2 min de lecture Propulsé

Le Soleil dévoile un monde "chaotique" à la sonde Solar Probe

Engin humain qui est allé le plus près du Soleil, Solar Probe a envoyé des données précieuses pour les scientifiques. Ainsi, on apprend que l'atmosphère y est quelque peu "chaotique".

La sonde Parker Solar Probe a pour mission principale d'étudier notre Soleil
La sonde Parker Solar Probe a pour mission principale d'étudier notre Soleil Crédit : HO / NASA/Johns Hopkins APL / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Le Soleil possède encore des secrets que les scientifiques rêvent de découvrir. Et pour satisfaire leur insatiable curiosité, la sonde Parker Probe a été lancée en 2018 par la Nasa à l'assaut de notre étoile, pour recueillir un tas de données qui serviront à mieux comprendre le fonctionnement de l'astre. Les premiers éléments analysés, dévoilant un environnement stupéfiant concernant la couche externe de l'atmosphère.

"Nous avons trouvé des choses que nous n'attendions pas du tout !", s'enthousiasme Matthieu Berthomier, du laboratoire français de physique des plasmas, coauteur des travaux. "Notamment que la vitesse du vent solaire n'est pas du tout régulière. Elle peut augmenter de façon très impulsive, parfois de 100/150 km par seconde. C'est très bizarre", détaille-t-il à l'AFP.

Les premières observations de la sonde nourrissent quatre études publiées mercredi 4 décembre dans la revue Nature et dévoilent un monde que l'université du Michigan qualifie d'"étonnamment chaotique". "Nous avons été choqués de voir à quel point la couronne est différente quand on l'observe de près", avoue Justin Kasper, de l'université du Michigan, coauteur des travaux.

Comment la couronne se chauffe-t-elle ?

Lancée le 12 août 2018, Solar Probe a pour but notamment de tenter de résoudre un vieux mystère, à savoir la manière dont la couronne du Soleil se chauffe. Car, bien qu'éloignée de la source de chaleur qu'est la surface, la couronne est 200 fois plus chaudeCette chaleur extrême (plus d'un million de degrés Kelvin) ne peut donc pas être générée par notre étoile puisque, selon les lois de la nature, plus on s'éloigne de la source de chaleur, plus la température baisse.

À lire aussi
L'intérieur d'une voiture autonome de PSA Propulsé
Voiture autonome : une entreprise recherche des testeurs pour 200 euros

"Nous avons été choqués de voir à quel point la couronne est différente quand on l'observe de près", avoue Justin Kasper, de l'université du Michigan, coauteur des travaux.

"La couronne trouve donc un moyen de se chauffer par elle-même. Nous cherchons à déterminer les processus physiques qui le permettent", explique à l'AFP Alexis Rouillard, chercheur CNRS à l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie, également coauteur. 

Comprendre les vents solaires

Si ce mystère n'est pas encore résolu (il reste encore six ans à la sonde qui sera au plus près du Soleil en 2024), certaines des observations reçues permettent d'en apprendre un peu plus, notamment sur l'énigmatique vent solaire.

Ce flux de particules ionisées libérées par le Soleil prend naissance dans les couches hautes de son atmosphère, mais il peut se faire sentir jusque sur la Terre, avec notamment une possibilité de perturbation des réseaux électriques, et d'engendrer des pannes de satellites.

"Les réseaux de communication et électrique sur Terre sont maintenant très complexes, du coup les perturbations engendrées par le Soleil pourraient être très graves", explique Stuart Bale, de l'université de Berkeley en Californie. Les comprendre permettrait de les prévoir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace NASA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants