2 min de lecture Propulsé

Sonde Parker : découvrez les sons "dignes de la science fiction" émis par le soleil

En se rapprochant au plus près du soleil, la sonde de la Nasa Parker Solar Probe a pu enregistrer les sons que l'astre émet depuis l'espace.

Avec six instruments imageurs, la sonde capte les images de notre Soleil à une distance encore jamais égalée.
Avec six instruments imageurs, la sonde capte les images de notre Soleil à une distance encore jamais égalée.
Charles Deluermoz et AFP

Lancée en 2018 à l'assaut de notre étoile, la sonde Parker Solar Probe doit percer les mystères de son ardente couronne, la couche la plus externe de son atmosphère. Mais, en se rapprochant au plus près de la surface du soleil, la sonde a pu capter les "sons" que l'astre émet dans l'espace. Des sonorités "étranges et dignes de la science-fiction" selon les chercheurs.

Le bruit n'existe pourtant pas dans le quasi-vide interstellaire. En effet, aucune molécule n'est présente pour porter les ondes sonores. Mais, en relevant d'autres fréquences, ces mystérieux sons ont ainsi pu être relevés par les scientifiques.

En utilisant l'instrument Fields, la sonde Parker a en effet pu enregistrer les fluctuations électriques et magnétiques émises par les ondes de plasma projetées depuis la surface du soleil. Après avoir étudié l'interaction entre les ondes et les particules, l'engin spatial a pu transmettre aux chercheurs plusieurs enregistrements.

C'est ainsi qu'une équipe de scientifiques du laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns-Hopkins, aux États-Unis, a retranscrit les fréquences captées en vibrations formant des sons jusqu'alors inconnus. Six fichiers audio documentant leur découverte ont été publiés sur la plateforme Soundcloud au mois de janvier dernier, offrant une représentation sonore inédite de l'activité émise par le plasma du vent solaire.

À lire aussi
La Chine veut envoyer des hommes sur la Lune. Propulsé
Espace : la Chine tente son premier vol aller-retour vers la Lune

Avec cette "représentation sonore de l'énergie produite par les vents solaires" qui balayent la surface de l'astre, les chercheurs espèrent "répondre à des questions restées sans réponse sur la naissance du vent". C'est ce qu'ils indiquent dans un communiqué, où il rappellent que le vent solaire, composé d'électrons, de protons et d'ions, parcourt notre Système solaire à une vitesse estimée à environ 1,6 million de kilomètres par heure.

Ce flux de particules ionisées libérées par le Soleil prend naissance dans les couches hautes de son atmosphère. Il peut être senti jusque sur Terre, où ses tempêtes peuvent perturber le réseau électrique ou provoquer des pannes de satellites.

En attendant, la sonde Parker poursuit sa mission autour du soleil. De la taille d'une voiture et protégée par un bouclier thermique très épais, le bolide spatial doit achever ses recherches en 2024. Rejointe depuis peu par la sonde européenne Solar Orbiter, dotée d'une technologie d'observation directe, elle doit capter des images du soleil à une distance encore jamais égalée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Sciences
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants