3 min de lecture Fil Futur

TikTok : qu’est-ce que le “blackout challenge” mis en cause dans la mort d'une fillette en Italie ?

ÉCLAIRAGE - La plateforme sociale chinoise est accusée en Italie d'être à l'origine du décès d'une fillette de 10 ans qui se serait filmée avec son téléphone portable en train de s'asphyxier avec une ceinture.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
TikTok : qu'est-ce que le "blackout challenge" mis en cause dans la mort d'une fillette en Italie ? Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et Venantia Petillault

Depuis sa création, la plateforme sociale chinoise TikTok est le théâtre d'innombrables challenges qui mettent aux prises chaque jour des millions d'utilisateurs à travers le monde. La plupart sont innocents et bienveillants. Ils mettent à contribution la spontanéité, l'humour et la créativité des internautes et remontent dans leur fil d'actualité à la faveur des hashtags et des choix effectués par les algorithmes de la plateforme. Mais certains défis défraient parfois la chronique car ils mettent en péril l'intégrité des participants.  

Le dernier en date serait le "Blackout challenge". Selon l'agence de presse italienne Ansa, une fillette de dix ans est décédée jeudi 21 janvier à Palerme après avoir voulu participer à ce jeu sur TikTok. Ce challenge est présenté par les médias transalpins comme une déclinaison du "Pass out challenge", un défi dangereux en vogue sur TikTok début 2020 qui poussait les participants à balancer leur tête d'un côté à l'autre à plusieurs reprises jusqu'à s'évanouir. 

Ces tendances sont une forme de variante du célèbre "jeu du foulard", bien connu des cours de récréation, qui consiste à s’étrangler à l'aide d'une écharpe ou d'une corde pour montrer sa capacité de résistance à l’asphyxie. Le "Blackout challenge" serait simplement son pendant connecté : il s'agirait de filmer la scène avec son téléphone. 

Selon le quotidien La Repubblica, la petite palermitaine de 10 ans s’était enfermée dans la salle de bain du domicile familial pour se filmer avec la ceinture d’un peignoir serrée autour du cou. Sa petite soeur de cinq ans l'a retrouvée à terre, dans un état de mort cérébrale. Elle a été transportée immédiatement à l'hôpital, mais le service d’urgence de l’hôpital pédiatrique de Palerme n'est pas parvenu à la réanimer. 

Une enquête pour déterminer la responsabilité de TikTok

À lire aussi
société
"L'arnaque à l'amour", une escroquerie qui se répand sur Internet

La responsabilité de TikTok n'est pas encore clairement établie à ce stade. Mais le drame suscite déjà des appels à la régulation des réseaux sociaux en Italie. Le parquet de Palerme a ouvert une enquête pour incitation au suicide et le portable de la victime a été saisi. Les enquêteurs doivent notamment déterminer si la fillette était en direct avec d'autres utilisateurs, si elle avait été invitée par un internaute à participer au challenge ou si elle réalisait sa vidéo pour un proche dans un autre contexte.

"Les défis sont une constante pour les adolescents. Les jeux dangereux comme le jeu du foulard ou la tomate ont toujours existé dans les cours d'écoles. Ils prennent un nouvel essor sur Internet mais il n'y en a pas plus que d'habitude. Des défis comme le "Momo challenge" ou la baleine bleue reviennent de manière épisodique", explique à RTL Cyril Di Palma, délégué général de l'association Génération Numérique qui traite ces questions au quotidien avec les structures scolaires en France.

Interrogé par la presse italienne, TikTok dit n'avoir trouvé aucune preuve d'un contenu qui aurait pu encourager cette tragédie. La plateforme assure que la sécurité de ses utilisateurs est sa priorité absolue et rappelle qu'elle utilise divers outils pour identifier et supprimer les contenus qui enfreignent sa politique. 

#Blackoutchallenge sur Tiktok : surtout des défis suspendus

Selon nos constatations, on ne trouve effectivement pas de trace de vidéos d'étranglement ou d'étouffement en cherchant dans les premières pages du hashtag #blackoutchallenge qui recense tout de même plus de 20 millions d'occurrences. La plupart des contenus que nous avons observé mettent simplement en scène des participants effectuant des "défis suspendus", des exercices physiques effectués la tête à l'envers. 

Plus de 20 millions de vidéos sont rassemblées sous le hashtag du #BlackOutChallenge sur TikTok
Plus de 20 millions de vidéos sont rassemblées sous le hashtag du #BlackOutChallenge sur TikTok Crédit : TikTok

Il est toutefois possible que parmi ces vidéos se trouvent des clips incitant à utiliser des cordes ou des ceintures pour s'étouffer qui auraient réussi à contourner les filtres de modération de TikTok pour venir aux oreilles de la fillette. Il est aussi possible que TikTok ait supprimé les contenus incriminés après les révélations de la presse italienne. 

Des hashtags analogues hébergeaient toujours des contenus problématiques en lien avec ces pratiques vendredi midi, comme une vidéo montrant une femme avec une corde passée autour du cou sur laquelle figurait un simple message d'avertissement. Sollicité par RTL, TikTok n'a pas encore donné suite à nos questions.

Message d'avertissement affiché par TikTok sur une vidéo mettant en scène un étouffement toujours en ligne sur la plateforme
Message d'avertissement affiché par TikTok sur une vidéo mettant en scène un étouffement toujours en ligne sur la plateforme Crédit : TikTok
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fil Futur Italie TikTok
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants