. Depuis, des centaines d'employés ont décidé de démissionner. La moitié des 7.500 employés du groupe californien ont déjà été licenciés il y a deux semaines par le multimilliardaire, et quelque 700 salariés avaient déjà démissionné pendant l'été, avant même d'être sûrs que l'acquisition aurait lieu.

Sa volonté de bâtir un "Twitter 2.0 révolutionnaire et réussir dans un monde de plus en plus concurrentiel", a fait fuir ses salariés, à qui il demandait de s'engager à "travailler de longues heures à haute intensité". Le nouveau patron de Twitter s'est tout de même permis d'ironiser sur la situation. "Et... nous venons d'atteindre un nouveau pic d'utilisation de Twitter, lol", a-t-il écrit. 

Ce départ massif des employés de Twitter fait craindre le pire aux adeptes de ce réseau social. Pour l'heure, une partie d'entre eux préfère rire de la situation alors que d'autres se préparent déjà à migrer vers d'autres plateformes similaires.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Actu