1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Pornhub secoué par les scandales et la démission surprise de deux dirigeants
2 min de lecture

Pornhub secoué par les scandales et la démission surprise de deux dirigeants

Ces deux départs semblent avoir été précipités par la publication d'une nouvelle enquête pointant les failles de Pornhub dans la modération des vidéos de violences sexuelles et pédopornogaphiques.

Une enseigne Pornhub à l'édition 2017 de l'exposition "Divertissement pour Adulte" au Hard Rock Hotel & Casino à Las Vegas (États-Unis).
Une enseigne Pornhub à l'édition 2017 de l'exposition "Divertissement pour Adulte" au Hard Rock Hotel & Casino à Las Vegas (États-Unis).
Crédit : Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Les nuages s'accumulent à l'horizon du géant du porno. Deux des principaux dirigeants de MindGeek, l'un des groupes les plus puissants de l'industrie pornographique qui détient notamment le leader mondial Pornhub, ont démissionné de leurs fonctions, a indiqué l'entreprise dans un communiqué transmis mercredi 22 juin à des médias américains. Les deux responsables, Feras Antoon, PDG de MindGekk, et David Tassillo, directeur des opérations, étaient à la tête du groupe depuis près d'une décennie. 

Leurs départs, qui a surpris les observateurs, n'ont pas été justifiés par l'entreprise. Ils semblent avoir été motivés par la publication d'une nouvelle enquête dans le magazine The New Yorker faisant état des difficultés du groupe à modérer les vidéos non consenties, dont des viols ou des scènes mettant en scène des mineurs, sur sa plateforme. Le groupe s'était pourtant engagé à revoir ses pratiques et à déployer des moyens importants de modération humaine en réponse à des précédentes enquêtes le mettant en cause pour les mêmes raisons il y a deux ans.

À l'époque, un éditorial du New York Times accusant Pornhub d'inaction face aux vidéos de viols, au revenge porn et aux contenus pédopornographiques hébergés sur sa plateforme avait poussé ses principaux partenaires bancaires à lui tourner le dos, plaçant le site pour adultes dans une situation économique précaire. MindGeek avait alors annoncé une série de changements incluant notamment la mise en place d'un processus de vérification des utilisateurs préalable à la publication de vidéos, la restriction des téléchargements aux utilisateurs payants et une politique de modération renforcée avec une équipe dédiée à l'examen des contenus potentiellement illégaux.

Toujours des failles dans la modération

Pornhub avait rapidement mis cette nouvelle politique en application en supprimant près de 10 millions de vidéos qui n'avaient pas été téléchargés par des partenaires officiels ou des utilisateurs vérifiés. Les nouvelles accusations du New Yorker ont mis en doute l'efficacité de cette nouvelle politique. Le magazine relaie notamment le témoignage d'une adolescente mineure, victime de la diffusion non consentie d'images sexuelles tournées sous la contrainte, qu'elle ne parvient pas à supprimer de plateforme car les vidéos sont constamment republiées après leur suppression.

À lire aussi

Selon le New York Times, la maison-mère de Pornhub emploierait environ 80 modérateurs à travers le monde. Ces employés sont théoriquement chargés de passer en revue près de 7 millions de nouvelles vidéos publiées chaque année sur le site. Lors d'une audition devant les députés canadiens, les deux dirigeants démissionnaires de MindGeek avaient affirmé que chaque nouvelle publication donnait lieu à un contrôle humain assorti d'une analyse automatique visant à détecter les contenus pédopornographiques.

Le site pornographique doit aussi composer en parallèle avec des menaces de blocage en France, le CSA l'ayant mis en demeure, aux côtés de quelques autres sites pour adultes très populaires, en raison du manque de moyens mis en place pour empêcher les mineurs d'accéder à leurs contenus.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/