1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Stade de France : le plan d'Ed Sheeran pour lutter contre la fraude à ses concerts les 29 et 30 juillet
3 min de lecture

Stade de France : le plan d'Ed Sheeran pour lutter contre la fraude à ses concerts les 29 et 30 juillet

Les organisateurs des deux dates parisiennes de la star britannique ont mis en place une billetterie numérique ultra-sécurisée censée limiter la possibilité de revente de billets au marché noir. Ce dispositif est en revanche plus contraignant pour les spectateurs.

Le chanteur Ed Sheeran le 8 février 2022
Le chanteur Ed Sheeran le 8 février 2022
Crédit : AFP
Ed Sheeran au Stade de France : un système complexe pour lutter contre les faux billets fin juillet
00:01:35
Benjamin Hue & La rédaction de RTL

Un mois après la polémique sur la prétendue fraude massive aux faux billets qui a entaché la dernière finale de la Ligue des champions au Stade de France, les organisateurs des concerts d'Ed Sheeran prévus les 29 et 30 juillet prochains dans l'enceinte dionysienne vont expérimenter un système de billetterie ultra-sécurisé pour lutter contre ce problème récurrent des grands événements sportifs et culturels. 

Comme le rapporte Le Parisien, ce lundi 27 juin, la production de l'événement s'est associée avec le spécialiste de la billetterie en ligne Secutix pour imaginer un dispositif numérique sur-mesure, plus contraignant pour les spectateurs mais censé réduire drastiquement la possibilité de falsifier des billets en vue de les revendre au marché noir. 

Même si la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra l'a laissé entendre lors de sa prise de parole au Sénat le 2 juin, cette initiative n'est pas une réponse directe aux récents incidents impliquant des supporters britanniques. Elle a été formalisée dès la mise en vente des billets pour les deux concerts en septembre dernier.

Le billet téléchargé sur une application obligatoire pour accéder au concert

Ce système, déjà utilisé par l'UEFA lors du dernier Euro de football pour les matchs à Wembley à Londres, proscrit totalement le recours à la billetterie papier. Pour accéder au Stade de France les 29 et 30 juillet, tout passera par le smartphone. Les spectateurs devront avoir téléchargé en amont une application proposée par le Stade de France. Les détenteurs de billet recevront un mail à cet effet entre le 29 juin et le 5 juillet. Mais ils ne disposeront pas encore de leur billet d'entrée.

À lire aussi

Pour empêcher la revente de tickets entre particuliers, les précieux sésames seront seulement disponibles sur l'application la veille du concert. Des mails seront envoyés aux détenteurs pour leur signaler leur disponibilité. Ces billets seront nominatifs, chiffrés et entièrement traçables, promet le prestataire technologique. Leur unicité est garantie par leur inscription sur une blockchain, une technologie de registre distribué qui implique un haut niveau de sécurité car il faut un consensus d'une majorité de validateurs pour modifier les données qui y sont inscrites.

Le jour du concert, il ne sera pas possible d'entrer au Stade de France sans son téléphone allumé car le QR code généré pour le billet est dynamique de façon à ne pas fonctionner s'il n'est pas lié au smartphone et au numéro de téléphone du détenteur du ticket. En cas de panne de batterie, il ne sera pas possible de présenter un billet papier ou une copie numérique du ticket. Un script dans l'application prévoit d'ailleurs de bloquer toute capture d'écran sur le smartphone.

Le Stade de France décline toute responsabilité en cas de problème de lecture des billets

Autre particularité, chaque spectateur devra avoir son billet téléchargé sur son propre téléphone. Seuls les mineurs pourront avoir leur billet sur le portable d'un proche. Les personnes ayant acheté un billet pour leur partenaire ou un ami, devront absolument le transférer au préalable. Mais ces billets ne pourront pas être transférés à nouveau par la suite. Les personnes ne pouvant pas assister au concert pourront seulement revendre leur billet sur une plateforme officielle.

S'il s'annonce efficace contre la fraude, ce dispositif particulièrement contraignant pour les spectateurs devrait immanquablement donner lieu à quelques situations litigieuses à l'entrée du concert.  Le consortium du Stade de France "décline toute responsabilité en cas d'impossibilité de visualiser le billet via l'application mobile ou le smartphone dans les conditions générales de vente". L'enceinte laisse aussi aux spectateurs la charge de vérifier que leur smartphone est compatible avec le système et que leur batterie sera suffisamment chargée pour afficher le billet.

Concernant l'utilisation des données personnelles, l'organisateur de l'événement se réserve la possibilité de collecter et traiter le nom, prénom, numéro de téléphone et le mail des détenteurs de billets afin de mettre à disposition les tickets. Ces informations ne pourront pas être conservées au-delà de deux ans.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/